Devotion [Maîtres/Soumis]

Bienvenue à Meridell, Cité où règne la loi du plus fort… Serez-vous soumis à votre condition ? Profiterez-vous de votre position de Maître ? Très bon jeu sur notre forum !!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au si froid que de la pierre [PV Dorian Stefan Oyada]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ayochi
Hybride Serpent
avatar

Nombre de messages : 80
Age : 29
Date d'inscription : 24/08/2009

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Bisexuelle
Maître de: ça queue XD
Soumis par: Dorian Stephan Oyada

MessageSujet: Au si froid que de la pierre [PV Dorian Stefan Oyada]   Mar 25 Aoû - 21:03

Ayochi fit capturé pas tout ses chasseur, elle fit mit dans une cage et puis la cage dans le camion, elle ne savait pas où elle allait, les hommes qui était derrière entrain de surveiller la cage s’amuser avec un bâton et lui tapé la queue avec, Ayochi n’aima pas ça du tout, elle décida de tout ça force dans sa queue pour briser les barreaux, elle réussi a le faire. Elle poussa les 4 hommes qui étaient derrière, elle sortit du camion elle réussi a leur échappé, mes pas pour longtemps car un des hommes lança une flèche tranquillisante.

- Alors ma belle tu croyais pouvoir nous échappé du rêve


Ayochi après ses mots n’entendit plus rien, ses paupières devenez trop lourd, puis le noir complet.


Flash back
Ayochi se promenais avec Yumi dans la forêt, elle chercher des hommes afin de pouvoir s’amuser et de casser la croûte.
-Yumi regardé il a des hommes là-bas
Yumi fit un signe de la tête pour approuvée, elle prit leur corps de femme afin de pouvoir les séduire.
Fin du flash back

Ayochi se réveilla dans un endroit fort bruyant elle qui avait l’habitude du calme de la forêt, elle eu du mal à se lever sa queue était tout engourdis, de plus la lumière lui fessai mal aux yeux.


-Où suis-je


Ayochi ne connaissait pas cette endroit de plus elle commençait av voir ou elle était, elle fini par se relever et alla près des barreaux elle ne pouvait pas se transformer en serpent car les barreaux était bien serrer afin de ne pas laisser passer n’importe qu’elle animal, de plus elle avait un mal de tête pas possible et tout les autres créatures fessai du bruit.

- oh ma tête elle me fait un mal du chien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://school-or-slave.forumactif.com/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au si froid que de la pierre [PV Dorian Stefan Oyada]   Jeu 27 Aoû - 10:02

Kerges faisait sa tournée. Une nouvelle habitante était arrivée. Elle était notée comme Naga ou Yuan-ti, Kerges allait devoir voir cela par lui même. Il arriva devant la cage. Il se saisit de la fiche et déjà une première question. Il sourit et répondit.

- Vous êtes à l’antre des hybrides, un endroit ou les hybrides logent avant de partir avec un ange ou un démon, selon le choix qu’ils font, car ici, il doit y avoir entente entre les deux pour qu’ils partent ensembles. On ne laisse pas partir comme cela.

Kerges s’afféra en suite à son travail.

- Puis-je savoir vos noms et âge pour la fiche… Oh, j’oubliais, Kerges Mach’tel est mon nom, je suis le compagnon et l’assistant de la propriétaire de l’antre. Si vous avez besoin de quelque chose pour rendre votre séjour plus agréable, il vous suffit de demander…

Kerges n’aimait pas l’administratif, mais il devait bien passer par là… Elle dit avoir mal à la tête. Il vérifia et on avait injecté un produit pour qu’elle soit calme durant le transport. Kerges sortit le contre produit d’une aumônière de ceinture et le tendit à la Yuan-ti. Pour lui, elle était Yuan-ti, trop belle pour être naga…

- Voilà qui devrait calmer le mal de tête, vous avez été droguée pour le trajet, ceci est le contre produit.

Kerges s’installa en suite et attendit comme il le faisait toujours pour compléter les fiches.
Revenir en haut Aller en bas
Ayochi
Hybride Serpent
avatar

Nombre de messages : 80
Age : 29
Date d'inscription : 24/08/2009

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Bisexuelle
Maître de: ça queue XD
Soumis par: Dorian Stephan Oyada

MessageSujet: Re: Au si froid que de la pierre [PV Dorian Stefan Oyada]   Jeu 27 Aoû - 11:54

Ayochi eu une réponse a sa question, ce qui la surprit un peut elle ne pensait pas qu’il avait quelqu’un qui était assez intelligent et qui n’avait pas peur d’elle de plus. Elle écouta ce que l’homme-lion lui avait dit, elle était donc dans un endroit pour être acheté elle qui a connue les joies de la liberté dans leur royaume.

- Si j’ai bien comprit je suis ici pour être vendu a des gens ?, qu’elle tragique destin, je ne pourrai plus aller chasser.

Ayochi était un peut triste a l’idée qu’elle ne pourra plus aller chasser sa nourriture car elle aimé tant les joies de la chasse encore plus de faire l’amour avec un homme. Elle avant entendu les questions que l’homme avait posé, il savait aussi présenter elle savait donc son nom et prénom, elle vit aussi qu’il avait des documents a remplir, surement a son sujet. Elle prit une voix calme et douce afin de lui répondre du mieux qu’elle le pus.

- Je me nomme Ayochi Mitaine, fille de la reine Alexandra, j’ai eu tout juste mes 20 ans, et-ce tout où vous avez d’autre question.


Ayochi avait toujours son mal de tête, l’homme lui donne quelque chose pour le faire arrêter elle le prit et le mit en bouche, il ne fit pas effet tout de suite mes au bout d’un moment le mal de tête diminuer progressivement avant de s’arrêter pour de bon.

- Merci pour le calment

Ayochi fit un sourire à l’homme, simplement pour le remercier, et non pour le manger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://school-or-slave.forumactif.com/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au si froid que de la pierre [PV Dorian Stefan Oyada]   Jeu 27 Aoû - 12:07

Kerges sourit, elle avait comprise qu’elle allait partir avec un maître, mais elle ne semblait pas avoir saisi qu’elle aurait son mot à dire dans l’histoire. Car elle devrait choisir son compagnon autant que celui-ci, la vouloir. C’était une nuance qui échappait assez souvent aux occupants de l’antre, du moins, pour les nouveaux venus. Il allait donc rectifier cela.

- Vous n’êtes pas ici pour être vendue au premier venu ou venue, vous aurez le choix de partir ou non avec la personne. L’antre est un havre pour les hybrides. Je m’occupe de leur bien être au mieux avec l’aide d’une équipe. Et si la vente tourne mal après un moment, vous pourrez toujours revenir ici. Le wemic que je suis vous fera toujours bon accueil.

Kerges prit, en suite, note des informations. Il compléta le prix, prix assez élevé vu la personne en question. Une fille de reine et qui plus est, Yuan-ti. Il nota donc tout cela et remit la fiche en place.

- Je n’ai pas d’autres questions, je vous remercie. Si de votre coté, vous avez des questions, que ce soit sur ce qui se passe dans l’antre ou dans la cité, je peux y répondre, n’hésitez pas.

Kerges restait là, attendant. Il vit que le contre produit faisait effet. Elle semblait se détendre et ne plus avoir mal à la tête et le remerciement ne fit que confirmer ce fait.

- De rien, c’était la moindre des choses, même si les chasseurs répugnent toujours à dire quels produits ils utilisent pour que je puisse donner l’antidote. Et je me voyais mal laisser une Yuan-ti tel que vous avec une migraine pareille…

Kerges était installé, paisible. Il était la force tranquille de l’antre en attendant le retour de Nisis aux affaires…
Revenir en haut Aller en bas
Ayochi
Hybride Serpent
avatar

Nombre de messages : 80
Age : 29
Date d'inscription : 24/08/2009

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Bisexuelle
Maître de: ça queue XD
Soumis par: Dorian Stephan Oyada

MessageSujet: Re: Au si froid que de la pierre [PV Dorian Stefan Oyada]   Jeu 27 Aoû - 12:36

Ayochi avait reçu quelque explication en plus sur les vendes qui se passer dans l’antre, elle pouvait donc choisir avec qui elle voulait partir, de plus une femme ou un homme lui importé peux du moins avant car leur tournée pour elle, elle avait déjà 20 ans et toujours pas d’enfants , fichu règle d’avoir au moins un enfants avant les 30 ans, c’est sure qu’elle prendrai un homme, mes comme elle se doute elle ne pourra pas en faire son repas car elle serai en quelque sorte sa prisonnière. Elle prit note de la race de l’homme, elle en avait déjà entendu parler pas d’autre des leur qui a habité loin du royaume, elle lui fit un signe de la tête pour confirmé qu’elle avait comprit.

-Comment et la ville en général, car d'où je viens il n’a pas tout ça, c’est un royaume plein de fleur, d’arbre et autre chose qui son aussi merveilleuse, de plus même l’antre et un mystère pour moi.


Ayochi ne connaissait pas l’antre, avant qu’elle y rentre, de plus elle na pas eu le temps de voir la ville, car elle était en dormi, de plus il avait tout sorte d’hybride.

-Vous connaissais bien vos remède, c’est très rassurent de voir ça
Ayochi, se rapprochas un peut pour mieux voir l’antre, elle vit qu’il avait beaucoup de cage d’autre vide et

d’autre il avait quelqu’un comme elle dedans, bon pas tout a fait comme elle, il avait que des espèces qu’elle ne connaissait pas, il avait aussi les deux sexes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://school-or-slave.forumactif.com/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au si froid que de la pierre [PV Dorian Stefan Oyada]   Jeu 27 Aoû - 13:08

Kerges continuait de sourire, la question de la Yuan-ti lui rappela ses premiers jours dans la cité, son appréhension à la vue des rues et des maisons. C’était si différent des plaines qui avaient vues les premiers pas de sa vie. Il comprit d’autant mieux les appréhensions qui pouvait être celle de Ayochi.

- La ville est un entrelace de rues et de ruelles, organisées, mais il faut en comprendre l’organisation pour s’y retrouver et il m’arrive de m’y perdre parfois, et pourtant, je suis ici depuis un long moment. C’est très différent des royaumes naturels, je comprends que cela soit si étrange pour toi. Cela m’a fait la même sensation par rapport à mes plaines natales. Et pour ce qui est de l’antre, il y a beaucoup de monde, certains occupants finiront leurs jours ici, ils circulent en semi-liberté. D’autres sont dans des cages de sureté, mais c’est une mesure extrême. Nous avons des cages avec piscine pour les hybrides aquatiques, des zones sous éclairage solaire direct pour les hybrides plantes… Bref, tout ce qu’il faut pour tout un chacun. Je ne suis pas un geôlier sans cœur, ici, je prends soin de mes frères et de mes sœurs hybrides.

Kerges parlait de son travail avec tout son cœur. Il aimait son travail car il tentait toujours d’aider au mieux les gens de sa race, les hybrides. Sans clivage entre les races d’hybrides. La phrase suivante lui alla au cœur et il s’inclina devant le compliment.

- Je vous remercie, mais c’est la moindre des choses, mais cela dépends souvent de si le chasseur me dit ou non ce qu’il a utilisé… Je n’aime pas les chasseurs, mais je dois travailler avec…

Kerges gardait une rancœur tenace envers les chasseurs. Ils avaient tué toute sa famille et cela, il ne l’oublierait jamais, même si c’est un chasseur qui l’avait fait s’accrocher à la vie, qui lui avait redonner un but dans la vie avant qu’il n’arrive à l’antre et que Nisis ne le choisisse…
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Stephan Oyada

avatar

Nombre de messages : 124
Age : 34
Date d'inscription : 16/11/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle
Maître de: Yajuu & Ayochi
Soumis par: Qui sais ?

MessageSujet: Re: Au si froid que de la pierre [PV Dorian Stefan Oyada]   Dim 30 Aoû - 16:50

C’est incompréhensible mais cela fait maintenant presque plus d’un mois que je me retrouve seul, sans mon frère et que je commence finalement à mettre l’entreprise en fermeture à jamais. Cela ne m’intéressais plus et pis, je voulais m’occupais de mes soumis. Je n’avais plus de métier et je pense qu’il fallait que je m’en trouve un bientôt mais quand et comment, je ne savais pas du tout pour le moment, je m’en préoccupais pas trop. Après tout, me voila bien entouré avec deux chatons à la maison. Mais finalement, je n’avais pris aucune nouvelle de ma famille, surtout de ma sœur. Elle était enceinte et je n’étais toujours pas venu voir ses enfants, et si elle bossait ou pas à l’antre encore. J’y étais venue une fois et j’avais récupéré une jolie lapine mais celle-ci à finalement décider de repartir chez elle, et voila que je me trouvais trop entourée de garçon et voulait une présence féminine dans ma maison. En plus, le monde des chatons était un peu lourd la, je voulais une hybride ainsi cela me ferait rappeler le monde de l’amour peut être. Voila ce que je pensais en sortant de ma maison vers milieu de matinée, juste après avoir déjeuné avec mes chatons. Je faisais confiance à Mei pour s’occuper de Yajuu et le surveillait, et j’espérais que Sei ne se réveille pas durant mon absence sinon cela pourrait être dangereux pour Yajuu.

Je me baladais doucement dans la ville arrivant bientôt au lieu de ma destination. Je regardais les alentours et voyant qu’il n’y avait personne, je m’approchais un peu plus de l’antre. J’étais habillé d’une chemise blanche un peu ouverte en haut, d’un simple pantalon noir assez sexy. Mes cheveux volant à cause de quelques brises d’airs. Le vent rafraîchissait cette dure journée. Je finis par ouvrir la porte avec délicatesse et la referma aussitôt que je suis rentré. Je regardais les cages mais sans vraiment de conviction, mon premier but était de savoir si Victoria travaillait ou pas donc je ne m’intéressais pas a ce qu’il y avait dans les cages. La plupart et quelques hybrides n’aimaient pas du tout ma réaction mais cela m’importait peu, je ne voulais pas connaître leur avis, ni être leur maître. Après une bonne petite recherche, je finis par trouver Kerges qui se trouvait juste devant une cage avec une hybride. Je n’avais pour le moment posé aucun regard sur elle, me concentrant sur Kerges. J’avais mis mes mains dans mes poches et je fixais l’hybride lion avec un regard assez froid sans vraiment de délicatesse.


« Bonjour Kerges, comment vas-tu ? »

Je me permettais de lui poser une simple question de cette sorte avant de pouvoir questionner sur sa sœur. J’étais tout de même polie même si j’étais assez froid et cru dans mes paroles. Mais le manque de compagnie était sûrement l’une des raisons de son point de caractère. Cependant, en attendant sa réponse, je tournais le regard vers une cage que Kerges fixait de ses yeux, sûrement une nouvelle venue ou une amie a lui. Je l’observais et remarquais alors qu’elle avait un corps à moitié femme et à moitié serpent. Mais ce qui était un rien surprenant, c’est qu’elle avait sa poitrine nue, qu’on pouvait la voir parfaitement et elle n’avait pas l’air d’en être gêné. Je fixais alors mon regard sur son visage qui était assez jolie et lu alors sur la fiche qu’elle se nommait Ayochi Mitaine, qu’elle était une fille d’une reine et qu’elle avait 20 ans.

« Bonjour demoiselle »

Mes paroles étaient simples, précis et net, je voulais simplement la saluer pour la politesse vu qu’elle avait une conversation avec Kerges en ce moment même. J’espérais ne pas trop avoir dérangé dans la conversation vu que ce n’était pas du tout son but pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayochi
Hybride Serpent
avatar

Nombre de messages : 80
Age : 29
Date d'inscription : 24/08/2009

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Bisexuelle
Maître de: ça queue XD
Soumis par: Dorian Stephan Oyada

MessageSujet: Re: Au si froid que de la pierre [PV Dorian Stefan Oyada]   Dim 30 Aoû - 17:16

Ayochi était toujours dans sa forme Yan-ti , elle écouté avec grand intéresse ce que l’homme-lion du nom de Kerges disait, il parler des rues qui était de vrai labyrinthe , ce qui disait de cette ville était très intéressante.

- On peut faire des rencontre dans ce rue et ruelles ?, comment son les habitant de la ville, comment ils font pour se nourrir si il ne chasse pas ?


Ayochi voulez savoir comment les gens ce comporte ici, car a son avis il ne chasser pas non plus leur nourriture, elle se demander comment été-ce possible car d’où elle venait tout le monde savait chasser leur nourriture. En tout cas elle aimé bien cette endroit, mise a part le bruit des autres hybride qui était fort gênant pour elle qui était habituée au calme de la forêt.

-Vous n’aimez pas les chasseurs

Ayochi avait perçu dans la voie de l’homme-lion une haine envers ceux qui capturer les hybrides ou autres créatures , * ils n’a pas eu un vie facile *ce que pensée Ayochi , de plus un être aussi gentille que lui ne mériter pas une chose aussi horrible même si elle ne savait pas ce qui s’était passer dans son passer, elle non plus n’aimé pas beaucoup les chasseurs. Elle les trouvé trop bête pour ça. Tout en
rigolant elle sortie une bêtise.


-Il doive avoir un complexe envers

Ayochi lui sourit, soudainement un petit brui retendit, des pas se fit entendre, un homme vient prés de ça cage, il parla a l’homme qui était devant elle, il le salua froidement, si qui fit un peut sourire Ayochi on aura dit ça petit sœur qui répondait a leur mère. De plus le ton qu’il avait prit était aussi froid que sa peau. Le même jeune homme lui adressa un petit bonjour mademoiselle.


- Bonjour mon beau

Ayochi aimé bien contemplé l’homme qui était arrivé car il était beau, carrément sexy même,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://school-or-slave.forumactif.com/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au si froid que de la pierre [PV Dorian Stefan Oyada]   Mar 1 Sep - 13:00

Kerges vit arriver un des frères de Victoria, mais cette dernière n’était pas de service à cette heure. Elle devait encore dormir. Il se demanda pourquoi Dorian était si matinal. Mais cela ne le regardait pas. Il salua donc le client potentiel qu’il était.

- Bonjour, mestre Dorian, bienvenu dans l’antre des hybrides. Je vous remercie de votre solicitude, je me porte très bien. Votre sœur n’est pas encore de service, son service débute fin de matinée. Elle aime bien de dormir un peu plus tard depuis son accouchement…

Kerges sourit, puis, il revint à la Yuan-ti. Elle était jolie, très. Mais surtout, elle avait des questions, beaucoup et il fallait y répondre. C’était aussi ca, le travail.

- On peut y faire des rencontre, mais rarement bonnes. J’ai un ami qui n’y a rencontré que des créatures qui boivent du sang frais. Et pour ce qui est de manger, ici, on achète tout dans des magasins. J’ai eu du mal au début. Et d’ailleurs, je chasse toujours à mes heures perdues, pour garder la main.

Kerges nota qu’il avait du être trop expressif avec les chasseurs, enfin, sur le sujet des chasseurs. Elle avait vue qu’il ne les aimait pas. Il ne pouvait éviter la question. Il décida donc d’y répondre simplement.

- Ils ont tué le reste de ma famille pour pouvoir me capturer. Ma sœur, mon père et ma mère, tous sont morts… Et depuis, je n’ai pas d’amour pour les chasseurs, même si je dois les voir tous les jours…

Kerges pensa qu’il avait sauvé un grand nombre d’hybride d’un sort cruel en les prenant à l’antre, voir de la mort, même…

- Oui, peut-être, je ne sais pas, pour ceux que je vois le plus et avec lesquels je m’entends bien, c’est un métier, rien de plus.

Kerges n’aimait pas les chasseurs par passion, ils étaient trop violent à son goût. Il remarqua le changement d’attitude de la Yuan-ti. Il comprit que sa place n’était plus là.

- Bien, je vais vous laisser faire connaissance, mestre Dorian, vous connaissez le règlement de l’antre. Si vous avez besoin, appelez-moi. Ah oui, mestre Dorian, je vous ferai un prix spécial, vous êtes le frère de Vicky, après tout. Je retourne à l’ouvrage…

Kerges tourna les talons et alla continuer sa tournée, se disant que ca devrait bien se passer entre les deux personnes…
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Stephan Oyada

avatar

Nombre de messages : 124
Age : 34
Date d'inscription : 16/11/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle
Maître de: Yajuu & Ayochi
Soumis par: Qui sais ?

MessageSujet: Re: Au si froid que de la pierre [PV Dorian Stefan Oyada]   Mer 2 Sep - 16:47

Quand j’arrive dans l’antre, tout me paraissait tout a fait normale, comme la dernière fois que j’étais venu, malgré que cela faisait un bail que j’avais pas remis les pieds ici. Je me demandais si quelqu’un avait besoin d’aide ou pas dans tous ce monde enfermé dans les cages. Je soupirais de les voir ainsi, je n’aimais pas du tout ça mais je ne pouvais rien y faire, car je n’avais pas le droit. Quel droit stupide, mais vraiment quel droit stupide, que m’avait-il pris de venir ici alors que l’envie de tous les délivrer le hantait maintenant. M’enfin, une chose était sur, c’est que peut être, je reverrais ma sœur et reprendre contact avec celle-ci aujourd’hui, du moins, je l’espérais beaucoup. Mais malheureusement, je n’avais pas eu la chance car quand je me mis à saluer le wemic pour lui poser la question, celui-ci avait l’air de l’avoir compris puisqu’il m’expliquait d’abord que tout aller bien et que ma sœur n’arrivait qu’en fin de matinée. Je me mis alors à regarder l’heure et remarquait bien qu’il était un peu trop tôt pour elle, cela n’était pas grave, je ferais un petit passage au domaine dans la semaine si j’ai le temps, un simple coucou, cela ne ferait pas trop de mal. Je me mis à lui faire un signe de la main en souriant légèrement.

« Merci bien de l’information Kerges, on aurait cru que tu as lu dans mes pensées, cela m’évite de te poser la question. Bien, je passerais au domaine pour lui faire un coucou, J’aimerais que vous saluer votre compagne de ma part même si je n’ai jamais eu l’occasion de la voir. »

Mon regard entre temps se posait sur une hybride, il était entrain de discuter, d’ailleurs, durant que les deux reprirent leur conversation, je portais mon regard sur les autres hybrides. Après tout, je n’étais pas la pour ne rien faire mais pour essayer de me trouver une nouvelle compagnie. Mais aucun ne m’intéressait vraiment, ce qui me fait soupirer mortellement, rien ne me plaisait, cela me désolé. J’allais être venu pour rien dans cet endroit, malheur à moi, quoi que, je ne m’en porterais pas plus mal, j’avais déjà tant de chose à faire avec seulement deux chatons que j’avais récupéré sans les acheter. La seule hybride que j’avais acheté avait décidé de retourner chez elle et de me laisser seul. Je ne pouvais pas lui refuser une telle faveur mais cela en devenait encore plus vide sans sa présence. Finalement je me rapprochais a nouveau de l’hybride dont Kerges parlait un peu durant un moment. La jeune hybride se mit à répondre à mon salut d’une manière étrange. Elle m’avait nommé mon beau, ce qui me fait laisser apparaître un sourire. Je ne pouvais pas dire que ce nom me déplaisait, c’était amusant de l’entendre dire ça, et elle m’intriguait fortement d’un coup. La voix de Kerges résonnait à nouveau dans mon oreille et je me tournais alors vers lui.

« Merci Kerges, je viendrais vous chercher quand je devrais partir. Bon courage pour votre travail »

Mon regard se reposait alors sur la jeune hybride, la regardant dans les yeux, puis finalement, je m’assois à terre comme un moine en la fixant toujours dans les yeux puis descendant un peu vers sa queue. Ce n’était pas tous les jours que je pouvais voir une hybride comme cela alors je me devais d’en profiter a fond comme il se doit. Je me demandais toujours pourquoi la jeune hybride m’avait surnommé ainsi, comment elle était au niveau du caractère mais il ne voulait pas poser la question de suite. Il ne fait qu’un sourire en montant son regard vers la poitrine pour voir sa réaction.

« Vous avez été gâtée par la nature, c’est d’une beauté resplendissant. Es ce votre arme pour attirer les hommes et qu’ils vous libèrent de cette cage ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayochi
Hybride Serpent
avatar

Nombre de messages : 80
Age : 29
Date d'inscription : 24/08/2009

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Bisexuelle
Maître de: ça queue XD
Soumis par: Dorian Stephan Oyada

MessageSujet: Re: Au si froid que de la pierre [PV Dorian Stefan Oyada]   Mer 2 Sep - 19:47

Ayochi avait obtenu les réponse a ses question, elle se demander comme est-ce possible de boire du sang, en tout cas, elle remercie Kerges pour ses explication d’un signe de la tête , car il lui on était d’une grande aide, de plus il ne chasser plus il aller chercher leur nourriture, elle trouvé cela étrange, lui-même aller de temps en temps a la chasse, elle ferait peur être comme lui, car elle aimé temps chasser les plaisir qu’elle a connue avec sa cousine dans leur forêt tout était merveilleuse.

*Saleté de démon ><, je suis stupide de m’avoir laissé attrapé *


Ayochi n’aimé pas se savoir loin de sa famille de plus elle ne verrait surement plus ça filleule Yula, elle devait commencer son apprentissage de la séduction et de la sache, au moment qu’elle répond a l’homme, Kerges décida de partie avant il lui explication pourquoi il n’aimé pas les chasseurs, Ayochi comprit sa tristesse, elle n’aimera pas que ça arriva a son village aussi, elle le suivit du regarder avant de reporter son attention sur l’homme, celui la regarder.


*Il n’a jamais vue de femme comme moi, vu comment il me regarder*


Cela amuser Ayochi, elle regarder aussi l’homme qui était devant elle, elle l’observer dans ces moindre fait et geste, elle le trouvé encore plus beau que tout les hommes qu’elle a rencontré de puis ses 16 ans, elle le regarda s’assoir comme un moine , il n’arrêter pas de la regarder, puis son yeux s’arrêter a sa poitrine, il lui fit un compliment, elle sourit.


- J’ai mieux comme arme de séduire

Ayochi lui fit un clin d’œil malicieux, puis elle se transforma en une sublime femme, bien sur elle était complètement nue dans la cage. Elle était debout entrain de le regarder il pouvait ainsi admirer tout son corps, de plus il était bien placer, elle lui sourit.


-Comment le trouvé vous ?

Ayochi avait prit une voix très sexy de plus elle avait prit un pose des plus alléchante, on pouvait admirer son corps dans tout sa splendeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://school-or-slave.forumactif.com/forum.htm
Dorian Stephan Oyada

avatar

Nombre de messages : 124
Age : 34
Date d'inscription : 16/11/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle
Maître de: Yajuu & Ayochi
Soumis par: Qui sais ?

MessageSujet: Re: Au si froid que de la pierre [PV Dorian Stefan Oyada]   Jeu 3 Sep - 15:06

Quel étrange rencontre, je venais à la base pour voir ma sœur et me voila assis devant une cage d’une hybride serpent d’une splendide beauté. Le plus impressionnant dans tous ça, c’est qu’elle n’avait pas l’air d’être gênée d’être regardé par tout le monde. Je fus ravie d’être arrivé ici à son arrivé avant que personne ne puisse la prendre et coupe cette occasion d’admirer un corps si parfait. Je pouvais remarquer que ma réaction avait l’air de l’amuser un peu, cela tombait si bien, au moins, je me sentirais bien moins seul encore fallait-il que je la prenne à la maison. Pour le moment, je m’en tracassais pas du tout, je ne faisais que la fixait et profitait du moment présent. Face à mon compliment, je fus surprise qu’elle me réponde qu’elle avait une autre arme pour séduire les hommes. Je m’attendais à ce qu’elle me dise oui, mais pas à ce qu’elle me réserve une telle surprise de sa part. La jeune fille lui faisait un clin d’œil rempli de malice pour prendre une forme totalement humaine. Avant, on ne voyait que sa poitrine mais maintenant, elle était totalement nue et se trouvait debout devant moi. On pouvait se croire dans une boite de strip-tease et qu’elle se trouvait dans la dernière période, prêt à se coller contre l’homme pour le faire encore plus réagir. Enfin je pense que vous avez compris ce que je voulais dire. Je ne pouvais que apprécier ce spectacle. D’ailleurs, sa voix me fait doucement un peu tressaillir car elle avait utilisé un ton si sexy. Je ne pouvais pas dire le contraire, sa beauté était stupéfiante et sa manière d’agir l’était tout autant. La voir se dandiner un peu pour se mettre dans une position ne me laissait pas émotions même si je le montrais peu. Je continuais de lui sourire, me frottant le menton comme si je réfléchissais et puis je viens finalement m’approcher un peu plus de sa cage pour murmurer vers elle.

« Incroyable, vous n’avez pas froid aux yeux, quel magnifique spectacle »

Mon regard se posait toujours sur elle, pourquoi devrais-je détourner le regard sur une autre hybride quelconque alors que j’aimais cette vue. Mais le plus intéressant semblait être cette hybride, elle n’était pas comme toutes les autres mais malgré tous ça, j’étais sur qu’elle faisait ça pour attirer l’attention et rien d’autre. Bien sur, c’était autre chose que faire celle qui pleurniche ou qui est peureuse mais c’était toujours un moyen d’attirer l’attention sur elle. Néanmoins, je la trouvais intéressante et je voulais en apprendre un peu plus sur elle, et je n’avais rien d’autre à faire pour le moment.

« Alors vous vous nommez Ayochi Mitaine, et vous êtes une fille d’une reine. Pensez vous pas que votre mère serait hors d’elle de vous voir ainsi, de vous exposer aux yeux de tous, à moins que cela soit dans votre coutume. »

Je continuais de frotter mon menton en la regardant, serait-elle gênée, je ne pense pas que ça serait le cas, elle n’avait pas l’air d’avoir de gêne de ce coté la. Je pensais même avoir raison sur certains points. J’espérais tout de même qu’elle avait fait cela pour seulement jouer avec moi et non pas pour me séduire et m’inviter à l’acheter. Cela se verrait bien un jour, ou un moment donné. J’attendais alors sa réponse en souriant toujours d’un air joueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayochi
Hybride Serpent
avatar

Nombre de messages : 80
Age : 29
Date d'inscription : 24/08/2009

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Bisexuelle
Maître de: ça queue XD
Soumis par: Dorian Stephan Oyada

MessageSujet: Re: Au si froid que de la pierre [PV Dorian Stefan Oyada]   Ven 4 Sep - 22:58

Ayochi était toujours dans une position alléchante, son corps étant toujours nu exposer à l’homme sa ne la gêner pas vraiment pas elle sourit, elle vit l’homme se rapprochait d’elle, il lui murmura des mots, elle sourit de plus elle s’approcha de lui, limite elle aurait posé ses lèvre sur les siennes, mes elle ne le fit pas, l’homme posa une question. Elle lui répondit d’abord par un sourire avant de lui répondre d’une voix calme et posé.

- Oui c’est une coutume de notre peuple de séduire les hommes, mon a besoin deux en quelque sorte
car sans vous nous ne pouvons pas avoir d’enfants, de plus dans notre village il n’a pas d’homme on doit aller les chercher hors du village, car on et un peuple de femme ses pas déplaisant d’être avec des femmes mes bon un moment ses lassant.

Ayochi sourit, elle n’avait dit un partie de la vérité, leur coutume était bien plus spécial, car a la base il manger les hommes, leur tâche accomplie, elle s’amuser ici, de tout façon elle ne savait pas si elle aller quitter cette cage aujourd’hui ou dans un mois voir plusieurs année. Elle regarder l’homme dans les yeux, elle trouvé qu’il avait de très beaux yeux bleu chose qu’il lui était très rarement donner de voir chez un homme, du moins a sa connaissance.

*vraiment très beau, en tout il a tout pour plaire*


-Vous êtes venus faire quoi ici ? Si vous avez d’autre question n’hésiter pas a posé,


Ayochi lui sourit, elle resta dans sa forme humaine vu que l’homme aimé bien la regarder, après tout qui ne regarder pas une créature t’elle que elle, et dire qu’elle aurait aimé s’amuser avec, ça fessai un petit moment quelle aurai aimé jouer avec un homme ça lui manqué de joué avec leur jolie petit jouée qui on entre les jambes.

- Vous aimez jouée ?

Ayochi mit se mains sur son corps, et le fit glisser lentement afin que l’homme puise voire la progression, de ses mains, elle n’hésita pas a les passer entre ses cuisse, elle aimé bien s’amuser avec surtout que quelque minute il avait un léger frisson. Ayochi voulait raviver se frisson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://school-or-slave.forumactif.com/forum.htm
Dorian Stephan Oyada

avatar

Nombre de messages : 124
Age : 34
Date d'inscription : 16/11/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle
Maître de: Yajuu & Ayochi
Soumis par: Qui sais ?

MessageSujet: Re: Au si froid que de la pierre [PV Dorian Stefan Oyada]   Sam 5 Sep - 14:46

Splendide journée, c’est ce que je pensais. La manière d’agir de cette jeune fille nommé Ayochi attiré toute mon attention. Cela en était désolant pour les autres filles, qui étaient un rien perdu par mon comportement, me traitant de pervers. Peut être que je l’étais, je me trouvais surtout pour un jeune homme qui fait croire que, aimant jouer avec les filles. Mais d’un autre coté, cela faisait bien un moment que je n’avais pas touché une fille, ni même pu jouer de manière pervers et pourtant, je m’en sortais pas si mal avec la jeune fille. Je m’étais approché des cages, voulant qu’elle soit la seule à entendre, cela serait encore plus amusant car les jeunes filles hybrides, enfermés dans leur cage pourrait croire plein de chose et ne sauront rien. Ce qui m’étonnait le plus, c’était de la voir si proche de moi, je pouvais sentir son souffle sur mon visage tant qu’elle était proche. Je souriais encore plus, écoutant ce qu’elle me racontait. C’était étrange, je faisais la discussion avec elle, alors qu’elle essayait de me séduire en même temps, un double jeu, et des plus intéressants. Sa réponse me laissait quelques questions en tête, je trouvais cela normal que les hommes étaient utiles pour avoir des enfants, mais je fus surpris qu’elle m’informe que son village était que des femmes, rien d’autre. J’avais compris qu’elle considérait donc les hommes comme des jouets et des soumis, bizarre, mais cela ne serait plus le cas, sûrement pas dans cette ville. Je ne faisais que hocher de la tête, souriant à mon tour. Vraiment, j’étais de plus en plus fasciné par cette demoiselle, que je restais proche d’elle, restant toujours collé contre les barreaux. La jeune fixait sans cesse mes yeux, comme si elle était fasciné par ceux la, je faisais tout pour lui montrer correctement. C’est alors qu’elle me demandait pourquoi j’étais venu ici, une question bien pertinente, mais le plus intéressant fut qu’elle me donnait l’autorisation de poser toutes les questions que je voudrais. C’est ainsi, que j’en profite pour lui demander sur un ton assez bas, un peu pervers mais d’un air intéressé.

« Un monde que de femmes, que ce serait plaisant pour des hommes avides de femmes. Mais, j’aimerais savoir, qu’est ce que vous faites des hommes après vous êtes satisfaites, je ne pense pas qu’il vont être des gentils toutous et partir dans leur ville, vous devez bien agir sur eux pour les empêcher de vous suivre et voir le village. »

Une question pertinente, qui attendait une réponse alléchante. Le plus intéressant était que je pourrais vérifier dans son esprit pour avoir une réponse à ma question si elle osait me mentir. Je n’aimais pas abuser de mes pouvoirs mais si cela était nécessaire, je le ferais, je n’avais aucun remord. Je n’avais pas répondu à sa première question, parce que je réfléchissais un peu à cela en même temps. Mais il faudrait bien qu’un jour ou l’autre, je lui réponde surtout si elle le faisait de son coté. D’un air un peu lasse, je finis par lui avouer ma visite.

« Ma venue ici, a première vue, c’était pour voir ma sœur qui travaille ici, mais j’avais aussi dans l’idée de faire un achat, mais peut être, partirais-je sans rien. »

Je me demandais comment elle allait réagir face à ses paroles. J’espérais qu’elle ne serait pas trop déçue, oui, je ne voulais pas de ça, car je l’aimais bien, je ne m’étais pas amusé depuis longtemps, surtout avec une femme. Les regards s’intensifiaient entre nous deux, et le silence s’installait doucement jusqu'à ce que Ayochi pose une question des plus intéressantes. Je croyais que cela se voyait, mais peut être voulait t’elle une affirmation pour en être certaine. Celle-ci se mit à se caresser devant mes yeux, j’observais, car je n’avais rien d’autre à faire, souriant même de plaisir d’avoir un tel cadeau de sa part, et je finis par murmurer à son intention.

« Jouer, oui qui aimerais pas ça ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayochi
Hybride Serpent
avatar

Nombre de messages : 80
Age : 29
Date d'inscription : 24/08/2009

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Bisexuelle
Maître de: ça queue XD
Soumis par: Dorian Stephan Oyada

MessageSujet: Re: Au si froid que de la pierre [PV Dorian Stefan Oyada]   Sam 5 Sep - 19:09

Elle vit que l’homme la regarder, en tout cas il ne fessai rien pour cacher ses yeux d’un bleu excitant, elle se touché toujours le corps quand l’homme lui poser une nouvelle question, cela la fit rire, car il n’avait pas peur de connaitre la vérité sur son peuple, de plus ce n’est pas un peuple très tendre , elle aimé bien parler avec lui, mes elle se demander si elle devait lui dire ou pas, elle écouté se qu’il disait, il avait parler d’une personne qui était venu voir, de plus il allait peut être faire un achat, vue sur cette angle elle pouvait lui dire la vérité sur ce qu’elle fessait des hommes qu’elle avait séduit .

- Et bien en toute honnête les hommes qu’on séduise ne reste pas envie, car nous devons les tué et les ramener au village a fin qu’il serve de repas a la tribus, maintenant je prend conscience que ça ne sert a rien, bien sur vous nette pas notre seul nourriture, on chasse aussi le gibier. Dans notre tribu
personne connait leur père, On a grandi sans.


Ayochi avait tout dit, elle avait était honnête après tout elle n’aller peut être pas sortir de cette cage, elle sourit quand il dit qu’il aimé bien jouer, au moins un homme qui en a dans le pantalon , elle avait toujours ses mains placer sur son corps, elle regarder l’homme droit dans les yeux.

- De tout façon ici je ne pourrai plus faire comme dans mon village et je serai ravie d’appendre vos coutume .

Ayochi sourit , elle ne savait pas trop quoi dire maintenant car dit que sa tribu manger des hommes ses sur que ça fait peur, en tout cas elle s’aurait bien amusez avec lui, elle regrette même que sa se ternir maintenant, elle aurait aimé continuer.

- en tout cas si vous vous ennuie venait ici on pourra encore jouée ensemble
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://school-or-slave.forumactif.com/forum.htm
Dorian Stephan Oyada

avatar

Nombre de messages : 124
Age : 34
Date d'inscription : 16/11/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle
Maître de: Yajuu & Ayochi
Soumis par: Qui sais ?

MessageSujet: Re: Au si froid que de la pierre [PV Dorian Stefan Oyada]   Sam 5 Sep - 22:11

Excitant était le meilleur mot pour définit l’attitude d’Ayochi qui prenait un réel plaisir à se toucher justement devant mes yeux, suivant presque sans cesse le doigt qui se baladait sur son corps. Toute homme aurait envie de pouvoir le faire sois même mais enfermé dans sa cage cela en rendait presque impossible. Quelle femme surprenante elle était, je l’admirais fortement, me demandant si elle prenait plaisir et si elle pourrait se contrôler. Car il ne faut pas oublier que la jeune fille aimait bien séduire les hommes, cela ne me dérangeait pas du tout, cela m’amusait bien plus, surtout si l’homme n’avait aucun droit de toucher, cela en rendait plus dur pour lui. Mais saura t’elle ne jamais se faire toucher a pars par son maître. Je me le demandais bien, mais pourquoi m’en ferais-je vu qu’elle n’était pas mienne. Après un long moment de sa part, elle finit par répondre à ma première question. Je ne pouvais pas cacher ma surprise qu’elle me le dise directement, mais cela, je pouvais m’en douter. Oui car je pensais cela comme solution, ou alors, elle l’effaçait la mémoire, mais si c’était le cas, elle ne l’aurait pas caché avant, je ne pense pas. Cette nouvelle, me terrifiait un peu et je ne savais pas trop quoi dire, mais malgré tous ça, des questions me vinrent à l’esprit mais je refusais de les demander. Mais pour réponse à cela, je lui murmurais.

« Je suis rassuré de ne pas avoir joué avec vous dans un moment ou vous étiez libre, je m’en serais voulu de pas pouvoir rêvé de vous chaque nuit. J’espère que vous n’avez pas faim, je ne suis pas très comestible, vous risqueriez d’être malade. »

Quelle belle parole, j’avais pu lui dire, sur un ton joueur et amusé à la fois. D’un charmant et séducteur, qu’elle belle sensualité j’avais pu y mettre. C’est vrai, il fallait bien l’avouer que je n’aurais pas joué ainsi si je l’avais rencontré en vrai et en liberté. De toute manière, j’aurais pris la peine de lire ses pensées avant de faire quoi que ce soit mais pour le moment, je ne risquais rien alors je m’amuse comme elle le faisais elle-même avec moi. Je remontais soudain mon regard vers elle, la fixant de mes yeux bleus tout en l’écoutant parler encore et encore, je pourrais l’écouter encore longtemps. Je souris face à sa phrase, sa dernière phrase, elle voulait apprendre nos coutumes, alors que tout est différent en fonction de la famille. Je me mis à hausser les épaules et lui répondre.

« Oh, nos coutumes ne sont pas intéressantes car chacun invente sa propre coutume. »

Je ne voyais rien d’autre à dire, est ce que le jeu commençait à perdre son effet, cela était fort possible mais cela ne me plaisait vraiment pas. Le regard perdu dans les yeux de la jeune fille, je finis par sourire à ses paroles. Elle m’invitait à revenir jouer avec elle mais j’étais sur qu’elle aurait dis ça a tous les hommes qui l’auraient vu. D’ailleurs, je ne doutais pas une seule minute que la jeune fille partirait rapidement d’ici, surtout si un homme pervers arrive. Il en profitera, cela était sur et certains.

« Je ne pense pas que vous allez rester ici, si vous aguichais tous les hommes ainsi, cela est sur et certains que vous serez acheté dans la minute qui suit »

Soudain, je posais ma main sur le grillage, m’amusant à poser mon doigt et a le faire bouger sur la grille comme si je touchais le corps de la demoiselle. J’essayais de ranimer un peu le jeu entre nous, je me sentais bien ici, je n’étais pas prêt de partir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayochi
Hybride Serpent
avatar

Nombre de messages : 80
Age : 29
Date d'inscription : 24/08/2009

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Bisexuelle
Maître de: ça queue XD
Soumis par: Dorian Stephan Oyada

MessageSujet: Re: Au si froid que de la pierre [PV Dorian Stefan Oyada]   Dim 6 Sep - 14:26

Ayochi regarde l’homme, il avait eu un moment de peur c’était tout a fait normal, elle trouvé sa sexy chez lui, de plus il savant ça pour lui dire qu’il était heureux de la rencontré, elle fut ravier car elle aussi de plus ça aurai était marrant de rigoler dans un autre endroit que celui-ci, en tout cas elle aurai aimé avoir un contacte physique avec lui , de plus il n’avait pas hésiter a répondre a sa question, elle l’aimai bien finalement, elle vit qu’il se rapprocha de la cage il joué avec les barreaux avoir ce qu’elle venait de lui dire ne le gêner pas plus que ça, il jouée sur un ton excitant de plus ses doigt qui frôler les barreau était très sexy, elle lui sourit et s’approcha de lui elle posa son seins a l’endroit ou était ça main afin qu’il puisse les flores. Il se mit a parler, elle sourit avant de répondre a la question.

- je suis peut être une séductrice, mes je ne donne pas a n’importe qui, surtout maintenant que je peux choisir avec qui je veux m’amusez et pour l’instant c’est rien qu’avec vous que je veux m’amusez.

Ayochi penser vraiment ce qu’elle disait, car un homme au si beau que lui ne courrai pas les forêts par chez eux les chasseurs n’était pas aussi séduisant que lu, enfin elle pouvait s’amuser avec un vrai homme, même si elle était derrière ça cage, elle lui sourit elle continua a mettre sa poitrine au ce trouvé la main, tout en passa sa propre main entre ses cuisse, elle se toucher la partie intime devant l’homme, elle se gêner pas.

- C’est dommage qu’il et une cage, on aura pu faire plein de chose


Elle lui sourit, tout en laissant ça main a son intimité elle prit celle du l’homme, elle prit un doigt et le porta a sa bouche, elle se mit a le succès sans complexe. tout en le suçant elle continuer a faire glisser ça propre main entre ses cuisse. Ayochi joué de sa langue sur le doigt de l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://school-or-slave.forumactif.com/forum.htm
Dorian Stephan Oyada

avatar

Nombre de messages : 124
Age : 34
Date d'inscription : 16/11/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle
Maître de: Yajuu & Ayochi
Soumis par: Qui sais ?

MessageSujet: Re: Au si froid que de la pierre [PV Dorian Stefan Oyada]   Dim 6 Sep - 20:06

Quelle joie, vraiment, j’appréciais ce moment avec cette jeune fille malgré que je la connaisse peu. Malgré tous ça, j’apprenais de plus en plus de chose sur elle alors je n’avais même pas l’intention de l’acheter. Peut être que je devrais le faire, c’est ce que je me disais mais je ne voulais pas trop m’avancer, après tout, qui me disais qu’elle était sincère et ne jouait pas ainsi avec tous le monde ? J’avais tant posé de questions, et j’étais sincère. Je devais bien avouer qu’elle s’intéressait pour le moment qu’ai moi et à aucune autre personne. Elle n’avait même pas joué ainsi avec Kerges, enfin, peut être qu’il n’était pas à son goût. J’espérais tout de même qu’elle ne s’intéressait pas qu’au physique, au départ, je ne sois pas contre mais qu’elle s’intéresse à ma personne. Oui car je n’aimais pas le genre de comportement si on voulait que le physique. Je m’amusais toujours à effleurer les carreaux en regardant la demoiselle, que me prenait-il, je n’en avais aucune idée mais pour le moment je ne pouvais que apprécier ce moment. Par contre, je ne m’attendais pas à ce qu’elle réagisse. Vous allez me dire comment, simplement en collant sa poitrine contre les barreaux, pouvant alors doucement toucher sa peau délicatement sans que je le veuille. Je la fixais dans les yeux, lâchant un nouveau sourire qui voulait tout dire. Oui, je l’aimais cette hybride mais avait-il le droit de jouer autant avec elle si je n’avais pas l’intention de l’acheter après. D’ailleurs, elle finit par me répondre et m’avouais qu’elle aimait bien jouer avec moi et personne d’autre, mais le mieux était qu’elle ne se donnait pas à tout le monde. Je fus surpris car je m’attendais pas à une telle chose de sa part, je restais la, près d’elle en souriant, effleurant toujours un peu son sein qu’elle m’offrait. Quelle matinée, si j’avais su cela, j’aurais pris une robe pour la demoiselle mais cela n’était pas grave pour le moment car elle ne m’appartenait pas. Mon regard descendait plus bas, voyant son geste. Vraiment, elle usait de chaque partie de son corps sans aucune honte et crainte. Je restais pour le moment silencieux, la laissant jouer devant moi. Au bout d’un moment, elle m’avouait bien ses intentions en parlant de faire des choses s’il n’y avait pas de cage. Mais à un moment donné, elle finit par prendre un de mes doigts et s’amusait à le sucer dans sa bouche tout en se caressant elle-même. J’en étais un peu gêné mais rien ne paraissait. Soudain, un homme entrait, je ne saurais dire si c’était un démon ou un ange mais en nous voyant ainsi, il se précipitait sur Ayochi comme un fou de sexe, ça on n’en pouvait pas douté vu son regard et sa bave invisible qu’il coulait en la voyant nu comme ça, et qui s’amusait avec un doigt mais s’imaginant bien autre chose sur lui. Il parlait d’une voix sur et presque en criant pour que tout le monde l’entende.

« Je veux cette hybride, je suis sur qu’elle sauras me satisfaire comme une professionnelle et sans renchigner. »

Je soupirais et mon regard devenait de plus en plus dur et froid. Oui, je ne supportais pas qu’il la prenne comme un objet, une personne sans sentiment. Je tournais finalement mon regard vers Ayochi, lui demandant du regard d’arrêter et de libérer son doigt. J’éloignais rapidement mon doigt et m’approchait un peu plus de l’homme en lui parlant bien d’un ton hautain et mécontent.

« Tu permets, j’étais en grande discussion avec cette hybride, et pis, sache, vieillard, que ce n’est pas toi qui choisit mais bien l’hybride, alors cesse d’ordonner et pose lui la question à elle. »

Le démon ou ange était un peu plus énerver et voulait cette hybride et pas une autre, on savait bien pourquoi cette fois et cela semblait clair. Il s’approchait de Ayochi, lisant rapidement sa fiche et lui murmurant à son attention.

« Ayochi, tu devrais me choisir, je te traiterais en princesse si tu me satisfais, tu as l’air d’aimer cela en plus, accepte moi, je m’appelle Kenvir Darlovan »

Moi, j’étais un peu à l’écart, posait contre la cage d’en face de Ayochi pour laisser le champs libre à l’autre maître. Je me demandais comment Ayochi allait agir et s’il elle allait vraiment le choisir lui ou préférer attendre un autre maître qui serait peut être plus beau, malgré qu’il n’était pas mal pour son genre. J’en fermais même un peu les yeux, écoutant le silence et attendant que la voix de la belle Ayochi résonne dans son oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayochi
Hybride Serpent
avatar

Nombre de messages : 80
Age : 29
Date d'inscription : 24/08/2009

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Bisexuelle
Maître de: ça queue XD
Soumis par: Dorian Stephan Oyada

MessageSujet: Re: Au si froid que de la pierre [PV Dorian Stefan Oyada]   Dim 6 Sep - 20:29

Ayochi continuer de jouée avec ses mains, l’homme la regarder toujours sa lui plaisez, elle ne savait pas pourquoi mes elle aimé bien être avec lui, de plus son doigt avec un bon goût, elle le regarder toujours d’un regarde intense, elle aimé se perdre dans ses yeux bleu, de plus elle aurait aimé le connaitre mieux car il avait l’aire d’un homme remarquable, elle sucés son doigt avec intérêt soudain la porte de l’antre raisonna, un homme arriva en criant, je veux cette hybride, l’homme était arriver près de sa cage quand le jeune homme dont elle sucés le doigt la regarder pour dire qu’elle devait arrêter, c’est ce qu’elle fit il parla d’un ton sec et froid au l’autre homme qui était devant ça cage celui-ci essayer de la voir, Ayochi ne voulait pas joué avec lui.

* il me prend pour quoi -_-*

Ayochi n’hésita pas a se transformer dans sa vrai forme, sa joli queue de serpent était revenu, elle espérer que l’homme aller avoir peur car de tout façon elle n’aller pas aller avec lui. Elle s’avancer encore plus près de l’homme et le regarder dans les yeux avec son regarder de chasseuse et lui dit d’un ton glacial


- Toi si tu ne veux pas fini dans mon assiette, je te conseille de partir d’ici sans demander ton reste

Elle fit un sourit sadique comme elle pouvait le faire après une bonne chasse, en tout cas une chose et sur elle a du lui faire peur, car au fond elle ne voulait pas aller avec lui, même si il proposer la lune. Ayochi regarder dans la direction de l’autre homme qui était plus loin, il avait l’aire si calme, Ayochi n’avait jamais vu d’homme comme lui d’un autre coté elle était contente de c’être fait capturé par les démons, elle passer une excellente matinée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://school-or-slave.forumactif.com/forum.htm
Dorian Stephan Oyada

avatar

Nombre de messages : 124
Age : 34
Date d'inscription : 16/11/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle
Maître de: Yajuu & Ayochi
Soumis par: Qui sais ?

MessageSujet: Re: Au si froid que de la pierre [PV Dorian Stefan Oyada]   Lun 7 Sep - 17:33

La situation dans l’antre avait drôlement changé, je m’amusais avec une hybride mais j’en fus stoppé à cause d’un monsieur qui nous avait regardé et avait eu l’audace de croire qu’il aurait pu s’approprié la jeune hybride avec qui je jouais en ce moment. Enfin, durant que l’homme essayait de draguer l’hybride, moi j’étais posé contre la cage d’en face, surveillant la situation de près. L’homme devant nous était beau mais il semblait un peu plus vieux que moi, et cela me désespérait qu’il veuille Ayochi rien que pour s’amuser à des jeux pervers. Il est vrai que pour le moment c’était le cas entre nous mais je n’avais rien demandé, elle m’avait séduit en se montrant ainsi, et en continuant le jeu. Pour une fois, je souriais, je m’amusais sans m’ennuyer une seule seconde jusqu’au moment ou je me retrouve seul, loin d’elle en étant en face et à l’observer de loin. Ayochi avait pris son aspect de mi femme mi serpent pour faire peur à son éventuel propriétaire. On pouvait voir que l’homme avait blanchis en voyant ça, qui aurait pu croire qu’une femme d’une telle beauté pouvait être ainsi. Il n’y croyait pas ses yeux et en reculait légèrement surtout en entendant ses paroles. Il n’y croyait pas qu’elle puisse le manger, c’est stupide de ne pas la croire surtout qu’elle disait la vérité et cela j’en étais sur. L’homme ne bougeait plus et ne comprenait même pas ce changement de comportement d’elle. Je m’approchais soudainement de la cage à nouveau et le regarde en passant ma main devant son visage pour voir s’il réagissait. Par chance, il se met à cligner des yeux comme signe de vie et qu’il était bien avec nous en ce moment. Je souriais de l’intérieur de le voir si terrifier et aussi d’avoir un air incompréhensible. Il devait certainement se demander pourquoi la jeune fille était douce et gentille avec moi et pas avec lui. Il n’avait rien fait de mal, c’est du moins ce qu’il pensait mais il avait tord. C’est alors que ma voix retentait dans son oreille pour lui signifier ce qu’il devait faire de suite.

« Voila ce qu’on récolte quand on se moque des sentiments des hybrides, tu ferais mieux d’allez voir ailleurs sinon je me fais un plaisir de te donnez à Ayochi comme repas du midi »

Il se mit à sursauter à cause de la fin de la phrase et s’en allait assez rapidement, regardant dans le couloir à coté s’il ne trouvait pas une hybride à sa hauteur. Moi, j’étais ravie qu’elle n’ait pas agis ainsi envers moi et je me recollais alors aux barreaux, observant à nouveau la jeune fille dans les yeux avec un petit sourire joueur. Avec une main, je me grattais le menton en réfléchissant longuement. Elle venait de me prouver qu’elle ne se donnait pas à tous le monde mais pourquoi m’avoir choisit moi et pas un autre. Je n’avais fais que la saluer d’un air froid sans vraiment y prendre attention et maintenant, je n’arrêtais pas de la fixer et de jouer en sa compagnie. Je me demandais si elle allait reprendre sa forme humaine ou rester ainsi pour que personne d’autre ne s’approche d’elle pour le moment. Après un moment de réflexion, je regarde mon doigt qu’elle s’amusait à sucer et il se trouvait toujours mouillé d’ailleurs. Je me mis à le mettre en bouche pour lécher le doigt devant elle, oui, je reprenais doucement mon jeu en faisant le même geste qu’elle avait fait sur mon doigt mais en le faisant moi-même et devant ses yeux. Et cela n’allait pas que avec le doigt, je reposais mon autre main sur les barreaux et repris l’effleurement des grilles du bout des doigts. Puis je me mis à murmurer doucement vers elle.

« Je suis heureux de pouvoir continuer à jouer avec toi Ayochi, mais peut être que tu aurais apprécié d’être en sa compagnie. Surtout que tu ne sais pas combien de temps un autre maître arriveras »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayochi
Hybride Serpent
avatar

Nombre de messages : 80
Age : 29
Date d'inscription : 24/08/2009

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Bisexuelle
Maître de: ça queue XD
Soumis par: Dorian Stephan Oyada

MessageSujet: Re: Au si froid que de la pierre [PV Dorian Stefan Oyada]   Lun 7 Sep - 19:06

Ayochi était toujours sur sa forme semi humaine semi serpent, elle sourit a la vu de l’homme terrifier, l’homme aux beaux yeux s’approcha et lui murmura une phrase et l’homme qui était tout pale alla voir après une autre hybrides moi spécial que Ayochi, l’homme au beau regarder bleu se remit près des la cage et se mit à lécher son propre doigt celui que Ayochi avait sucés, elle sourit après tout ce n’était pas tout les jours qu’elle s’amuser comme ça. Elle reprit forme humaine de tout façon elle pouvait faire ça a volonté, elle se retrouva de nouveau nu dans lui, de plus il recommencer a caresser les barreaux de la cage, sa l’amuser, elle sourit, elle se rapprocha des barreaux elle mit de nouveau son corps près de la main de l’homme, elle se rendit compte qu’elle ne connait pas son nom mes que lui connaissez le sien.

-Puis-je savoir avec qui j’ai l’honneur de jouée ?


Ayochi posa la question après tout elle était endroit de savoir, car d’une part c’était pas juste, elle sourit tout en mettant une mains entre ses cuisses, mes cette fois-ci elle posa sa jambe contre un barreau et elle écarté légèrement pour qu’on puise voir son intimité, elle aimé bien cette homme, pourquoi elle ne le savait pas, elle s’amuser avec ses lèvres intime tout en passant sa langue sur ses lèvre d’une manier très sexy, elle avait entendu l’homme poser une question, c’est vrai que d’autre maitre risquer de venir.

- Je vous attendrai, car pour l’instant j’ai qu’une envie jouée avec vous et rien que vous car vous êtes
le seul qui et a l’attende de mes espérance


Ayochi lui sourit, tout en collant son corps contre la cage afin que l’homme puise toucher, elle prit la main de l’homme et la passa entre les barreaux et la porta a son intimité, afin qu’il puisse sentir qu’il et tout doux, elle sourit car sa fessai longtemps que personne n’avait touché cette endroit a par elle, elle aimé bien le contacte des sa main sur elle, elle pourrait rester des heures comme ça.

- Je me sens bien avec vous

Ayochi tenait toujours la main de l’homme, il avait la peau très douce, une vrai beau de bébé, c’était très agréable d’avoir sa sur soi, elle caresser la main qui était sur son sexe, elle sourit a la douceur de sa peau.

- Vous avez la peau très douce, on a envie de la lécher et de la garder contre soit pour toujours

Ayochi aimé trop le contact qu’elle avait avec lui, elle retira sa main pour savoir si il aller la laisser au pas, sur le temps elle poussait quelle que gémissement de contentement car elle adorait, son corps était en émoi devant cette homme qui lui donner un plaisir qu’un homme avant lui, lui avait donné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://school-or-slave.forumactif.com/forum.htm
Dorian Stephan Oyada

avatar

Nombre de messages : 124
Age : 34
Date d'inscription : 16/11/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle
Maître de: Yajuu & Ayochi
Soumis par: Qui sais ?

MessageSujet: Re: Au si froid que de la pierre [PV Dorian Stefan Oyada]   Mar 8 Sep - 13:27

Je me sentais étrangement bien en sa compagnie pour le moment, je le savais que j’allais pas partir de suite pour le moment car j’étais bien trop attiré par elle et son passé. J’aimais bien voir son sourire, cela me faisait plaisir qu’elle s’amuse autant que moi je m’amuse avec elle. Je l’observais alors reprendre sa forme humaine une nouvelle fois et bien entendu, face à mon geste retour contre les barreaux, elle se collait à nouveau contre ceux-ci pour que je lui effleure délicatement la peau qui était assez doux au toucher maintenant que j’y pensais. Je me sentais bien en sa compagnie et chaque geste qu’elle se permettait pour le moment ne me dérangeais aucunement, vu que je continuais à son jeu et faisait ce qu’elle voulait elle. Mais que voulais-je moi finalement ? Je me laissais envahir par l’envie qui commençait à me gagner de plus en plus, surtout qu’elle faisait tout pour que je craque que j’avais parfois peur qu’elle me manipule par sa séduction. Je devrais peut être me stopper mais j’aimais bien trop la séduire pour le moment, cela m’occuper l’esprit et je ne pensais à rien d’autre. La jeune fille finit par poser la question sur savoir qui j’étais car moi je connaissais son nom en lisant sa fiche. Je n’avais même pas pris la peine de lui poser la question, que je pouvais être malpolie quand je le voulais. Je restais encore silencieux, ne disant même pas encore quel nom je portais. Voila que Ayochi continuait de jouer sa sexy en se caressant les cuisses pour montrer doucement son intimité. Mon regard se posait entre le bas qui était fortement caressé ou ses lèvres de manière sexy montrant encore plus son envie. Elle finit par répondre à sa question, lui démontrant encore qu’elle serait offerte à lui, et que j’étais le seul à pouvoir répondre à ses attentes. Le silence était d’or, ainsi je ne disais rien, je l’observais attentivement, la faisant languir un long moment, seulement elle se mit à parler toute seule. En tout cas, ses gestes continuaient et allaient même plus loin. Celle-ci se mit à attraper ma main pour la poser proche de son intimité. Si elle m’en donnait le droit, je me mis doucement à en profiter en la lui caressant doucement pour lui procurer un peu de plaisir. Je l’écoutais attentivement, souriant à sa parole de se sentir bien avec moi. Je me demandais bien pourquoi elle me disait cela, car elle ne me connaissait vraiment pas. Ma main ne pouvait s’en aller de l’endroit ou elle se trouvait pour le moment car la jeune femme la retenait toujours prisonnière. Sa dernière parole le fit sourire, vraiment elle aimait donnez des compliments à moi alors que je ne la connaissais pas, qu’elle ne me connaissait pas non plus. Et pourtant, on avait l’impression qu’elle ne voulait plus me lâcher, qu’elle refuserait tous les maîtres qui se proposerait à elle rien que pour pouvoir me revoir et jouer à nouveau avec moi. En fait, elle voulait que je l’achète, cela était clair et pourtant, je ne lui montrais aucun signe de cela. Je finis enfin par être libre, lâchant doucement ma main mais je la laissais au même endroit sans la bouger. J’entendais ses cris de plaisirs, de gémissements alors que je ne faisais pas grand-chose pour le moment. Ma voix finit par résonner à nouveau dans ses oreilles.

« Je m’appelle Dorian Stephan Oyada, et je vous remercie de tous vos compliments mademoiselle Ayochi. »

Je restais à nouveau silencieux, mais soufflant dans son oreille pour la faire frissonner. Je continuais à lui caresser doucement son point sensible afin de la rendre en joie, encore plus qu’elle ne l’était en ce moment. Mais doucement, je l’enlève et la remonte pour regarder avec un air étrange. Ceci dit, par la suite, je posais deux de mes doigts sur les lèvres en continuant de doucement caresser sur sa poitrine avec une légèreté. Alors que dans cette position, je l’empêcher de parler, je lui souriais doucement et murmure ses quelques mots.

« Devrais-je te prendre Ayochi Mitaine ? »

Puis dans les secondes qui suivent, j’enlève mes doigts de ses lèvres pour qu’elle puisse reprendre la parole doucement. Attendant une réponse à ma question. Mais malgré ça, je gardais ma main près de son visage, pour voir aussi ses réactions. Qu’allait-elle me réserver comme surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayochi
Hybride Serpent
avatar

Nombre de messages : 80
Age : 29
Date d'inscription : 24/08/2009

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Bisexuelle
Maître de: ça queue XD
Soumis par: Dorian Stephan Oyada

MessageSujet: Re: Au si froid que de la pierre [PV Dorian Stefan Oyada]   Sam 12 Sep - 12:05

Ayochi avait toujours la main de l’homme qui savait enfin présenter, il s’appeler Dorian Stephan Oyada, un jolie certes un peut long, mes très jolie, elle l’avait écouté, tout en continua à pousser ses petit gémissement, au bout d’un moment ses petit bruit s’arrêter, elle senti la main de l’homme remonter tout son corps il laissa poussé une main sur son sein et l’autre alla a son visage, elle sourit, sa peau était douce, il lui parler doucement en gros il lui avait poser une question donc elle ne savait pas trop quoi répondre, elle sourit.

- C’est a vous de voir, pour quelle raison vous voulez m’acheté.


Elle le regarder droit dans les yeux, elle n’avait pas peur de lui, elle n’avait pas peur des gens tout cour, elle mit sa main sur le visage de l’homme, elle lui sourit, on dirait qu’il avait quelque chose qui se passer mes quoi elle ne pourrait le dire.

- je ne peux vous dire les raison qui vous poussez a m’acheter, je ne suis qu’une simple hybride, je ne suis qu’un jouée c’est tout


Ayochi s’avait qu’elle ne serait rien d’autre avec d’autre personne, malgré qu’elle est une grande séductrice, elle avait quand même quelque principe, de plus leur pour elle d’avoir un enfant était bientôt arriver et cette idée lui fessai peur, donc il elle était la que pour jouée ça ne la gênerai pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://school-or-slave.forumactif.com/forum.htm
Dorian Stephan Oyada

avatar

Nombre de messages : 124
Age : 34
Date d'inscription : 16/11/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle
Maître de: Yajuu & Ayochi
Soumis par: Qui sais ?

MessageSujet: Re: Au si froid que de la pierre [PV Dorian Stefan Oyada]   Sam 12 Sep - 14:16

Il fallait qu’on mette cours à cette scène, qu’on avance un petit peu. Mes mains sur son visage ou son sein, je l’observais en attendant une réponse de sa part. Elle semblait ne pas savoir quoi répondre ce qui ne m’étonnait pas du tout. Je l’écoutais dire une phrase, me disant en gros que la décision m’appartenait totalement. Cela était vrai et j’appréciais qu’elle ne dise pas tous ses atouts pour que je l’achète, oui j’étais si différent des autres maîtres. Mais c’est ce qu’il faisait de moi un être unique et a part, mais surtout, la jeune fille semblait bien m’apprécier, pourquoi ne pas la prendre en ma compagnie. Mais j’espérais tout de même qu’elle se tiendrait un peu mieux que ça devant les gens, et dehors. Soudain, je sentis une main se poser sur mon visage, je l’observais dans les yeux, la laissant faire, parce que j’appréciais ce petit moment de contact avec une jolie fille comme elle. Elle se remit à dire quelques paroles, et je l’écoutais avec grande attention. Mais voila, qu’elle se mit à se sous estimer, à se rabaisser au statut de vulgaire objet. Je n’aimais pas du tout ça, et je me mis à froncer les sourcils en entendant cela de sa part.

« Ayochi, je ne reconnais pas la jeune fille qui s’est fidèlement battu contre l’homme pervers précédemment, auriez vous déjà perdue toute fierté de ce que vous êtes ? »

Le regard toujours dans le sien, je l’observais longuement et finit par me détacher doucement de sa cage, partant alors en direction d’autre cage vers le fond. J’étais déçu qu’elle se dise cela d’elle à moins que ce fût seulement pour me faire plaisir. Je ne savais pas trop mais une chose est sur, c’est que je ne suis pas prêt à la laisser à un homme pervers qui la prendrait comme elle vient de le dire. Mais pour le moment, je faisais exprès de lui faire croire que j’allais partir sans la libérer quand soudain, je dis d’un ton sec et froid, comme j’avais parlé à l’homme pervers.

« Reprends ta forme hybride et cache ta poitrine. Interdiction qu’on puisse voir ton corps à pars moi, c’est un ordre Ayochi Mitaine. Si tu me désobéis, je te le ferais regretter à la maison. »

Prendrait-elle peur à mes paroles, refuserait-elle de me suivre après celle-ci, cela était peut être le cas. Mais pour moi, il fallait que je fasse croire être une personne détestable, car je n’aimais pas trop la compagnie. Je me montrais assez doux et gentil qu’envers les personnes que j’aimais parfaitement et en qui j’avais une totale confiance. Je partis alors à la recherche Kerges pour pouvoir clore la vente en espérant que celui-ci accepte sa petite demande que je ferais. Je finis par le trouver devant une cage entrain de parler avec une autre hybride. Dès que je pensais ne pas trop déranger. Je m’inclinais et regardais Kerges dans les yeux.

« J’aimerais pouvoir avoir une robe pour l'hybride que je vais prendre, si c'est possible bien sur Kerges »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au si froid que de la pierre [PV Dorian Stefan Oyada]   Mar 15 Sep - 9:34

Kerges revint, il entendit la demande et fit amener la tringle qui portaient les vêtements disponible à l’antre, et ce, sur simple demande, que ce soit d’un client ou d’un hybride. Il compléta les papiers de la vente et prit soin de bien noter le montant.

- Et bien, Dorian, je pense que cette vente touche à sa fin. Voici les papiers, quelques signatures, le règlement de la somme et je vous laisse partir. Ayochi, si tu as un problème ou quoi que ce soit que je puisse régler, l’antre t’es toujours ouverte, autant que là où je vis.

Kerges ouvrit la cage, et attendit le retour des papiers avec la somme voulue…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au si froid que de la pierre [PV Dorian Stefan Oyada]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au si froid que de la pierre [PV Dorian Stefan Oyada]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Hommage bien mérité à Gérard-Pierre Charles un grand mapou
» Selon prof Sauveur Pierre Etienne Aristide pap fè ront pot nan Afrik di Sid
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» VOILA LE PATRON DE MICHELLE PIERRE-LOUIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devotion [Maîtres/Soumis] :: Inscriptions :: RP-
Sauter vers: