Devotion [Maîtres/Soumis]

Bienvenue à Meridell, Cité où règne la loi du plus fort… Serez-vous soumis à votre condition ? Profiterez-vous de votre position de Maître ? Très bon jeu sur notre forum !!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une journée de pluie... [post one shot]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une journée de pluie... [post one shot]   Mer 2 Sep - 9:14

L’agitation de la maisonnée, ce jour là, avait été palpable. Nisis arrivait à terme. L’antre était exceptionnellement fermé, et Kerges n’avait pas imaginé qu’elle serait fermée pendant une semaine. Kerges s’était levé et n’était pas allé travailler. Nisis lui avait demandé de rester. Les évènements se passèrent calmement en début de journée. Il s’occupa de son amour, sa douce Nini. Le docteur et le cousin Alizarin avait été mandé dans la maison. Le docteur dit qu’il fallait encore attendre, mais que l’accouchement serait difficile. Un des deux enfants était wemic. Nisis respirait fort, mais d’après le docteur, c’était normal. C’est un peu avant midi que tout arriva. Nisis venait de perdre les eaux. Il assista à l’accouchement. Nisis donna la vie à deux petites merveilles, un ange et une wemic. Ils avaient tous les deux des traits de leurs deux parents. Kerges était fier de ce qu’ils avaient fait ensemble. C’est alors que le pire arriva. Le docteur ne sut comment arrêter une hémorragie. Kerges ne savait pas aider et Alizarin était impuissant lui aussi. Kerges regretta l’absence de la compagne de la sombre, mais Ishina était elle-même au repos après son accouchement. Nisis exprima ses désirs pour ses enfants et pour Kerges. Elle dit aussi qu’il trouverait le tout écrit dans deux lettres. Nisis s’était préparée à l’éventualité de sa mort car elle se savait attendre un wemic… Nisis s’éteignit en embrassant Kerges une dernière fois. Kerges rugit comme il ne l’avait jamais fait. Il s’occupa de ses enfants, le docteur demanda les noms des deux enfants pour les registres de la Ville. La fille s’appellerait Nisis Endora Mach’tel Fallen, elle porterait les prénoms des deux femmes de la vie de Kerges, sa douce Nini et sa regrettée sœur, pour le garçon, ce serait Azazel Mach’tel Fallen. Il congédia tout le monde et resta seul avec Nisis pour lui faire ses adieux et lire les deux lettres en sa présence…

‘- Mon amour,

Si tu lis ceci, c’est que la vie que j’ai donné a prise la mienne. Je n’ai pas su te dire tout l’amour que j’avais pour toi, mais tu en auras deux preuves pour t’accompagner tous les jours de ta vie à venir. Je n’aurai pas la chance de les connaître, aussi, je compte sur toi pour qu’ils me connaissent aussi. Sache que je t’ai aimé jusqu’au bout. Aujourd’hui, il est temps que tu saches les choses que tu as signé sans savoir, juste car tu me faisais confiance et ce que va être ta vie, mon Kerjounet. Tu as signé un acte de mariage civil. Tu auras donc le loisir d’hérité de l’antre et de quoi continuer le travail. La maison est pour les enfants, quand ils seront grands. En attendant, tu seras le gardien de ce qui est pour eux. Tu ne seras pas remis en vente non-plus. Tu es libre de faire ce qui te plait. Tu es affranchi. J’en ai pris la décision, il y a un long moment. Shion Akage Oyada a les papiers pour cela.


Une dernière chose, mon Kerjounet. J’espère que tu seras heureux, encore.

Ta Nini chérie.’


Kerges était en train de pleurer en rugissant sa rage. Il alla mettre sa tête contre la dépouille de Nisis et lui dire combien il l’aimait, lui aussi. Il ne comprenait pas pourquoi deux lettres, mais après un moment pour se reprendre, il ouvrit la seconde lettre. C’était une lettre écrite par la partie sombre de Nisis. La première enveloppe en contenait une autre, plus petite. Kerges commença à lire. Il sentit son autre lui, Nintaï, qui était triste aussi, pas de la même façon et qui le soutenait de toutes ses pensées positives.

‘- Alors, Peluche!

Tu as fini par avoir ma peau avec tes idées d’enfants et l’oie blanche qui était d’accord, elle fut bien naïve. Mais je peux comprendre qu’elle t’aimait. Je n’ai rien de particulier à te dire. Tu vas devoir prendre soin de mes enfants! Tu n’as pas le choix. Après tout, ce sont aussi les tiens, voilà comment je suis assurée que tu obéiras. J’ai juste une dernière mission pour toi. La lettre qui est avec celle-ci est pour Ishina. Tu la lui porteras en main propre. Pour ce qui est du reste, tu es libre de faire ce que tu veux. Et pour l’antre, n’oublie pas que le règlement reste le règlement! Tu as tenu ta parole, jusqu’ici et je pense que tu continueras. Fais ce que tu dois et n’oublie pas qui tu sers.

Nisis Fallen, ta maîtresse’


Kerges pleurait encore, il savait que derrière les mots, il y avait un respect mutuel avec la sombre. Il n’eut pas le cœur de penser à elle autrement. Il salua la dépouille de Nisis à la façon du guerrier, Nintaï se chargea de cela. Il n’eut en suite, pas le loisir de choisir que faire de sa journée, il dut aller voir Shion, puis, s’occuper de ses enfants. Il dit à Oriane qu’elle était affranchie aussi. Kerges lui dit que le domaine était aussi sa maison à elle, aussi longtemps qu’elle le voulait. Puis, les évènements allèrent vite, jusqu’à aujourd’hui. Kerges se retrouve seul, seul devant la tombe de Nisis, tombe qui se trouve dans le domaine, dans un coin de verdure, celui où ils avaient partagé le moment qui avait donné la vie aux enfants. Kerges pleurait depuis un long moment, évitant toutes les personnes qui cherchaient à le voir. L’antre était fermée et cela pour encore quelques jours. Il reprendrait bientôt les activités qui devaient être les siennes… Nisis avait tant fait… Il était seul, mais pas pour longtemps. Alizarin vint avec les enfants et les laissa avec lui. Kerges était fier de ses enfants, autant qu’il était triste de la disparition de Nisis. Le temps semblait aussi triste que lui, la pluie tombait sans interruption depuis le matin. Puis, il pensa qu’en chacun d’eux, il y avait un peu Nisis et qu’il devait révéler cette partie de chacun d’eux. Il retourna vers la maison, laissant Nisis se reposer… se reposer jusqu’à l’appel des trônes, le jour du jugement dernier…


[HJ : Nisis ne reviendra pas, j’en ai discuté avec la joueuse et elle m’a autorisé à écrire ce post. Ce qui est dit ne changera pas et ce post n’a pas besoin qu’on y réponde. Merci]
Revenir en haut Aller en bas
 
Une journée de pluie... [post one shot]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devotion [Maîtres/Soumis] :: Inscriptions :: RP-
Sauter vers: