Devotion [Maîtres/Soumis]

Bienvenue à Meridell, Cité où règne la loi du plus fort… Serez-vous soumis à votre condition ? Profiterez-vous de votre position de Maître ? Très bon jeu sur notre forum !!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une rencontre particulière [ pv Maïté Terminer]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une rencontre particulière [ pv Maïté Terminer]   Jeu 11 Juin - 12:55

Cela faisait presque un mois que le démon avait accepté de travaillé comme chasseurs de soumis .
Ces créatures insignifiante qui était une source de développement des petits commerces en ville et qui voyait cette production comme un bien fais fondamentale .
Dans un bâtiment qui ressemblait à une tour de contrôle , le démon était assit sur une chaise se distrayant en claquant des doigts laissant échappée une flamme rouge de temps en temps .
Son visage était calme posée , on ne pouvait y distingué de sentiments , le visage de celui-ci était sans expression.
La lampe au kérosène laissait échappée une fumée noir de temps à autres et par moment le vent soufflant trop fort faisait vacillée la flamme de celle-ci.
Soudain la porte s’ouvrit , Wiver n’y prêtait pas vraiment attention mais la personne se dirigeât vers lui et dit d’une voix banale mais avec autorité.

Allé Wiver debout !

Wiver ne bougea pas d’un iota et continua son petit jeux de lumière avec ses doigts .
L’homme le regarda quelques instants puis partit ouvrir une armoire ou était entreposé diverses armes de chasses partant d’arbalètes à flèches tranquillisante aux filets noir destinées aux pièges et à la captures des soumis et diverses armes comme entre autres des fumigènes ou encore des bombes à crymogènes .
Le jeune démon s’arrêta et demanda les yeux rivé sur le sol .

Que se passe t’il ?

L’homme munit d’un fusil de chasse et rangeant une poignée de balles tranquillisante répliqua

On nous a signalée la disparition d’une soumise il faut que tu boucle le périmètre au Nord de la forêt , les autres sont entrain de ratissé l’Est et une partie du Sud Ouest .

Wiver se leva lentement se dirigeant vers l’armoire , il laissa glissé sa main sur une arbalète noir qu’il rangea sur son dos et prit un sac de flèches qu’il accrocha à son tour sur son côté droit .

Quel est la…

Race , une Hybride si j’ai bien compris nous ne savons pas si elle détient un pouvoir spécifique défaut d’information supplémentaire j’en suis désolé .

Wiver regardait fixement l’armoire ses deux mains contre les poignées des portes de celle-ci , l’homme lui tapa l’épaule du démon amicalement puis dit avant de partir .

Bonne chance et fais attention à toi surtout

Wiver était de nouveau seul dans le bâtiment , au bout de quelques minutes il referma l’armoire d’un cadenas et partit à son tour s’enfonçant dans la forêt .
Il pleuvait cette nuit la , le démon avançait rapidement faisant le moins de bruit possible , le Q G étant au centre de la forêt , Wiver n’avait pas eux grande difficulté à trouver la direction du Nord et si il se perdait il n’avait cas utilisée sa boussole .
Il grimpa à un arbre scrutant le moindre recoins le moindre détails pouvant le menée à une piste fiable sur la soumise .
Il sauta de l’arbre et continua à courir regardant par moment à la lumière de la lune qui lui faisait défaut par se temps pluvieux sa carte pour cocher les endroits déjà visitée sans la trace de l’hybride .
Le démon ne se décourageait pas pour autant , la forêt vaste soit t’elle avait ses limites et ses limites était un mur de fils barbelés ne laissant aucune issu à l’intrus.
Soudain Wiver s’arrêta , il avait entendu un bruit , un bruit de pas courant à une vitesse moindre , le souffle haletant , aucun doute possible cela devait être l’hybride .
Wiver se rendit invisible et se téléporta à quelques mètres de la soumise .
Elle s’était arrêté , trop fatigué pour continué , mais quel distance elle avait parcouru , le démon n’en revenait pas pour s’enfuir de la ville et traversé la moitié de la forêt en courant .
Le démon s’avança encore un peu se mettant contre un arbre se rendant peu à peu visible il déclara

Qui cherche tu à fuir en courant ainsi ?


Dernière édition par Wiver Blades le Mer 24 Juin - 23:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une rencontre particulière [ pv Maïté Terminer]   Jeu 11 Juin - 16:40

Le refuge…endroit sombre, humide, froid et crasseux ou l’on vous enferme derrière des tonnes de barreaux rouillé puant la moisissure. Des cages de métal toutes petites on l’on a que la place pour se déplacer à quatre pattes et même à peine se mouvoir dedans. De la place que pour celui ou celle qu’elle contiendra et les plats de nourriture et d’eau. Voila ou c’était retrouvé Maïté ce jour là. Les humains y passaient devant, s’arrêtaient parfois, venait y jeter un œil et ressortait soit les mains vide ou avec une laisse attaché au poignet qui était relié a un nouvel esclave avec un collier en chaine qui se resserrait au moindre mouvement brusque. Avant, Maïté vivait dans la nature avec ses semblables. Dans un endroit éloigné des villes et des campagnes, un endroit isolé des forêts. Un endroit qui était comme un paradis pour les hybrides et les neko Une place ou ils pouvaient se balader en toute liberté sans avoir de règlements quelqu’onques.

Un jour, Maïté marchait comme à son habitude dans la forêt sur le sol moelleux qui sentait la terre fraiche et les feuille morte et entendit plusieurs coups de feu venir par plusieurs directions. Maïté commence à devenir de plus en plus nerveuse par ces bruits assourdissants. Elle entendait même les cris de ses semblables. Plusieurs commençaient à s’enfuir dans sa direction. L’horreur venait de commencer. Elle envoyait tomber de tout les côté tirer par des fusils ou encore tués par des flèches les traversant de bord en bord du corps. Maïté avait même reçu plusieurs fois du sang sur elle et fini elle-même par se faire attraper par ces humains. Elle par contre n’avait pas été touchée par aucunes armes. Un collier étrangleur avait suffit pour la paralyser comme un chat que l’on prend par la peau du cou et que l’on soulève du sol. Maïté s’était fait prendre elle aussi laissant plusieurs camarades mort derrière elle, sa liberté et sa famille…tout cela pour se retrouver dans un horrible endroit appeler refuge des hybrides.

Maïté y était enfermée depuis plusieurs mois déjà. Chaque jour étaient la même routine. Les humains entraient, les regardaient, les pointaient des doigts et parfois les achetaient. Maïté les regardaient venir et puis repartir comme ils étaient venus. Maïté commençait à en avoir assez d’être enfermer dans un endroit pareil. La bouffe était nauséabonde, l’eau n’était pas potable et il n’avait jamais de bains sauf quand un acheteur les achetait, on donnait les meilleurs soins que l’on pouvait à la bête pour qu’elle soit comme neuve aux yeux du maitre. C’était les seules fois ou ils pouvaient être lavés ou quand la boutique devenait trop infecte. Maïté avait justement reçu un bain deux jours avant question d’hygiène. Maïté observait les autres en cages et parfois même les regardait se faire sortir par le propriétaire qui les amenait dans un petit local au fond du couloir. On entendait des coups et ensuite un grand silence régnait dans la pièce et on ne revoyait jamais l’hybride qui avait passé cette porte. Maïté commençait de plus en plus a avoir envie de sortir de cet endroit de malheur, elle regardait souvent par les vitrines et voyait les humains marcher dehors et parfois même, ceux-ci avaient des hybrides ou encore des neko à leur côté et ceux-ci semblait bien plus heureux dehors qu’enfermés dans d’horribles cages. Plus Maïté regardait la porte, plus son envie de sortir de là et de retrouver sa liberté la prenait. C’était décider, elle ne resterait pas une journée de plus dans cette horrible cage étroite avec cette nourriture nauséabonde. Maïté tourna ses yeux vers le mur de béton ou y était accroché une horloge et regardât l’heure qui y était indiquer. L’heure du diner approchait à grand pas. Maïté se souvint que l’humain qui les nourrissait était très naïf et ne faisait pas attention à ce qu’il faisait. Maïté eu un petit sourire intérieur et attendit sagement son repas qu’elle n’aurait pas l’occasion de manger ce midi.

L’heure du dîner approchait à grand pas et Maïté commençait à être des plus impatientes à l’idée de faire une tentative d’échappement. Regardant toujours l’aiguilles de la machine avancer et reculer d’un quart de tour avant de recommencer ce mouvement périodique, Maïté guettait également le gérant du magasin. Celui-ci venait tout juste d’aller s’enfermer dans son bureau et d’en refermer la porte derrière lui. Maïté sourit. Ca serait une occasion en or pour s’enfuir de cette endroit et de retrouver la liberté.

L’heure du dîner venait d’arriver. On entendit une petite cloche retentir du fond du couloir pour annoncer le début des distributions des plats de nourriture…du pâté pour chien encore une fois…Maïté attendait patiemment son tour. Elle guettait bien les clefs de l’humain qui se penchât devant elle avant de prendre ses clefs et de les introduire dans la serrure dans un bruit sourd et métallique les tournant légèrement laissant un cliquetis retentir avant que la porte de la cage ne commence à s’ouvrir laissant qu’un grincement derrière elle. Maïté ne perdit pas de temps et donna un violent coup sur la porte de la cage qui fonça directement dans le visage de l’employé qui tomba inconscient sur le sol, comme une mouche que l’on vient d’assommée. Maïté se pressa de saisir les clefs qu’elle avait longuement observées et saisit la clef qui lui permettrait d’enlever la chaine qui la reliait à son collier de cuir. Une fois la chaine retirer, Maïté sortit de sa cage se dirigeant d’un pas rapide et énervé vers la porte de sortie mais en fonçant dedans afin de l’ouvrir, Maïté ne fit que retomber durement assise sur le sol de bois en écoutant un ricanement amer de la part du gérant. Maïté ne fit que redresser ses oreilles et de légèrement tourner la tête vers celui-ci qui se tenait debout en plein milieu de la pièce.

-Ma pauvre petite bête ! Tu n’as donc pas encore compris que personne ne peut sortir d’ici ?! Laisse-moi-t’expliquer ! Les portes ont un système automatique qui discerne les humains aux hybrides. Lorsqu’un humain veut entrer, le système le détecte et déverrouille la porte de l’intérieure question que vous les bêtes vous ne puissiez pas sortir de ce magasin comme tu as tenté de le faire, une grossière erreur de ta part petite insolente !

Celui-ci commença à s’avancer vers elle d’un pas assuré et menaçant et plutôt rapide. Tournant la tête vers la porte, Maïté ne voyait plus d’issue de secours. Elle se releva debout et marcha de coté jusqu'à être coincé entre la fenêtre et la bibliothèque. Elle rabaissa ses oreilles vers l’arrière et jeta un coup d’œil rapide vers la fenêtre avant d’avoir un certain sourire la reprendre et de fixer de nouveau le propriétaire qui la tenait maintenant par le bras. Sans aucune hésitation, Maïté le mordit jusqu’au sang le faisant lâcher prise et Maïté sauta à travers le carreau qui éclata en millier de morceaux retombant sur le trottoir de la rue. Sous les regards ébahit des humains et autres hybrides, Maïté était coucher dans les milliers de morceau de vitre lui ayant coupé les bras et les jambes en sautant et empirant ses plaies en retombant dedans. Maïté se releva malgré la douleur qui la traversait et se mit à courir en direction de la sortie de la ville. Le propriétaire lui se tenait le poignet ensanglanté et criait de rage et décida d’appeler les chasseurs de soumis pour la retrouver.

Maïté courrait à une vitesse normale et se rendit à deux coins de rue plus loin avant d’entendre les sirènes des polices et de la fourrière. À ce moment, Maïté accéléra le pas de course et ne s’arrêta pas pour autant. Par chance, ses pieds n’avaient eu aucuns éclats de verre. Elle continua sa course pendant plusieurs minutes avant de sauter par-dessus quelques voitures qui lui obstruait la route. Elle avait failli se faire frapper à quelques reprises et décida que les routes étaient trop dangereuses et plus facile de la trouver pour les policiers et les travailleurs à la fourrière. Elle coupa plusieurs autres voitures causant quelques accidents et se faufila à travers plusieurs petites ruelles sombre ou il était facile de s’y faufiler. Maïté continua sa course sans pour autant se ralentir même pas une seconde.

Fonçant droit vers la frontière, Maïté continua sa course à travers plusieurs ruelles et fini même par tourner un peu en rond ne connaissant pas la ville. Maïté continua de courir ayant déjà le souffle un peu court déjà qu’elle courrait depuis déjà dix bonnes minutes sans s’avoir arrêté une seule fois. Bientôt, les immeubles commençaient à disparaître du décor laissant une petite route de terre battue avec quelques petites maisons de campagnes. Maïté commença à espérer revoir la forêt bientôt. Continuant de courir sur l chemin de terre, Maïté se rendit dans un sous-bois par lequel elle décida de couper trouvant le chemin de terre trop long.

La noirceur avait déjà commencé à faire son apparition dans le ciel laissant le soleil se coucher pour laisser la place aux astres lumineux nommés la lune et les étoiles. Maïté fini par revenir sur un autre sentier de terre mais ne s’était toujours pas arrêter de courir pour autant. Maïté emprunta de nouveau l’autre sentier de terre battue et continua sa course. N’entendant plus de sirènes, Maïté continua de courir ralentissant légèrement son pas de course étant un peu à bout de souffle courant déjà depuis 30 minutes. Maïté continua de courir et commença à espérer de plus en plus en voyant une forêt apparaître au loin.

Maïté recommença a accélérer la cadence et s’enfonça lentement dans la forêt passant sous les branches, marchant sur le sol humide, moelleux et légèrement trempé. Cette sensation avait manqué à la jeune hybride.
Maïté continua de courir dans le noir sachant ou elle se dirigeait ayant une très bonne visibilité dans le noir. Maïté se dirigea vers le cœur de la forêt sans se douter qu’elle se trouvait dans le secteur du QG des chasseurs de soumis. À sa grande surprise, Maïté arriva dans le cœur de la forêt et aperçu cette bâtisse assez discrète dans la forêt, entourée par plein d’hommes. Entendant des pas venir vers elle, Maïté se remit à courir de son plus vite vers l’extrémité nord de la forêt sachant ou se réfugier. Elle continua de courir et fini par entendre quelques cou de feu dans sa direction et entendait le sifflement de quelques flèches qui venait de passer à coté d’elle. Par chance, elle n’avait pas été touché et continua de courir ayant semé les hommes qui lui avait tiré dessus. Arriver à l’extrémité nord, Maïté se dépêcha de vouloir contourner l’immense filet de barbelé qui la piégeait dans se secteur. Commençant à ne plus sentir ses jambes et à avoir de la difficulté à respirer, la vue de Maïté commença à se brouiller.

Qui cherches-tu à fuir en courant ainsi ?

En entendant cette voix tout près d’elle, Maïté se remit à courir encore plus vite que le début mais n’y voyant plus rien dû a la fatigue et l’épuisement, Maïté ne réussit qu’a s’enfarger dans une racine d’arbre et trébucher sur le sol. Ses plaies saignaient énormément et la douleur commençait à devenir des plus insupportables. Elle ne réussit qu’à se remettre sur ses jambes pour finalement retomber assise sur le sol ne sachant plus quoi faire. Elle garda la tête baissée et les oreilles rabattues vers l’arrière étant des plus désespérée.

- L...Les humains...les...humains et...leur ..monde..cruel..

À bout de souffle. Maïté se tut et continua de fixer le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une rencontre particulière [ pv Maïté Terminer]   Sam 13 Juin - 4:29

Au son de la voix calme du jeune homme une impression fit sentir au démon que la jeune hybride avait tressaillit de tous son corps .
Ce n’étais pas une impression c’étais la vérité , en quelques secondes l’hybride se mit à recourir oubliant soif faim et fatigue mais ses efforts furent vains car elle retomba peu après . Quelque chose l’avait gênée dans sa course pour la liberté et cela lui avait fais ressentir un sentiment de résignation c’est en tous cas ce que le démon ressentait en épiant l’hybride du moindre geste et du moindre sentiment animant la jeune hybride .
Wiver de nouveau visible écouta la voix frêle mais douce de la soumise .
Elle disait qu’elle voulait fuir les Hommes et leur monde cruel. Wiver ne dit rien de plus , elle non plus il continuait à la fixé sans aucune expression aucun sentiment .

Wiver détourna un cours moment son regard vers le ciel , la nuit était tombé , le soleil avait laissé place à la lune et le ciel bleu aux nuages blanc remplacé par la pénombre de l’obscurité.

Il continuait à pleuvoir , une averse qui s’éternisait mais faiblissait par moment sans crié garde .
Wiver contemplait ce vaste et immense ciel noir dont les étoiles brillait toujours avec autant d’intensité que les nuits précédentes.
L’hybride ne bougeait plus ses oreilles étaient baissées , la assise au sol elle semblait anéantis et extenuée . Après une course aussi longue même Wiver pensait qu’il n’aurait pas tenu le coup et qu’il serait lui aussi confronté au même problème.
Le démon se mit à bouger , il marchait d’un pas lent sur le sol humide ou des flaques d’eau commençaient à se former de part et d’autres de la forêt .
Le démon s’avançait vers elle apercevant des blessures écorchures et coupures sur le corps de la soumise.

Après avoir tournée autour d’elle pendant quelques instants il s’arrêta son arbalète noir au dos de celui-ci prêt à faire feu , il était la face à elle , l’hybride ne le regardait même pas elle était absorbée par le sol et surtout la fatigue accumulée pour sortir d’une simple boutique de soumis .
Wiver se baisa lentement , il contemplait de plus prêt les blessures sur les cuisses , le bas des jambes , poignets avant bras , tant de souffrances dans chacune de ses plaies tant de désespoir et d’envie de liberté .

Le démon n’avait pas parlé depuis une bonne dizaine de minutes écoutant la pluie s’écrasée sur le sol , le vent effleurant les feuilles des arbres et le souffles haletant de la jeune hybride face à lui laissant une vapeur chaude se dégagée de ses poumons pour disparaître quelques secondes après.
Wiver eut un geste d’affection ou de pitié personne ne le sera mieux que lui , il enlevait peu à peu sa veste restant en T shirt blanc qui ne resta pas sec plus de trente seconde la pluie continuant de tomber de plus belle .

Il tendit ses bras vers la soumise et laissa tombée délicatement sa veste sur ses épaules .
Ce geste banale soit il eut son intérêt , Wiver repensait le jour ou il brûla son foyer laissant ses parents brûlés dans leur sommeil .
Qu’il aurait aimé un soutiens , un geste comme celui qu’il venait d’accomplir envers l’hybride mais il en fut autrement , lui avait été seul toujours seul et sa depuis sa dur et triste enfance .
Wiver reprit alors de nouveau la parole de son ton calme et serein .

Je m’appel Wiver Blades et toi quel est ton nom ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une rencontre particulière [ pv Maïté Terminer]   Dim 14 Juin - 6:26

Maïté resta assise sur le sol qui devenait de plus en plus humide et trempé. Le froid commencait à prendre sa place et Maïté commenca à grelotter de plus belle. Elle était épuisée et souffrait attrocement de ses blessures. Elle écoutait les pas du démon se rapproché d'elle pour finalement en faire le tour. Le silence régnait sur l,espace et la pluie l'assourdissait laissant son doux son envahir la forêt. Qui avait-il de plus rassurant que le bruit de la pluie qui tombe sur la nature. Maïté était absorbée par el bruit et perdit le contact avec les pas du démon n'entendant plus que la pluie pendant un long moment. Cela commencait à la détendre et elle commenca peu à peu à retrouver un souffle normal. Le temps se rafraichissait et Maïté n'avait rien sur le dos que l'espèce de draps avec des trou pour les bras et la tête qu'on lui avait mit sur le dos dans l'endroit qu'elle venait de quitter. Elle fini par sentir la présence du démon plus près d'elle qu'elle ne le pensait et releva légerement et mollement la tête vers lui le voyant à peine du regard, trofatigué pour continuer de bouger. Tout ce qu'elle pu voir c'était qu'il prenait quelque chose sur son dos.

Dès le départ, Maïté avait sentit l'odeur métallique de l'arme chargée. Elle ferma les yeux et voyait déjà sa fin approcher. Maïté se remémora le jour ou elle vit ses semblables tomber sur le sol comme des mouches...Le sol taché de rouge et de corps, la puanteur du sang, les cri de douleur de ses congénaires...l'horreur et le cachemard.. Maïté revoyait ces scènes chaques fois qu'elle fermait les yeux. Se disant qu'elle serait supposée être déjà morte, Maïté rouvra un peu les yeux sentant une certaine chaleur se raprocher de son dos pour finalement sentir une veste chaude sur ses épaules. Le seul réflexe qu'elle eu fut de relever la tête avec tant d'effort pour pouvoir finalement regarder celui qui venait peut-être de la sauver. Mais cela importait peu pour Maïté. Toute cette souffrance, toute cette douleur, tout ces morts..tout cela était beaucoup trop...beaucoup trop pour un seul petit corps.

Maïté baissa la tête de nouveau n,ayant affiché aucun signe de sentiments sur son visage. Elle ne bougea même pas pour resserrer la veste autour d,elle ayant froid, sentant sa peau glacée, sentant la pluie fraiche tombée sur sa peau si pâle et ensanglantée. La douleur devenait des plus insuprotable. Maïté leva une main, elle la leva très lentement n'ayant plus de force et l'avanca vers son bras gauche sur lequel elle extirpa plusieurs morceaux de vitre de sa chaire se sentant déja soulagée. Elle laissa ensuite retombé mollement sa main pour lever l'autre et recopier le même geste mais sur l'autre bras.

Elle continua ce même rituel jusqu'à avoir enlever tout le verre de sa chaire. Heureusement pour elle, il n'y avait eu que des morceaux visibles qui avait pénétrer sa peau et elle avait pu les retirer facielement après avoir endurer tant de souffrance. Elle laissait maintenant la pluie nettoyer ses plaies sentant de léger picottements dans ses plaies. Elle soupira de soulagement. Elle avait déja une douleur d'éliminer. Ses bras retombèrent mollement autour d'elle, coirés pour maintenir une certaine chaleur corporelle.

Elle écoutait calmement la respiration du démon. Écoutant chacuns de ses mouvements. Elle redressa ses oreilles sur sa tête les laissants légerement penchées afain d'éviter d'avoir des gouttes de pluies pourvant gêner ses oreilles. Elle entendit le démon respirer et ouvrir la bouche y laissant sa voix rassurante en sortir.

-Je m’appel Wiver Blades et toi quel est ton nom ?

Maïté continuait désormait de fixer le sol. Les ondes dans les flaques d'eau absorbait son attention mais cela ne l'empêchait pas de parler ni d'écouter. Elle inspira à son tour pour répondre à son interloccuteur.

- Pourquoi ne pas m'avoir abattue...?...Pourquoi m,avoir laisser la vie sauve...?...Tant de questions....

Maïté releva la tête vers lui et le fixa dans les yeux. Ses yeux vert était plongés dans les yeux de son hôte.

- ...Tant d'années passées....Tant de souffrance...

Elle pencha légerment la tête sur le côté ne l,ayant toujours pas lâcher du regard.

-...Des flammes...une maison...deux personnes....vous nMavez pas eu une enfance très facile vous nous plus...

Maïté reposa son regard sur le sol qu,elle contemplait déjà depuis un long moment. Ce même sol qui était également impregner de son sang.

- ..Maïté....on m'a nommer...Maïté...je n'ai pas de nom de famille...on m'a enlever à ma famille..on m'a ensuite enfermé...et ont m'a oublié...

Maïté continua sa contemplation du sol y cherchant peut-être des réponses à ses question, fixant une flaque d'eau impregniée de rouge...de son sang à elle, le sang de la souffrance...et aussi peut-être celui d'une nouvelle liberté.


(( Désolé ce n'est pas long et Fendal va surement ce joindre a nous!))
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une rencontre particulière [ pv Maïté Terminer]   Dim 14 Juin - 16:15

Le silence régnait dans la forêt vaste soit elle , la pluie était devenu le principal instrument de musique dans celle-ci se mêlant à la terre , effleurant les feuilles , ruisselant sur le tronc des arbres .
Cette atmosphère avait quelque chose d’apaisant et de réconfort malgré l’humidité et le froid qui prenait de plus en plus de place ce qui rendait le vent soufflant par moment dans une direction ou une autre moins agréable qu’il y a quelque temps .
Le démon regardait la jeune hybride s’enlevé les morceaux de verres brisés de sa peau . Cette réaction le troubla il voulu s’avancé pour l’aidé mais il n’en fit rien quelque chose l’en empêchait . Et si il lui faisait mal sans s’en rendre compte , en voulant l’aidé il n’aurait sans doute qu’aggravés la situation .
Après avoir enlevés les morceaux de verres qu’elle laissait tombée autour d’elle n’ayant pas la force de les jetés vu la lenteur de ses gestes et la douleurs qu’ils procuraient .

Wiver n’avait toujours rien dit , des filets de sang ruisselaient des nombreuses plaies de l’hybride de part et d’autres de son corps frêle et semblant si fragile aux yeux du démon dans un moment pareille.
La pluie tombait de plus belle, l’hybride s’emblait apaisée par la douceur de la pluie tombant sur son corps et nettoyant partiellement ses blessures . Son visage prenait peu à peu du repos , il avait l’haire si triste mais pourtant si calme et reposée malgré tous ce qu’elle avait endurée , le démon ne savait pas quoi dire de plus que lui demandé comment elle se nommait .
Il était la debout face à l’hybride au sol son corps trempée à regardé le sol comme si elle était absorbée par celui-ci , ou peut être étais ce la vu de son propre sang qu’il la retenait ainsi .
Wiver repensa à son enfance , un flash-back parmi tant d’autres hantant son sommeil parfois le soir de ce qu’il avait subit de ce qu’il avait accomplis pour mettre fin à sa souffrance .

Dans la cour de la demeure Blades , Wiver était face à son père un katana entre les mains .
Celui-ci apprenait l’art du sabre et l’histoire de ses ancêtres dont certains principes.
Après quelques heures d’entraînement le père voulu faire une pose , il planta son katana dans le sol et dit d’une voix dur et autoritaire.

Bien maintenant récite moi la devise des combats de notre famille .

Tuer es notre devoir la pitié et la lâcheté seront punis de la main de nos frères et sœurs et nous remercieront nos ancêtres de ce précieux sacrifice…

Bien il y a au moins une chose d’ont tu peux être fier Wiver…

Père…je ne crois pas…

Qui y a-t-il ?!

Je ne crois pas…..ces paroles sont si cruel pourquoi devront nous être si dur et fier de notre cruauté envers les autres je veux dire nous n’avons plus besoin de suivre des paroles qui date de 400 ans et de plus la guerre est bientôt finis….

Tu ose t’opposé à la volonté de nos ancêtres ?!

Non père je n’oserai jamais mais si c’est pour suivre la voix de personnes vieux et séniles je le ferai sans hésité le monde n’a plus besoin de cette devise elle restera dans nos mémoires tous simplement la paix…

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase , le père furieux avait brandit le fourreau de son sabre sur Wiver qui en quelques fragments de secondes contra à son tour le coup de son père avec son katana .

Tu ose t’opposé à moi ! Moi ton père !

Comme vous me l’avez si bien appris si un individu se dresse sur ta route et t’empêche d’accomplir ta volonté celui-ci ne devrait plus faire partie de ce monde…

Le père indécis resta sans voix . Le katana bloquait toujours le fourreau de celui-ci . Fou de rage et de colère le père se laissa emporté et attrapa le coup de Wiver le projetant au sol . La haine avait envahie le démo dans la force de l’âge et ne sut que s’arrêté après cinq bonne minutes . Ces cinq minutes parurent si long aux yeux de Wiver , il aurait voulu se défendre se relevé et en finir avec son père , lui montré qu’il n’était plus l’enfant qu’il avait connu si fragile si sensible mais il n’en fit rien il resta au sol à attendre que le gourou de son père sois apaisée .

Wiver sortit soudain de ses pensées , la voix de la jeune hybride venait de se faire entendre dans la forêt , elle était faible mais wiver réussissait malgré sa à entendre .
Elle lui demandait pourquoi il ne l’avait pas tué , pourquoi l’épargnée elle .


Wiver voulu répondre mais celle-ci continua à parler , ses paroles était si triste si dur et cruel pleine de souffrance.
Peu à peu elle releva la tête , ses yeux vert le regardait et continuait à parler.
Peu à peu le visage de Wiver se troubla par les paroles de l’hybride , elle parlait du passé du démon , comment pouvait elle savoir ce qui s’étais passé les yeux du démon se troublèrent puis il lui vient à l’esprit que son coéquipier dans la tour de guet n’avait pu lui fournir l’information sur le pouvoir de la jeune hybride .

Ton pouvoir… tu peux donc voir le passé des gens…

Wiver se tut quelques instants , l’hybride venait de se présentée . Elle s’appelait Maïté et n’avait pas de nom de famille comme beaucoup de ses semblables , les soumis n’avait généralement pas de nom de famille .
Wiver reprenant son calme par la révélation de son passé par une autre personne que lui-même se rapprocha encore un peu de la soumise et déclara.

Je ne suis pas la pour te tuer..ni te faire du mal…je vais soigner tes blessures mais avant il faut sortir de cette forêt….

Le bruit de pas de ses coéquipiers se faisaient entendre dans leur direction , ils devaient avoir finis de chercher sans résultat puis ce que Maïté était avec Wiver .

Il faut partir…peut tu marcher ?

Faute d’énergie Wiver ne pouvait plus se téléportée , ce qui aurait été plus simple pour lui mais surtout pour soignée l’hybride qui perdait un peu de son sang tant qu’il serait dans cette forêt
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une rencontre particulière [ pv Maïté Terminer]   Lun 22 Juin - 21:32

Maïté rabaissa la tête vers le sol maintenant couvert de son sang après avoir lu le passé du chasseur de soumis. Son sang coulait encore mais se faisait immédiatement nettoyer par la fine pluie qui descendais délicatement du ciel. Elle le regardit finalement en redraissant ses oreilles entendant des pas se rapprocher d'eux. Certains s'éloignaient et d'autres se raprochaient toujours. Il n'y avait qu'une seule personne se raprochant d'après l'écoute qu'elle fit. Elle regardit le démon qui avait lui aussi entendu et qui lui demanda si elle pouvait marcher car il voulais l'aider.

MaÏté tenta par tout les moyens de se relever et de s'éloigné de lui mais n'ayant pas la force de se mouvoir, elle s'aida à l,aide des arbres et réussi a se remettre sur ses jambes après plusieurs essaits et s'éloigna de lui lentement.


- Ne ...m'approcher pas...laisser moi tranquille...je n'ai..aucunement..besoin d'aide..
Maïté tenta de faire un nouveau pas mais ses forces restantes la lachère et elle retomba mollement sur le sol et sombra dans l'inconscience.
(( Désolé du post médiocre))
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une rencontre particulière [ pv Maïté Terminer]   Mar 23 Juin - 0:17

Wiver perturbé une nouvelle fois par le calme mais le sentiment que l’hybride était effrayé par lui la vit lentement fuir se relevant difficilement et s’aidant des arbres autour d’elle . Elle se maintient un moment pour lâché des paroles qui ne firent pas vraiment plaisir au démon , Maïté rejetait sa proposition d’aide elle semblait déterminé mais dans de tel conditions elle n’avait pas à se montré fort c’étais courageux de sa part mais en faire autant la sur ménagerait et ce que craignit le démon arriva la jeune hybride trop fatigué retomba au sol inconsciente.
Wiver se précipita sur elle regardant le sang d’une des plaies continué a couler celle-ci était plus grave que les autres.
Wiver la souleva du sol et commença à partir dans la direction de Meri Dell Il marchait d’un pas vif sen faisant attention à l’hybride qu’il tenait dans ses bras il ne fallait pas qu’elle prenne de mauvais coup .
Wiver se stoppa tout à coup la devant lui une ombre de plus grande taille sortit de la pénombre de la nuit voyant Wiver et Maïté le démon entendit une voix familière celle d’un de ses coéquipiers .

Ou compte tu allé comme sa Wiver ?

Le démon était piégé , il n’avait pas eux assé de temps pour s’éloigné de la zone Nord ou il était sensé capturé l’hybride . Le démon ne répondit pas il regardait fixement son partenaire puis le visage de l’hybride sans répondre un seul mot.

Wiver ce n’est pas le chemin qui mène à la tour de contrôle….

Je…elle est blessé il faut la sortir d’ici bon sang !

Le silence sembla calmé les deux hommes , le son de la pluie apaise toujours les cœurs même les plus durs Wiver pensait que son ami le comprendrait chose difficile à penser et à croire .

Wiver il y a tout le matériel nécessaire pour la soigner à la tour et…

Je ne la laisserai pas retourné à l’Antre….

Pff que dis tu voyons je te rappel que notre boulot est de chasser les soumis !

Oui je sais seulement celle-ci n’y retournera pas…je la prend avec moi….je lui trouverai moi-même un maître autre que de vieux pervers ou de démon fou et insensible….

Wiver….

Ecoute….je suis un chasseur de soumis je sais ce que j’encourt pour cette hybride et je te dis que mon choix est fais je ramène cette hybride chez moi…

Wiver…..d’accord fais gaffe à toi surtout je vais leur dire que tu n’a rien trouvé de ce coté la de la forêt et que tu es rentré chez toi mais ne te fais pas prendre Ok….

Wiver lui fit un léger sourire puis se remit en marche vers la ville .Les heures passèrent Wiver atteignait bientôt la sortie de la forêt , le temps s’était calmé il ne pleuvait plu seul les rayons de soleil du matin commençaient à se lever
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une rencontre particulière [ pv Maïté Terminer]   Mar 23 Juin - 0:34

Le noir total...c'était tout ce que Maité voyait pour le moment. La pluie avait cessé et elle le sentait sur sa peau encore humide et froide. Elle ne sentait plus le sol sous elle et se sentait transporter. Sentant qu'elle revenait peu à peu à elle, Maité réouvrit délicatement les yeux les sentants encore un peu lourd de sommeil. Elle ouvrit lees yeux et regardit autour d'elle. La nature bougeait et quelqu'un la transportait dans ses bras. Elle releva la tête et vit le démon chasseur de soumis et eu un léger soupir n'ayant toujours pas retrouver la force de bouger.

-..Vous auriez du me laisser là-bas...vous...vous allez avoir des ennuis..par ma faute..

Maïté referma les yeux sentant le sommeil prendre le dessus sur elle et sombra dans le sommeil.

[prochain post chez Wiver ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rencontre particulière [ pv Maïté Terminer]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre particulière [ pv Maïté Terminer]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devotion [Maîtres/Soumis] :: Inscriptions :: RP-
Sauter vers: