Devotion [Maîtres/Soumis]

Bienvenue à Meridell, Cité où règne la loi du plus fort… Serez-vous soumis à votre condition ? Profiterez-vous de votre position de Maître ? Très bon jeu sur notre forum !!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Repas pour chaton [pv Mei] [Clos]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Dorian Stephan Oyada

avatar

Nombre de messages : 124
Age : 35
Date d'inscription : 16/11/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle
Maître de: Yajuu & Ayochi
Soumis par: Qui sais ?

MessageSujet: Repas pour chaton [pv Mei] [Clos]   Lun 1 Juin - 15:16

La faim, m’avait appelé, ou plutôt la gourmandise, ce qui avait fait sortir quelques bonbons de ma poche, et vu que le ventre du chaton se mit a grogner de faim, je lui en proposa, au moins, cela le nourrirait un peu. Il en avait l’air heureux en plus d’en voir, ce qui était rassurant, et cela me fait sourire, au moins, cela lui avait remonté un peu le moral à ce petit chaton. Il était vraiment trop choux avec ses yeux brillants qui le remercier comme si j’étais un ange, euh oui, j’en suis un, mais va-t-on plutôt dire qu’il me prenait alors plus pour un dieu en lui offrant une simple offrande. Ses paroles étaient drôles, surtout sa manière de parler, qui était un peu étrange, a vrai dire, je n’avais pas trop l’habitude des chatons et je crois que cela se voyait parfaitement.

Le chaton finit par les prendre dans sa main pour les enfourner directement dans sa bouche. Mon visage montrait une incompréhension totale qui se voyait parfaitement puis finalement, je me mis à rire devant cette scène. Je ne pensais pas qu’un chaton pouvait être aussi drôle, je l’observais, chaque parti de son corps et surtout ce qu’il fait de lui un chaton, donc sa queue et ses oreilles. Cela me surprenait toujours un peu et j’étais aussi en admiration devant lui, de pouvoir contrôler ses parties avec facilité. Et bien, je fus surpris et surtout un peu perdue dans ce qu’il venait de dire mais heureusement, je pu le récupérer en lisant dans ses pensées. Dès que tout le monde fut d’accord, les deux hommes se dirigeaient donc vers mon appartement.

Les mains se baladant près de son corps, attendant une compagnie, le regard froid envers les autres qui le regardait avec un air de pervers qui ne me plaisait point. J’observais aussi parfois le comportement du chaton pour voir s’il suivait et s’il allait bien, et qu’on ne l’embêtait pas. Cependant, pendant la route, il entendit une démone questionnait le chaton qui se jeta sur la main qui se baladait par peur, ou par réflexe, je n’en savais rien mais au moins, cela avait fait fuir la démone, ce qui était un avantage. Je sentais que le chaton se sentait gêné de s’être jeté sur cette main comme ça, pourtant, cela ne me dérangeait pas du tout, c’était son but d’ailleurs. Je ne fais quand même aucune remarque, restant un peu froid, ne voulant pas que cela se voit qu’il aimait les soumis devant les autres, une mauvaise habitude mais c’était sa vie, toujours mentir devant les autres, toujours a se cacher.

Le chemin était simple pour trouver le magasin de mon frère et moi. Il fallait simplement tournée deux fois à gauche pour rejoindre ensuite une route droite. Heureusement, ce n’était pas loin, ainsi, je pourrais rapidement calmer sa faim en lui proposant du poisson, j’en avait acheté pour demain mais tant pis, ce sera pour se soir du coup et simplement pour ce chaton. Dernier détour qui apparut, tournant alors à droite pour finalement doucement s’arrêter en face d’une boutique. Et voila encore un boom, décidément ce neko était des plus bousculant mais cela m’amusé assez bien. Je l’aimais bien oui, je m’étais finalement attaché a lui. Je me mis à lui caresser entre les oreilles en murmurant à son oreille a voix basse comme si quelqu’un pouvait entendre ce que j’allais dire alors qu’il y avait personne autour d’eux.


« Ne t’excuse pas autant, ce n’est rien. »

Et hop, quand cela fut fait, je sortis alors mon trousseau de clé et ouvrit la porte de la boutique, la laissant ouverte, faisant signe au jeune neko de rentrer le premier en lui demandant d’être silencieux pour ne pas trop réveiller son frère qui dormait peut être, il n’en savait rien après tout. Dès qu’il fut entré, je rentre à mon tour, fermant la porte derrière moi à clé, lui prenant la main pour le guider vers les escaliers car il faisait terriblement noir, qu’on y voyait rien mais j’avais l’habitude de me repérer et de savoir guider quelqu’un vers les escaliers. C’est donc avec douceur que nous montons les escaliers toujours dans le silence, j’ouvre ensuite la porte de l’appartement, laissant encore entrer le chaton en premier puis fermant a nouveau l’appartement a clef derrière mon entrer. Je reprenais sa main dans la mienne, le guidant alors vers le salon, lui montrant des chaises ou le canapé pour qu’il s’y asseye. Quand à moi, je me dirigeais vers la cuisine qui se trouve juste derrière lui, tout en lui parlant doucement.

« Assis toi, fais comme chez toi Mei mais en silence stp, je vais te préparer du saumon pour calmer ton estomac, j’espère que tu aimes ça »

Je sortis du poisson du frigo, le mettant alors dans une poêle en rajoutant du beurre et d’autre chose, je le mis à cuire. Je l’observais en même temps, contrôlant ses gestes. Je me demandais si Mei avait peur de ce que j’avais fait, l’avoir enfermé dans la maison pouvait être terrifiant, je devais bien l’avouer mais je devais protéger mes objets et ce qu’il nous faisait vivre. Le temps que le poisson cuise, je sortis un plateau, déposant une assiette, deux verres, une bouteille d’eau dessus, une fourchette et un couteau, n’attendant plus que le poisson pour le déposer. Poisson prêt, je le posais dans l’assiette, prenant alors le plateau dans ses mains et le déposant sur la table du salon, s’installant dans le canapé.

« Voila pour toi chaton, tu peux manger et boire si t’as soif, n’hésite surtout pas. J’espère que c’est bon au moins »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repas pour chaton [pv Mei] [Clos]   Sam 6 Juin - 19:42

Bon une fois les religieuses aux chocolats et autres trucs délicieux ailés furent disparu en un « pouf » inaudible suite à un léger secouage de tête du chaton celui-ci vira légèrement rosé, à peine, probablement même pas visible dans la nuit suite au murmure de l’ange à son oreille. Ne pas s’excusez autant ! Oh bah il était bien gentil, hein, mais c’était une habitude chez lui, quand on est élevé ainsi, difficile de se défaire de ses manies, qu’importe soit-elle. Enfin, ce n’était pas bien grave et il se contenta d’acquiescer avant de suivre l’ange à l’intérieur, en faisant attention de ne pas faire de bruit comme il lui avait dit. Une fois à l’intérieur il attendit que Dorian est fermé la porte, surtout pas ce qu’il ne savait pas pour où il fallait aller et puis ça aurait été impoli de ne pas l’attendre puisqu’il ne lui avait pas encore dit d’aller s’installer, surtout que pour le moment, ils n’étaient pas encore dans un appartement, à juger par ce qu’il arrivait à voir. Bref ! Il laissa le blond lui prendre la main afin de le guider vers un escalier qu’il monta lui aussi dans le plus parfait silence pour finalement arrivé enfin à l’appartement. Le Neko regarda autour de lui, toujours dans le noir, mai sil arrivait à distinguer quelques trucs, enfin il fini par se retrouver dans le salon, dans la lumière cette fois.

Mei s’installa sur le bord du canapé, un peu intimidé, baladant une nouvelle fois son regard un peu partout. Il aimait bien l’intérieur de l’habitation. Parcontre, il vînt le reposer sur l’ange, une question lui trottant dans la tête. Affichant aussi un grand sourire pour le remercier du fait qu’il lui prépare à manger alors qu’il n’était pas obligé du tout. Ah ! Combien de temps cela faisait-il déjà ? Qu’il n’avait pas mangé un bon repas, sans doute très très longtemps.

_ Ma’ ! Oui j’aime ça, merci…ma’…

Penchant la tête légèrement sur le coté. Les oreilles suivant le mouvement pour accentuer l’expression. S’apprêtant à posé une question. Était-il seul ici ? C’est vrai quoi, pourquoi en silence, sinon ? Quoique peut-être il y avait-il des voisins et que les murs étaient très fin, ça arrivait parfois. Ca devait être joyeux les jours de cassoulet dans ce cas là, concerto gratuit et quasi à domicile…hem oui bon bref ! De toute façon, il oublia de poser la question sur le coup. Et puis sinon, il lui avait dit de faire comme chez lui, bon étant donné qu’il n’avait pas de chez lui ça réglait le problème, il ne ferait rien. Même si de toute façon il s’agissait plus d’une formule de politesse qu’autre chose.

Ah ! Parcontre son estomac se mit à se tordre à nouveau quand il commença à sentir l’odeur du saumon dans la poêle et des divers autre truc qui l’accompagnait. Il en salivait déjà, fronçant le nez pour tenter d’amoindrir le parfum alléchant. C’était vraiment une bonne idée de torture ! Si il avait été un maitre, et méchant, il l’aurait noté. Bien sur, dans ce cas là, ce n’était pas le soumis qui récoltait le plat mais enfin bon…l’idée y était quand même. C’est donc en se mordillant un peu le bout de la griffe qu’il attendit que l’ange est fini de tout préparer. Il arrêta sa sale manie en le voyant revenir, les yeux brillant encore une fois, queue remuant joyeusement on aurait pu le confondre avec un chien. Il se décala un peu par reflexe quand il s’installa dans le canapé, d’ailleurs. Puis hochant la tête il remercia à nouveau, il avait toujours l’impression de pas être assez reconnaissant !

_ Mi’ je suis sur que c’est très bon ! Merci encore ! **

Il se serait écouté il aurait fait un gros câlin à l’ange mais il ne fallait pas exagéré non plus. Ca se faisait pas ! Quoique, il y en a qui avait le contact facile, mais bon. Il se tourna vers le repas tant désiré, buvant une gorgé d’eau et commença à manger. Le moteur à ronronnement de Mei se mettant bien vite en marche, il avait eu raison, c’était délicieux ! Il en avait presque les larmes aux yeux ! Ca, pour changer de ses maigres repas même pas quotidien depuis ses deux dernière années, ça changeait ! Bon à vrai dire le saumon et l’eau ne firent pas long feu, pas qu’il mangeait comme un lance-pierres…mais un peu quand même. Se tenant tout de même bien, il restait propre quoi. Mais c’était tout de même un miracle qu’il ne se soit pas étouffer. Et puis soucieux, encore une fois, il se tourna plus ou moins vers Dorian.

_ C’était vraiment très bon. Ma’ je peux faire la vaisselle si vous voulez '-'

Il ne voulait pas donner l’impression d’abuser non plus ! Il s’était même déjà lever avec le plateau dans les mains. Et puis y repensant il demanda…

_ Ma’ il y a quelqu’un d’autre ici ?


Dernière édition par Mei le Mar 16 Juin - 1:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Stephan Oyada

avatar

Nombre de messages : 124
Age : 35
Date d'inscription : 16/11/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle
Maître de: Yajuu & Ayochi
Soumis par: Qui sais ?

MessageSujet: Re: Repas pour chaton [pv Mei] [Clos]   Ven 12 Juin - 10:23

Petit résumé de la situation. J’ai rencontré un chaton dans les rues chaud de la ville, son ventre avait crié famine et pour l’aider, je le fais sortir de ce lieu torride tout en le dirigeant vers la maison, après tout, il était libre ensuite de partir ou de rester. Je tenais juste à le nourrir pour ce soir, pour ne pas qu’il soit malade ou qu’il meurt dans la soirée. Surtout qu’il m’avait l’air très sympathique et il était déjà très mignon avec sa manière de parler. J’agissais un peu comme un père envers lui, je m’en rendais compte bien trop tard, quand j’étais occupé à réfléchir tout en m’occupant les mains. Cela n’était point grave car après tout, il était ainsi et cela ne changerait pas grande chose. Bon et pis, normalement, ce n’était que pour la soirée, c’est du moins ce que je pensais pour le moment, ne me doutant pas ce que me réservait la suite des événements. L’esprit vagabond, regardant mon poisson cuire, je ne faisais rien d’exceptionnel.

Je fus assez content de savoir que le chaton aimait le saumon, sinon, cela allait poser quelques soucis car je n’avais pas grand-chose au niveau poisson. Fallait faire les courses demain justement, vraiment, il allait falloir que j’investisse pour qu’on s’en occupe. Je travaillais de plus en plus à la boutique que j’en oubliais de faire ses maudites courses. Dire que normalement on vivait à deux dans cette maison mais que depuis certains temps, la maison paraissait bien vide, je soupirais de lassement tout en regardant le poisson doucement cuire, en faisant parfaitement attention pour qu’il ne brûle pas, cela serait dommage pour le pauvre chaton qui s’en lécher sûrement les babines. Le silence s’installa, aucun des deux ne se mit à parler pendant le poisson cuisait. Cela était pesant mais finalement, cela me permettait de ne pas faire de bêtise, la cuisine n’était pas trop mon fort quand même, c’était Roméo, le cuisinier de la famille et non moi. Heureusement, je savais un peu le faire depuis que j’avais emménagé ici sinon, bonjour les soucis.

Voila que le poisson avait finit de cuire, je le présenta dans l’assiette puis doucement je me dirigeais vers le canapé et le chaton qui se décala par réflexe pour me laisser passer. Ce qui en somme était la bienvenue pour faciliter le passage. La réaction du neko face à l’arriver du repas était amusante, je souriais de l’intérieur mais l’extérieur restait de marbre comme une statue, une mauvaise habitude que j’avais prise depuis un terrible accident. J’écoutai ses remerciements faisant un simple signe de tête en lui souhaitant bon appétit avant qu’il ne mange. J’espérais vraiment qu’il allait apprécier le repas à la juste valeur, malgré que je sache que je n’étais pas exceptionnel pour le moment. Je l’observais tranquillement manger, écoutant aussi les ronronnements qu’il faisait, voila ce que s’était les ronronnement d’un chaton. Cela me fait un peu sourire et rire à la fois, tout en le regardant et en l’observant. C’était agréable de voir quelqu’un manger et tant apprécier son repas ainsi. Je fus surpris un peu de la vitesse qu’il le mangea, ainsi, je savais parfaitement qu’il mourrait de faim, cela se sentait parfaitement. Le regard du chaton se posa a nouveau sur moi, pour me dire quelques paroles.


« Merci Mei, concernant la vaisselle, c’est…. »

Je n’avais pas eu le temps de finir ma phrase que le voila déjà entrain de se diriger vers la cuisine avec son plateau en main. Je souriais puis je me lève et me dirigea en sa direction, prenant le plateau de ses mains et le posant alors dans l’évier en souriant.

« Je m’en occuperais demain, je suis en congé »

Voila, je l’avais empêché d’agir mais pour combien de temps, ça je ne le savais pas vraiment, je n’avais pas vraiment envie qu’il agisse dans la maison, alors je l’avais invité à manger en quelques sortes. Je finis par lui prendre les mains et le diriger vers une photo après avoir écouter sa question qui demander s’il y avait quelqu’un à la maison. Une question intéressante, car après tout, j’avais fais une remarque comme quoi, il fallait faire silence, et ce n’était sûrement pas pour les voisins. Je lui montrais alors la photo de deux jeunes enfants qui se ressemblait comme deux gouttes d’eau, entrain d’inventer une nouvelle invention ensemble avec de grand sourire. L’ancien temps était un manque, avant j’avais le sourire, maintenant se lit seulement de la froideur. Je montrais un visage puis l’autre ensuite.

« Ici c’est moi, et la c’est mon frère jumeaux, Kido. Nous vivons ensemble ici mais ce soir, il n’a pas l’air d’être présent encore une fois. »

Je me mis à soupirer en disant la dernière phrase. Cela me rendait triste mais c’était ainsi. Je le regardais dans les yeux, guettant la moindre réaction de sa part. Je ne savais pas ce qu’il allait en penser de tous cela, et j’étais un peu intrigué, je devais bien l’avouer. Je me mis à sa hauteur, regardant aussi de temps en temps la photo qui réveillait des souvenirs en moi, des douloureux comme des heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repas pour chaton [pv Mei] [Clos]   Mer 24 Juin - 2:32

Eeeeh ! Mais il faisait quoi là ! A lui retirer les plats vides des mains, alors qu’il avait décidé de faire la vaisselle ! Oui bon, c’était pas à lui de décidé et c’était surtout à titre de rendre service et de remercier…mais…là…bah il avait l’impression d’abusé quoi ! Et c’était limite vital pour lui qu’il fasse quelque chose en échange. Alors, il voulait bien laisser pour ce soir, c’est vrai qu’il ne devait pas faire de bruit, et l’eau qui coule ça pouvait en faire pas mal. Ok. Mais le lendemain, parce qu’il allait probablement rester ici cette nuit…du moins il espérait…ne serait-ce que pour la faire LUI demain. L’ange était en congé ? Et bah ! Il devait en profiter pour se reposer ! Et si il fallait, il guetterai l’aurore rien que pour faire la vaisselle avant, et puis NA ! Non mais franchement, on avait pas idée ! Mais pour l’heure et il n’insista pas, et laissa un gentil sourire remplacer sa mine déconfite.

_ Ma’ comme vous voulez '-'

Petit ondulement de la queue, mouvement de l’oreille gauche, pour appuyer ses paroles et ne laisser aucun doute sur son plan machiavélique…mouhahahah ! Et ouais, il était pas aussi innocent que ça le chaton ! Quoi ? Hein ? Ouais ça va, hein ! J’ai pas demandé votre avis ! Il lança un dernier coup d’œil a l’assiette et tout et tout, qui se mourrait dans l’évier, avant de suivre l’ange qui venait encore une fois de le mener ailleurs en lui prenant les mains. Simplement devant une photo cette fois, que le Neko regarda avec intérêt. Tiens, c’était des enfants, qui se ressemblait un peu trop, d’ailleurs. Il ne reconnu évidemment pas Dorian, quoiqu’un fois qu’il l’avait dis…il voyait un petit air…le sourire en plus. Et puis il acquiesça lorsqu’il expliqua que l’autre à coté était…Kidô…son jumeau. Au terme jumeau, Mei senti comme un pincement au cœur. Son regard se fit plus triste et il se contenta d’un…

_ Oh…d’accord…

La voix un peu enroué. Très vite il se perdit dans ses pensées, ses propres souvenirs. Mauvaise chose. Le souvenir de son jumeau était la plus part du temps mauvaise pour Mei. Pas qu’il en avait de mauvais, des souvenirs, à propos de Sei…le vrai Sei, l’enfant adorable qui avait ce monde trop tôt. Mais, n’ayant jamais accepté la mort de son frère…le Neko avait déraillé, jusqu’à en devenir psychologiquement malade. Trop malade, surtout que lui, il en avait aucunement conscience. Soudain, il releva la tête. Son regard était alors plus sombre…un sale sourire arrogant s’afficha sur son visage et d’un geste fluide et rapide, attrapa l’ange au niveau de la gorge, plantant ses griffes. Et même si l’ange pourrait sans doute se dégager rapidement, on sentait que la force actuel du Neko n’était pas…normal. Disons que lorsqu’il avait ses crises, il passait de la capacité physique d’un gamin de douze ans à un homme d’une vingtaine d’années, et bien bâti.

_ Dépêche toi de crever pauvre Ange…

Le ton de la voix avait aussi changé…la voix elle-même. Elle était plus…grave, étrangement. Plus poussé. Et le ton…il était pleins de mépris et d’agressivité…pourtant doublé d’un calme inquiétant. Et son regard ?! Impossible à décrire, il reflétait une haine impossible. Regardant Dorian en coin, il voulu le pousser et lui lancer un coup au visage…

Ca ! Ca devait surprendre, de voir l’adorable Mei devenir ce sale Neko arrogant et violent…mais actuellement…il n’était plus réellement Mei…justement…
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Stephan Oyada

avatar

Nombre de messages : 124
Age : 35
Date d'inscription : 16/11/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle
Maître de: Yajuu & Ayochi
Soumis par: Qui sais ?

MessageSujet: Re: Repas pour chaton [pv Mei] [Clos]   Mer 24 Juin - 14:30

Je ne vous cache pas que la situation pouvait paraître drôle, qui aurait crus qu’un jeune maître allait empêcher un soumis de faire la vaisselle ? Ben vous en avez eu la preuve la maintenant devant vos yeux. Enfin, je l’avais empêcher car il se faisait tard et que je n’étais pas sur que Kido soit la ou pas. Et je ne tenais pas à le réveiller. En tout cas, il pouvait très bien le faire demain matin, cela est sur car il n’allait pas se réveillé tôt du moins, c’est ce que je pensais. La fatigue s’accumulé de plus en plus et heureusement, on était un vendredi soir alors le samedi matin, cela serait fermé la boutique si Kido se levait pas pour ouvrir. Après tout, le magasin commençait à me taper un peu sur les nerfs en ce moment, ce n’était pas bon mais pas grave. Je me posais des questions du genre si le chaton allait rester cette nuit ou pas, à la base, j’avais simplement prévu de le nourrir mais il fallait qu’il dorme confortablement aussi et un peu de compagnie n’allait pas me faire du mal mais que du bien justement. Mais gardons cela secret pour le moment. Le jeune neko finit par accepté mais je pouvais sentir que cela le gêné et qu’il voulait le faire, je n’allais pas m’attarder et je lui ferais une petite surprise pour demain matin mais vous ne saurez rien avant l’heure.

Je finis par le guider doucement vers une photo vu qu’il posait la question s’il y avait une autre personne. Avec une image, cela serait plus intéressant pour le jeune homme et je finis par sourire en voyant un peu la photo tout en lui présentant les deux personnages. La voix du neko résonna dans mes oreilles et je le regardais dans les yeux. Sa voix était étrange, différente comme s’il était triste et je ne comprenais pas encore pourquoi, ce qui est normale, je ne connais rien de sa vie et je n’osais pas trop fouillé dans son esprit, cela ne se faisait pas, mais lui demandez en personne ne me plaisait pas trop non plus, j’avais peur de le rendre trop triste, ce qui me serait insupportable. Son regard n’exprimait même plus rien, juste qu’il pensait longuement, c’était étrange mais on dirait bien que le mot « jumeaux » avait provoqué quelques choses chez ce petit neko qui avait l’air si gentil quand je l’avais rencontré pour la première fois. D’ailleurs, le voir pensif à ce point, me rendit moi-même pensif, ce qui n’était pas totalement bon pour moi non plus, que je ne remarquais rien de ses gestes.

Voila que le neko finit par relever la tête mais moi je ne remarquais rien du tout comme d’habitude, quand je me perdais dans mes pensées. Je ne voyais pas encore son regard qui était sombre comme les ténèbres, ni son sourire arrogant qui se trouvait sur le visage de son chaton, enfin peut être futur chaton. Par contre, je sentis bien ses mains autour de ma gorge ainsi que ses griffes. Je ne faisais rien sous le choc, malgré que l’envie d’utiliser mes pouvoirs me démange grandement. Je finis par mesurer la force du jeune neko puis entendre ses paroles d’une voix si rauque et grave me faisait quand même frissonner dans le dos. Ce ton ne me plaisait pas mais surtout m’étonnait alors que sa voix d’avant était si agréable et douce. En tout cas, une chose était sur, c’est que le neko désirait me tuer malgré que je ne savais pas pourquoi. Il était tant que je réagisse un peu maintenant. Je ferma les yeux, faisant croire au chaton que je commençais à mourir ou un truc du genre puis doucement je me concentrai pour attraper ses mains et les relâcher avec l’aide de son pouvoir du vent pour avoir plus de force. Dès que je fus libre, je lui saisie rapidement les deux poignets avec une main puis je m’approche d’une fenêtre, l’ouvrit, sortis mes ailes et sortis par la fenêtre en m’envolant vers le toi, survolant le toit de quelques mètres au dessus. Le regard dans les yeux du neko, je faisais un signe du doigt en disant non, que c’était pas bien puis je força l’entré dans son esprit pour connaître ce qu’il se passé.

En entrant dans son esprit, je découvris quelques choses de bien intéressant. Sur mon visage, on pouvait y lire alors un sourire qui montrait ma satisfaction alors que le pauvre neko ne pouvait pas comprendre ce qui arrivait à l’ange. Je lui ébouriffé les cheveux pour l’embêter un peu en souriant toujours. Je venais découvrir que Mei avait eu un jumeau, je comprenais un peu l'histoire. Mei avait vu la mort de son frère et a toujours déclaré être celui qui méritait la mort au lieu de son frère. Ce mal être d'avoir perdu son frère avait provoqué que Mei se crée sans le vouloir une double personnalité qui se mit à prendre le nom de Sei pour en quelques sortes le refaire revivre surtout qu'il n'avait que ce nom la dans la tête. Mais le pire, était que Mei n’en savait rien lui-même, alors j’allais tout faire pour le protéger et garder se secret du mieux que je pouvais. Mais pour le moment, j’allais avoir une petite discussion avec le jeune homme nommé Sei. Il allait être surpris en entendant son nom alors qu’il n’avait rien dit. Enfin, il comprendra que j’avais lu dans ses pensées et que j’avais tout compris.


« Pourquoi vouloir me tuer ? On se connaît a peine Sei »

Ceci fait, je regardais attentivement les réactions du jeune neko face à mes paroles. Je penchais même un peu la tête pour accentuer mes gestes puis finalement, je finis par lâcher ses poignets mais je le maintenait toujours en l’air avec le pouvoir du vent, restant assez éloigné de lui pour ne pas recevoir de coup tout en me frottant un peu le cou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repas pour chaton [pv Mei] [Clos]   Sam 27 Juin - 2:44

Mei avait sombré pour laisser place à Sei. Personnalité fictive et malgré tout bien réel, que son inconscient c’était créer pour se protéger…et à la fois…se punir. Eh oui, se punir ! Sei cherchant toujours à s’attirer des ennuies, et se foutant royalement ou presque qu’on le punissent après, puisqu’en vérité il cherchait à faire mal au corps de Mei…ou devrait-on dire, à se faire mal. Enfin, c’était assez bien compliqué tout cela, il était donc inutile de disserter des heures durant la dessus. Autant se préoccupé du présent, du moment même. Et à cet instant, le Neko qui c’était, entre parenthèse réveillé, n’avait pas tarder pour attaquer l’être détestable juste devant lui. Attrapant sa gorge entre ses griffes, il serrait de plus en plus à chaque seconde et cet imbécile de réagissait même pas ! Le Neko jubilait presque, il avait tellement envie que l’ange rende son dernier souffle entre ses mains. Pourtant, il ne lui avait rien fait…mais le fait qu’il soit un ange…non le simple fait qu’il vive et qu’il se trouve à sa porté, suffisait à la haine du Neko. Pourtant, la satisfaction fut de courte duré, puisqu’il senti ses mains êtres écarté par celle de Dorian. En toute réponse, il tenta bien sur de resserrer la prise, en vain, tout en le gratifiant d’un regard…assassin, et le terme était faible. Il tenta bien sur de résister lorsqu’il le traina vers la fenêtre, en essayant de le faire trébucher d’une quelconque façon. Sans lui adresser un seul mot pour le moment. Il imagina un instant, que l’ange voulait le jeter par la fenêtre…tout à faire possible, au nombre des malades que comptait cette race…mais non, à la place il se senti soulever du sol, toujours tenu par l’homme qui venait de sortir ses ailes.

Et voila ! Ils étaient au dessus du toit maintenant. Sei gronda doucement, réflexe Neko, même si lui il était évolué lui ! Lorsque l’autre lui fit « non » du doigt. Mais pour qui il se prenait se crétin ?! Sei aurait bien voulu lui écrasé son poing en pleins dans la figure…mais là en fait il ne pouvait pas trop. Et pourtant, se n’était pas faute de se débattre, se foutant bien qu’il puisse s’écraser plusieurs mètres plus bas. Mais, il avait beau être, d’une certaine manière, plus fort, l’autre le tenait beaucoup trop bien. En plus il foutait quoi cet imbécile, à le fixer ainsi ?! Là, faut avouer qu’il ne comprenait pas, puisqu’il ne pensait absolument pas qu’il puisse être télépathe. Parcontre, lorsqu’il lui ébouriffa les cheveux…la langue de Sei se descella…et se n’était pas forcement une bonne nouvelle…

_ De quoi tu te permets de me toucher MES cheveux espèce d’enflure ?! Vas-y lâche moi ! Tu te reconnaitra même pas dans un miroir une fois que j’t’aurais bien massacrer ta sale gueule !

Oui…poli…agressif…et charmant avec ça. Et encore, il était gentil là. Encore une fois, il s’agitait comme un dément, de toute façon, il était réellement fou, alors. Pourtant, il s’arrêta soudainement, comme-ci quelqu’un venait de mettre la scène sur pause, fixant l’ange d’abord avec incompréhension…puis énervement…et enfin, la haine quasi continuellement présente dans son regard revînt bien vite. Sa queue battait l’air, de gauche à droite, comme un pendule, de façon toute aussi haineuse. L’ange venait de l’appeler Sei…alors qu’il n’avait toujours pas mentionné son nom à lui. Seul explication, il avait donc lu ses pensées…ce qu’il acceptait très mal.

_ Sei ?! De quel droit tu lis dans mes pensées ?! Un sourire mauvais s’afficha sur son visage… C’est simple non…parce que j’en ai envie…

Le ton employé pour la dernière phrase était moins…disons, agressif, elle était beaucoup plus calme et à la fois…inquiétante. Enfin, alors qu’il venait d’être relâcher…restant dans les airs malgré tout, surement un pouvoir du truc à plumes…il se frotta les poignets, tenta, à nouveau par après, d’atteindre l’ange pour lui crever les yeux, le cogner ou tout autre chose agréable…il devait bien pouvoir l’atteindre un minimum, non ? Ou tout au pire, il l’achèverait une fois qu’il serait à terre. L’ange ne pourrait pas éternellement l’éviter…peut-être ce soir…peut-être…mais après ?…
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Stephan Oyada

avatar

Nombre de messages : 124
Age : 35
Date d'inscription : 16/11/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle
Maître de: Yajuu & Ayochi
Soumis par: Qui sais ?

MessageSujet: Re: Repas pour chaton [pv Mei] [Clos]   Mar 30 Juin - 12:35

Une étrange découverte mais aussi un phénomène, il fallait bien avouer que la situation pouvait paraître très drôle. Un neko qui semblait si doux et attentionné se retrouver à vouloir me tuer en parlant simplement de mon jumeau. Si j’avais su ce que cela allait provoqué, j’aurais mieux fait de ne rien dire mais pour le savoir, j’aurais dû lire dans ses pensées. Chose que je ne voulais pas car c’était privé le neko de sa vie privée mais il avait bien du que je le fasse pour comprendre l’histoire, je ne voulais pas que ce chat des plus haineux me l’explique, par crainte qu’il mente ou qu’il cache la vérité mais aussi car au moins, je pourrais m’amuser à le surprendre en lui balançant son prénom dans la figure. L’histoire fut très instructive à mes yeux, et cela me donnait une idée. Au départ, l’idée de le prendre avec moi, ne m’effleurait pas du tout, je pensais juste l’installer a la maison pour la nuit mais que je lui rendrais la liberté le lendemain mais la, en apprenant ce dédoublement de personnalité, cette histoire des plus intéressantes, j’avais une envie de le garder près de moi, pour m’en occuper, l’aider et surtout le protéger de lui-même. Mais avant de lui demander s’il voulait bien rester avec moi, je devais faire revenir l’être tendre mais je ne savais pas trop comment m’y prendre, je voulais simplement faire connaissance avec son autre lui. Au moins, une chose était sur, la vie ne serait pas triste tous les jours si cet esprit refaisait surface quand on s’y attendait le moins. Je faisais tant de projets sans vraiment me rendre compte que peut être, il ne voudrait pas. Il fallait que je revienne et que je reprenne mes esprits tout en m’occupant de ce neko.

Replaçons l’histoire comme il se doit. On était tous les deux sur le toit, Sei était en colère et le montra avec un grondement, mon regard dans le sien, je pénétrais doucement son esprit pour comprendre ce changement de réactions. Pendant ce temps, Sei devenait de plus en plus colérique sans pour autant comprendre ce qu’il se passait de mon coté. Dès que la découverte fut comprise entièrement, je me mis à lui ébouriffer les cheveux ce qui a évidemment provoqué une nouvelle petite crise de la part du neko avec de nouvelles paroles très menaçante, enfin, il essayait que cela soit menaçant mais cela ne me faisait que sourire tout simplement. Avoir peur de lui ? Non cela était vraiment impossible et ça se sentait évidement. Qui pourrait avoir peur de lui ? On aurait dit un petit chaton qui voulait se faire respecter par des plus grands en criant, en faisant peur mais les autres lui riez presque au nez. Je ne riez pas, je souriais simplement car je trouvais ça mignon sa manière d’agir. Comme toujours, il était agressif mais rien de plus. Cela était marrant de le voir s’agiter comme un fou pour essayer de se dégager de mes mains, alors que cela ne marchait pas, que cela ne servait à rien. Je le tenais et je n’étais pas prêt de le lâcher maintenant, cela était sur et certains. Dès que j’ai prononcé son nom, son regard avait totalement changer, et devenu très différent. Je ne fus pas du tout surpris, je m’y attendais, qui pourrait agir normalement en apprenant son nom sans l’avoir prononcer et que même s’il y avait un collier, il serait marqué Mei. Le seul moyen de le connaître était de lire dans ses pensées ce qui avait encore plus accentuer sa haine envers moi. Sa réponse fasse à ma question fut d’abord contester par le droit que j’avais pour lire dans ses pensées, a vrai dire, j’en avais aucun mais je n’avais aussi aucune limite, lui dire le ferait sûrement encore plus ragé. Mais la suite de sa phrase me fit sourire, finalement, il n’avait pas non plus de limites. Je finis donc par le lâcher doucement, le rendant libre de ses mouvements enfin je dis ça mais c’est vite dis d’un coté. D’ailleurs, je m’amusais à le laisser s’approcher de moi avant de le repousser avec le vent. Je penchais la tête tout en l’observant, je guettais ses réactions tout en lui parlant à mon tour.


« Sei, joli nom, j’aime bien. Je t’informe que je n’ai aucune limite comme toi tu en as pas envers moi. Disons que je suis libre de faire ce que je veux, et dis toi, que j’ai respecté votre intimité jusqu'à la, sinon j’aurais su avant cette histoire fort intéressante. Je me demande pourtant pourquoi tu as tant de haines contre moi. Je n’ai rien fait de mal, je t’ai offert à manger, a boire, et tu me remercies en voulant me donnez la mort ? »

Tant que le chaton continuait à vouloir s’approcher de moi, je continuais à le faire reculer ou à m’envoler plus haut pour changer de place avec lui tout en observant ses moindres gestes. Je voulais voir sa haine profonde, mais aussi le comprendre, pourquoi est-il apparut juste après le mot jumeau ? Tant de questions qui ne connaîtrons sûrement aucune réponse. Un chaton haineux ne dévoilerait jamais sa haine à son pire ennemi sinon, ça serait trop bizarre. Le temps manifestait aussi sa colère, et des nuages devenaient de plus en plus noirs. Je me mis à les observaient tout en m’envolant un peu plus vers eux pour ne pas risquer de me faire avoir par le chaton. Je lui lançai aussi dans un murmure.

« Le temps se gâte, le temps est pas content, tu aimes l’eau, j’espère »

Ces paroles insinuaient que s’il aimait l’eau, il serait servit s’il continue à vouloir m’attaquer et à être si méchant, sinon, et bien, il devrait se calmer après une bonne douche froide offert par mère nature. Je me demandais ce que sa réponse allait donné, j’étais fort impatient de le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repas pour chaton [pv Mei] [Clos]   Ven 10 Juil - 1:01

Sei arrêta bien vite ses efforts pour tenté d’égorger l’ange, lorsqu’il se rendît que trop compte que ses efforts était vain. Il avait beau être complètement malade, il n’était pas idiot, et se faire repousser facilement par le vent, il voyait bien qu’il avait l’air plus, ridicule qu’autre chose, à s’acharner, alors. Il attendrait que le bon moment se présente. Puisqu’il comptait bien avoir l’emplumé dans un bain de sang, et le plus tôt possible. Oh oui ! Il le voyait bien dans son lit, sur des draps blanc…se colorant peu à peu de rouge, magnifique ! Non ? Oh que si ! C’est du moins ce que pensait ce dingue de Sei. Vraiment, il était loin du gentil Mei, et si il arrivait à atteindre sa cible, il devenait pire qu’inquiétant. Il aurait été du genre à empailler les anges et les démons, à photographier leurs cadavres et tout ce genre de choses là. Enfin, ce n’était pas le moment de parler des penchants du Neko.

Pour l’heure, il écoutait, pas qu’il en avait envie, mais bon il n’avait pas le choix, ce que lui disait Dorian. Ah tiens ?! Il se demandait pourquoi il voulait sa mort, alors qu’il l’avait si gentiment accueilli et donner à manger ainsi qu’a boire ? Pf ! Avait-il un sérieux problème de compréhension ce type ?! Il avait offert tout cela à Mei ! Et bien que Mei, ne soit que lui. Celui qu’il devenait lors de ses crises, autrement dit Sei, pensait si l’on puis dire, réellement être un être à part…détaché de Mei. Voyez ? Enfin, la double personnalité, créer par le refus de la mort de son jumeau, était assez difficile à cerner. Mei était malade, véritablement, même si personne n’avait jamais réussi à mettre le nom exact sur sa maladie. Et Sei…Sei n’existait même pas, d’un certain point de vu, qui en fait était le bon. Enfin, « Sei » donc, ne prêta pas trop attention à la première partie des paroles de l’ange, répondant surtout donc sur sa soi-disant générosité.

_ Erreur, c’est à cet imbécile de Mei que t’as offert à manger ! Et pas à moi ! Et puis d’ailleurs, moi, je ne veux pas de votre pitié ! Si l’autre est trop con pour ne pas s’apercevoir qu’il ne s’agit de rien d’autre que ça ! J’ai pas à te remercier ! Et puis…tu n’aurais rien vu à lire plus tôt.

« Mei »…  « Imbécile de Mei ». Le fait que Sei insulte Mei, ou plutôt, pour ceux qui suivent, s’insulte lui-même à travers « Sei », démontrait bien un sérieux problème quant à l’estime qu’il portait à sa personne au fond de lui. A la haine, qui se vouait intérieurement, sans véritablement s’en rendre compte. Bref, on est pas là pour parler du problème psychologique de Mei. Considérons plutôt Sei comme un « quelqu’un » à part entière, cela sera plus simple. D’ailleurs, le chaton, avait tout de même tenté, au cas où, une nouvelle fois d’attraper l’ange pour le transformer en tapis, mais bon, autant dire que l’effort, si l’on puis dire, avait été bien inutile. Et puis, pour en revenir à ses paroles, il avait parler de pitié, parce que pour lui, ça ne pouvait être que ça, quoi d’autre sinon ? Ou alors, ça allait être payant à un moment donné. Enfin, le plus important, était tout de même la fin de sa phrase. Sur cela, il ne mentait pas. Mei n’ayant absolument aucunement conscience de sa « maladie »…tout ce qui concernait Sei, était donc…inexistant, jusqu’à ce qu’il bascule dans une de ses crises et le devienne justement, Sei, s’entend. Mais passons ! Je sens que l’on se mêle dans les explications ! Sachons juste qu’il était impossible, de découvrir « Sei », en lisant les pensées de « Mei »…

Parcontre, Sei n’aimait pas la façon qu’avait Dorian à parler du tant qui se gâtait, hm…ouais non, Sei n’aimait aucune des manières de parler de l’ange, en fait il n’aimait pas grand-chose. Mais bon, disons que ça l’irritait qu’un peu plus. Ca faisait très…gamin cette façon de lui signifier qu’il allait pleuvoir. Et puis, espérer qu’il aime l’eau. Qu’il soit honnête, qu’il dise tout de suite qu’il espérait le contraire ! Mais ça ! Pour qui le prenait-il ?! Ts ! Le Neko ricana un peu, ce demi rire à demi fou, grave, et presque inaudible, qui se perdait presque au fond de sa gorge avant de pouvoir s’échapper…

_ Tu me prends pour quoi ?! Je n’ai pas peur de l’eau ! Je suis pas comme ces minables de sale Neko sauvage qui se prennent pour de vrais chats, quel honte ces trucs ! Des abominations ! Tsss…mais j’dis pas que j’aime la pluie, non mais je précise, tu parais lent comme type…

Découvrant un peu sa canine en un demi sourire moqueur. Sa queue ondulant de droite à gauche, comme le balancier d’une pendule. Il ne faisait plus aucun geste, du moins, agressif, observant juste l’ange de son regard anormalement…noir…haineux. Se moquant bien de recevoir ou pas toute la flotte sur la figure…c’était pas de l’eau, surtout pas comme-ça qui allait le tuer.

[Légère panne RP, je reprends doucement X_x]
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Stephan Oyada

avatar

Nombre de messages : 124
Age : 35
Date d'inscription : 16/11/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle
Maître de: Yajuu & Ayochi
Soumis par: Qui sais ?

MessageSujet: Re: Repas pour chaton [pv Mei] [Clos]   Ven 17 Juil - 11:36

Je réfléchissais comme je pouvais pour essayer de faire revenir Mei dans ce corps parce que d’un coté, j’en avais un peu marre du caractère de Sei. Je ne tenais pas à faire du mal ou à me battre, la seule chose dont j’avais envie pour le moment, c’était de prendre du bon temps, une douche aussi pour se laver des crasses que le neko avait faites. Mais bon, d’un coté, il fallait que je fasse plus connaissance avec cet autre être tant qu’il était la car je ne savais pas du tout quand il allait pouvoir revenir par la suite. Beaucoup de pensées, sur ce que je devais faire, pour le calmer, lui parler, que choisir. D’un coté, il semble plus judicieux de faire sa connaissance et d’être prêt à riposter contre lui dans la nuit, comment faire pour éviter qu’il ne m’attaque d’ailleurs ? Je finis par poser des questions stupides pour savoir ce qu’il le poussait à être violent contre moi alors qu’il ne m’avait jamais croisé jusqu'à aujourd’hui. Après une longue attente et absence, il finit par me répondre. Je souriais, il était vrai que j’avais offert tous ça à Mei mais n’est ce pas lui qui m’avait suivit par la suite jusqu'à mon appartement ? Je ne voyais pas du tout ou se trouvait la pitié dont le neko parlait mais bon, après tout, j’en avais fait sans m’en rendre compte ou alors, le simple fait que j’ai proposé mon aide soit considéré comme de la pitié. Si cela était le cas, et ben, j’avais trouvé moi-même la réponse, comme un grand garçon mais ne vous méprenez pas, je ne savais toujours pas quoi faire de lui. Je finis par simplement soupirer avant de lui répondre.

« Tu as raison, j’ai offert tous cela à Mei mais tu as pu en bénéficier aussi. Mais dis moi, ou vois-tu de la pitié ? »

Je ne faisais que attendre, car de toute manière, je n’avais rien d’autre à faire que d’attendre patiemment une réponse de sa part. Il était certain que finalement, notre entente dans le même lieu pour dormir et tout le reste allait être plus difficile maintenant qu’avant. Enfin, il fallait encore que le jeune soit d’accord, ce qui n’était vraiment pas gagné. D’ailleurs celui-ci avait tenté une nouvelle fois de m’avoir et de me tuer. Il tenait à me voir mort, cela était certain mais pourquoi, la question se poser sans cesse dans ma tête, ce qui était assez énervant à force. Je ne savais pas quoi faire pour le rendre heureux, le calmer, peut être y’avait-il rien à faire justement. Je finis par soupirer à nouveau, me demandant ce qu’il allait se passait, ma manière de parler de la pluie, fut un peu stupide, je l’admets mais c’était un moyen de savoir si cela allait l’arrêter ou pas. Mais vu son caractère, je pensais tout le contraire. D’ailleurs, ces paroles confirmait un peu le tout, il disait ce qu’il pensait tout en se moquant de moi, étrange mais c’était tout a fait lui. J’étais persuadé d’une chose, c’est qu’il se moquait de moi mais sans le montrer, ce qui m’agaçait encore plus qu’autre chose, je devrais lui en vouloir mais je n’y arrivais pas totalement, car je ne savais pas comment j’aurais réagis en étant dans sa position. Je lui répondais rapidement une phrase sans vraiment m’attendre à une réponse cette fois ci.

« Oh, je suis lent à a tes yeux, et bien, si c’est ce que tu penses »

Ce qui m’étonna un peu plus, ce fut ses paroles, il était toujours avec un ton agressif et ne changeait aucunement, même si on pouvait être doux avec lui, cela ne le dérangerait pas de le tuer dans le dos. Cela me faisait un peu de mal de parler de la mort, je repensais alors à la mort d’un être chère, qui me hantait jour et nuit. Je m’évadais, et presque, ailleurs dans mes pensées, allais je finalement en sortir bientôt, cela était une question qui me taraudait depuis un certain temps maintenant mais je ne pouvais rien y faire. Le regard devenant presque vide, on pourrait croire que j’allais faire comme Mei, laisser entrevoir un esprit diabolique alors que ce n’était point le cas, je vous rassure totalement. La pluie commençait à tomber mais pas doucement, une pluie vertigineuse, qu’on n’aurait pas cru que cela puisse être possible mais bon, après tout, maintenant cela était fait, et je ne m’en rendais même pas compte, ce qui était terrible, car à ce moment la, le jeune neko pourrait en profiter pour me faire du mal, et je m’en rendrais pas compte, je ne me défendrais même pas, parce que j’étais entrain de revoir la mort de celle que j’aimais par-dessous tout mais qui avait disparut de cette terre. Le silence s’installa, enfin pas totalement vu qu’on entendait tout de même la pluie coulait et tombé sur nous.

(Désolé, c’est aussi médiocre de mon coté)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repas pour chaton [pv Mei] [Clos]   Jeu 30 Juil - 2:37

_ Tu sais très bien où je vois de la pitié ! Immonde petite chose ~

Encore une fois, le ton de Sei s’était fait irrégulier d’abord arrogant puis inquiétant, plus bas presque comme un murmure. Tout son être respirant la haine, que ce soit envers ce pauvre ange ou envers Mei, envers lui-même en sommes. Certes, d’un certain point de vu il en avait bénéficier, mais ça restait tout de même très différent ! Et puis rien que le fait qu’il parle de ce sale chat lui donnait des envies de meurtre ! Qu’il ne prononce surtout pas son nom devant lui, ou il n’aurait même pas le temps d’utiliser le moindre pouvoir qu’il serait déjà mort. Toute façon, il l’était déjà, mort, même si il ne le savait pas encore, l’ange. Le Neko fouettait l’air de sa queue, furieusement, son regard se faisait de plus en plus noir à chaque secondes qui s’écoulaient. Devenant de plus en plus impatient et énervé, il en avait marre d’être ainsi obligé de rester dans les airs, sans avoir aucune chance concrète de mettre la main sur ce Dorian. Et aussi parce qu’il se sentait plus faible, bien qu’il n’en montre rien, il le sentait il n’allait pas tarder à disparaitre, à être chasser par Mei…par lui-même pour redevenir celui qu’il est vraiment. Le temps de la crise commençant à s’estomper. En fait il n’entendit qu’a peine la réponse du plumé suite à sa dernière réplique. Il n’eut même pas la force de lui répondre quelque chose de cinglant. Se contentant de lâcher un vague et faible ~

_ Uerf …

Même pas un mot, moins que ça. Le Sei sentait le mal de tête pointer, comme un coup fatale, comme un point abominable qui palpitait du côté droit de son crâne. Ses oreilles s’affaissant, les mouvements de sa queue se faisant de plus en plus lent. La pluie commença à tomber, loin d’être fine, non elle était dangereuse, violente, chacune de ses gouttes martelant le corps de Sei qui se faisait de plus en plus lourd. Signe que Mei n’allait pas tarder à revenir. Bien qu’il pouvait passer d’un coup de Mei à Sei de Sei à Mei, il arrivait parfois que de Sei à Mei il s’évanouisse.

Pourtant, Sei continuait de lutter, il voulait rester. C’était tout de même amusant, d’un certain point de vu, comme cette « Maladie » pouvait donner l’illusion que le Neko était possédé. Sa vue se faisant de plus en plus flou, la pluie n’aidant en rien, l’ange n’était à présent plus qu’une ombre informe. A présent il était totalement trempé, sa chemise bleu devenu presque transparente collant à sa peau, son pantalon imitant le même chemin. Un coup sur pour attraper la mort ça, au minimum.

Et puis il s’évanoui, sombrant totalement. Resta-t-il suspendu dans les airs ? Ou tomba-t-il ? L’ange étant plongé dans ses pensées, il était fort possible qu’il est relâché son pouvoir. Peut-être, à présent plongeait-il vers une mort quasi certaine si l’autre ne réagissait pas. Et puis ? Peu importe, après tout il n’en avait pas conscience…

La prochaine fois que Mei rouvrirait les yeux, si cela arrivait. Il ne se souviendrait plus de rien, pour lui le temps s’était arrêté à partir du moment où il avait entendu le mot « Jumeau », qui sur le coup, bien qu’il fut capable de l’entendre, lui ait été étrangement douloureux.
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Stephan Oyada

avatar

Nombre de messages : 124
Age : 35
Date d'inscription : 16/11/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle
Maître de: Yajuu & Ayochi
Soumis par: Qui sais ?

MessageSujet: Re: Repas pour chaton [pv Mei] [Clos]   Sam 8 Aoû - 18:21

Je restais silencieux sous les paroles du chaton, je ne pouvais rien lui faire sortir à pars des menaces de mort, de souffrance et torture à mon égard. Je désespérais, car je ne pouvais pas avoir une conversation avec lui. Ainsi, je désirais ardemment qu’il parte et laisse Mei revenir. Mais je ne savais pas comment faire et je ne voulais pas le forcer. D’un coté, j’avais envie de lui parler, mais d’un autre pas trop, je préférais rester dans le silence car je n’étais jamais très bavard à la base mais maintenant, je l’étais un peu plus. Et pis, je me devais bien de faire connaissance avec lui, malgré qu’il puisse partir quand il le voulait. Je m’abandonnais à mes pensées sans vraiment pouvoir y sortir. Mon regard était presque vide, regardant le ciel ou l’horizon. Prenais-je au moins une bonne décision, je ne savais pas du tout mais peut importe. J’étais totalement perdu, car je ne savais pas quoi faire, et lui, ne réagissait plus trop non plus mais je ne le voyais pas, je ne voyais rien du tout, insensible à ce qu’il m’entourait. Pourtant tant de chose se bousculait autour de moi dans un moment si précis. Cela n’était vraiment pas le bon moment pour m’y perdre, je risquais presque ma vie en le faisant car je ne savais pas du tout comment le chaton allait se mettre à réagir face à moi. Enfin, si je le savais, il voulait me tuer c’est pour ça que je le maintenais en l’air mais c’est doucement que je commençais a perdre le contrôle, le laissant doucement et de plus en plus libre de ses mouvements sans pour autant qu’il le remarque car la descente était vraiment minime. Je ne remarquais pas que le chaton se mettait à fouettait l’air avec sa queue, ni son regard qui était encore plus noir que d’habitude. Mais je fus sortis de mes pensées par un petit bruit du neko, un simple mot incompréhensible mais je gardais mon regard sur lui, intrigué. Je remarquais qu’il commençait à se faiblir, qu’il ressentait de la douleur au vu de ses expressions sur le visage.

Les réactions du neko ralentissaient de plus en plus, je m’approchais un peu de lui, tout en faisant mon maximum pour ne pas l’approcher de trop près au cas ou se serait une tentative pour me tuer. Je finis par mettre mes ailes sur lui pour le protéger de la pluie qui semblait être violente mais aussi très coléreuse. Je ne pouvais pas me permettre de le toucher et le prendre dans mes bras pour le moment car cela semblait bien trop dangereux pour ma vie. Je ne tenais pas particulièrement à lire dans ses pensées pour savoir une information donc je ne dis rien, restant silencieux, et attendant la suite, un indice qui me dirait que tout allait bien pour moi et pour lui. Je sentis qu’il avait sombré dans un sommeil non voulu, alors je l’attrapa dans mes bras, stoppant mon pouvoir de l’air et descendit rapidement de nouveau dans mon appartement, l’amenant dans la salle de bain pour le sécher un peu. Il posait alors délicatement une serviette sur lui, le séchant en lui frottant le dos. En même temps, je me séchais moi-même avec mon contrôle du vent. Ayant pris la peine de bien ranger les ailes a l’intérieur de mon corps comme d’habitude. Je me demandais dans combien de temps le chaton allait finir par se réveiller. Je ne savais pas du tout quoi faire, le garder près de moi, ou le laisser repartir. Une chose était sur, il faudrait que je lui demande son avis à lui mais tout de même, il ne faut pas oublier que l’autre, ne pourrait pas dire son mot. D’un coté, j’étais sur qu’il ne le voudrait pas, donc la réponse était claire. Dès qu’il ouvrit les yeux, je le rassura en disant ses quelques mots.


« Ne prends pas peur, tu as eu un malaise »

Je ne précisais rien d’autre, par peur qu’il se souvienne de quelques choses, je ne faisais que le regardais dans les yeux alors que celui-ci était totalement sec et que moi aussi. Malgré que les vêtements étaient un peu mouillé mais ça, on n’y pouvait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repas pour chaton [pv Mei] [Clos]   Jeu 13 Aoû - 1:46

Plus rien, rien que l’inconscience dans lequel le laissait cette infâme partie de lui. Ignorant qu’il fut rattrapé par Dorian, ignorant déjà qu’il avait besoin de l’être, de plus que le Sei ne s’était pas rendu compte qu’il avait été plus ou moins protégé de la pluie grave aux ailes de ce dernier. Trop aveugler par son affaiblissement, la pluie ? Et par sa haine sans aucun doute. Le Neko étranger à tout ce qui se passait dans le réel, le retour dans l’appartement, le passage par la case séchage, tout ça tout ça, était plutôt perdu de son côté dans le royaume des rêves.

Yume ~

Il était là, chez ce cher Liâd, l’ange qui l’avait hébergé lui et sa famille durant bien des années, remplissant plus le rôle d’un oncle que celui d’un maitre. Myli et Miow aussi, ses parents qu’il adorait tant, et puis ? Sei ? Mais oui ! Il était là, lui aussi, à peine âgé de sept ou huit ans à tout casser, faisant joyeusement des roulades sur l’herbe du jardin, emplissant l’air de leurs rires et petits miaulements enfantin. Pendants que ses parents discutait tranquillement en jetant de temps à autres un regards sur eux. Il faisait beau, Mei était à la fois ce gamin qui jouait avec son frère…et en même un temps un spectateur du rêve. C’était une journée comme tant d’autre il en avait passé là-bas, pourtant elle avait quelque chose d’irréel, un arrière gout amer.

Et puis le paysage devînt flou, à présent ils n’étaient plus que quatre, Sei avait disparu, plus personne ne riaient ou ne souriaient. Et puis d’un coup, L’ange et les deux autres Neko semblèrent s’éloigner, semblant glissé sur le sol d’un côté alors que lui était précipité de l’autre, de plus en plus vite, à chaque seconde qui s’écoulait, jusqu’à ce qu’il atteigne un quelconque obstacle qu’il ne put pas identifié dans le noir… BAM ~

Réveil ~

Miaaaaow ! Si il ne s’était pas retenu, il aurait miaulé comme un chat qui s’est coincé la queue dans une porte. Bien qu’il avait voulu se réveiller quand son rêve avait commencé à changer, il commençait à regretter a la sensation du mal de crâne insupportable qui l’agressait. La vision d’abord flou, il cligna plusieurs fois des paupières, pour se rendre compte qu’il était dans une salle de bain…sans pouvoir dire à qui elle appartenait, mais il n’eut pas le temps de réfléchir plus longtemps qu’une voix se fit entendre. Au départ il eu du mal à la reconnaitre, puis très vite les souvenirs de la soirée revinrent.

_ Maaa…Excusez-moi, ça m’arrive parfois…

Tout en se redressant pour s’asseoir sur le sol, se massant la tempe droite. Bon, il avait dit parfois, au lieu de « Un peu souvent »…mais ce n’était qu’un détail. Surtout qu’il pensait réellement s’évanouir, et non pas qu’il était en pleine crise en devenant quasiment quelqu’un d’autre. M’enfin. Sa queue fit un petit mouvement, alors que ses yeux et sa peau remarquèrent un petit détail, auquel il n’avait pas tout de suite fait attention, fronçant un peu les sourcils, il reprit.

_ Monsieur Oyada ? Ma’ pourquoi mes vêtements sont mouillés un peu ? '-'

Yeux grand ouvert, rond, regard fixe, clignant régulièrement. C’est vrai quoi ? Ils ne l’étaient pas beaucoup, mais tout de même. Enfin, pas que ça le dérange plus que ça, mais ça titillait sa curiosité alors. Et puis, il se tenait toujours la tête, le mal de tête diminuant doucement mais surement, bien qu’il préféra rester assit sur le sol pour le moment, se lever aurait été une mauvaise idée.
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Stephan Oyada

avatar

Nombre de messages : 124
Age : 35
Date d'inscription : 16/11/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle
Maître de: Yajuu & Ayochi
Soumis par: Qui sais ?

MessageSujet: Re: Repas pour chaton [pv Mei] [Clos]   Sam 29 Aoû - 16:56

La situation était redevenue un peu plus calme que tantôt. L’apparition de Sei avait quelques peu perturbé mes esprits, que je ne savais plus ou donner de la tête. Tant de questions s’imposaient à moi sans savoir pourquoi. De un, pourquoi avais-je pris la décision de me rendre dans un lieu un peu bizarre et dit chaude. De deux, pourquoi avoir proposer de l’aide à ce chaton. Je sais que je ne supportais pas que les soumis soient traités de soumis, mais la, il avait l’air bien, juste perdu et affamé. Mais pourtant et malgré tous ça, je n’avais qu’une seule envie, c’était qu’il reste à la maison pour me tenir compagnie. Cela faisait maintenant quelques jours que je me retrouvais seul parce que mon frère avait disparurent comme ça d’un coup, sans vraiment avoir compris. Il me laissait la gérance d’une boutique qui ne m’inspirait plus, et je n’arrêtais plus de penser à ma famille malgré que je n’aime peu mes frères. Ce sont mes pensées durant que je séchais le neko le plus rapidement possible pour qu’il ne remarque rien de ce qu’il sait passer. Après tout, peut être qu’il ne s’en rendrait pas du tout compte de son autre esprit. S’il s’en rappeler, j’aurais l’air débile et l’autre pourrait se moquer de moi encore plus qu’il ne le faisait maintenant.

Le chaton ne réagissait pas, il avait vraiment l’air d’être dans les vappes et je ne pouvais rien y faire pour le moment. Je me devais d’accomplir ma tâche au plus vite. D’ailleurs, il finit par se reprendre vu que je voyais doucement se réveiller. Je ne faisais plus rien, le laissant reprendre doucement ses esprits durant un petit temps, il ne fallait pas trop le brusquer. Mais au bout d’un moment, je finis par le rassurer que tout aille bien. Je ne voulais pas qu’il prenne peur d’un coup. Il finit par dire quelques mots, m’expliquant que cela lui arrivait parfois. Cela ne me surprenait pas et j’allais devoir m’habituer à la présence de Sei et tout faire pour le protéger d’un autre côté. Je ne savais pas quoi faire alors j’arrêtais tous mes gestes pour doucement l’observer. Je le vis alors s’asseoir sur le sol, se massant les tempes. Je me demandais s’il comprenait ce qui lui était arrivé ou pas du tout. Je ne voulais pas du tout fouillé dans son esprit pour le savoir. Je me devais d’attendre pour avoir la réponse.

Sa queue se met à s’agiter doucement alors je continuais de l’observais doucement comme je le pouvais. Il finit par froncer les sourcils et avait l’air d’avoir compris qu’il y avait quelque chose de bizarre sur lui comme ses vêtements mouillés par exemple. J’observais tranquillement ses réactions face à cette découverte, ne disant aucun mot vu que je cherchais justement en ce moment même une raison qui pourrait être valable pour l’histoire sans devoir expliqué son changement de comportement et son autre esprit. Je ne savais pas pourquoi mais je me doutais qu’il fallait que je le garde secret. C’est ainsi que je fais mon maximum pour faire travailler mon esprit pour trouver une raison tout en observant que ses yeux deviennent bien grand ouvert et rond, qu’il essaye de reprendre doucement ses esprits. Je finis par poser ma main sur sa tête en lui souriant légèrement.


« Quand tu as eu ton malaise, j’ai voulu t’asperger un peu d’eau pour te réveiller mais l’eau a gicler d’un coup et tu as été fortement arrosé. Je vais allez chercher des vêtements dans ma chambre, tu seras mieux au sec, enlève donc tes vêtements mouillés. »

Je finis par lui sourire encore, lui montrant les serviettes pour quitter ensuite la pièce le plus rapidement possible. Je ne voulais pas qu’il me pose une question directement donc je partis rapidement, évitant toute question pour le moment de sa part. Je me dirigeais alors vers la chambre de mon frère et pris des vêtements à lui vu qu’il n’avait l’air de revenir, je pouvais m’amuser à lui en emprunter. Je finis par choisir un t-shirt de couleur bleu avec un pantalon noir très agréable à porter avec une ceinture au cas ou que se serait trop grand. Sans oublier un caleçon. Je portes donc toutes ses affaires dans les mains et je reviens vers la salle de bain, j’avais pris la peine de la fermer en partant, donc je toquais à la porte puis demanda.

« Je peux entrer ? »

J’attendis patiemment qu’il me dise de rentrer tout en regardant la maison et me souvenant qu’il fallait peut être que je lui demande ce qu’il voudra faire par la suite, voir même rester chez lui ou pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repas pour chaton [pv Mei] [Clos]   Lun 31 Aoû - 22:13

Le chaton fit de son mieux pour se concentrer sur les paroles de l’ange, son mal de tête étant toujours trop violent pour qu’il arrive à le comprendre sans grand effort. Pourquoi ses vêtements étaient-ils légèrement mouillés ? Ca c’était la question à laquelle il recevait la réponse. Réponse qui lui alla parfaitement. Il n’y voyait à y redire, surtout qu’il ne se souvenait de rien de bizarre qui aurait pu le faire douter. Le fait qu’il est des malaises était plus ou moins courant, enfin malaise c’est ce qu’il pensait. C’était donc tout à fait possible que l’eau qu’il avait voulu lui asperger sur le visage ait giclé sur ses vêtements. Et puis Monsieur Oyada était bien gentil, pourquoi irait-il lui mentir ? L’idée ne traversait même pas l’esprit du Neko, qui d’ailleurs avait laissé aller quelques petits ronronnements au contact de la main sur sa tête. Il sourit, découvrant un peu ses canines de chat, ce qui lui donna un air tout à fait adorable, en remplacement de l’air niais incompréhensif qu’il avait eu juste avant. A cet instant il était difficile de croire que ce jeune chat puisse devenir incontrôlable et complètement cinglé, voir facilement une machine à tuer ampli d’une haine effrayante. Et puis, où en étions nous ? Ah oui ! En plus de l’explication, l’ange l’invita à ôter ses vêtements pour les troquer contre des secs, ce qui serait pour le moment largement mieux il était vrai. N’empêche, que ça fit très plaisir à Mei qu’il veuille bien lui prêter des fringues, surtout sans qu’il n’ait rien à demander. Le souvenir de la famille de Yen Elrez et sa sœur, bien qu’il remonta à deux ans était encore trop vivace, tandis que celui de Liâd se faisait de plus en plus vague. Alors, les gentils anges ou les gentils démons, mine de rien ça le surprenait bien à présent. Bref, il acquiesça en souriant toujours.

_ Maaa’ ! Je vois, d’accord ! Merci, alors, monsieur Oyada. Et euh…oui '-'…

Il repéra l’endroit qu’il lui indiquait pour les serviettes, bien content qu’il pense à fermer la porte en quittant la salle de bain, non parce que mine de rien il était timide le minet. Parcontre, il resta un moment sur le sol, les yeux fermé en tentant de chasser ce fichu mal de tête, il n’avait jamais eu autant mal après l’un de ses malaises. Au bout de trois minutes il réussit tout de même à se lever sans vaciller. Il déboutonna sa chemise, l’enleva et fit de même avec son pantalon puis le reste de ses habits. Il les plias l’un sur l’autre puis les déposa sur le bords de la baignoire ne sachant trop où s’en débarrasser. Puis il attrapa une serviette, et entreprit de finir de se sécher jusqu’à ce qu’il entende que l’on toquait à la porte, son suivit de la voix de l’ange. Mei se hâta de passer la serviette autour de sa taille et vérifia si il l’avait correctement mise pour qu’elle ne tombe pas.

_ Vous pouvez '-'

A présent assit sur le bord de la baignoire, il attendit que le monsieur ouvre la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Stephan Oyada

avatar

Nombre de messages : 124
Age : 35
Date d'inscription : 16/11/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle
Maître de: Yajuu & Ayochi
Soumis par: Qui sais ?

MessageSujet: Re: Repas pour chaton [pv Mei] [Clos]   Mer 2 Sep - 16:06

Je suis un ange de race mais le suis-je vraiment en esprit ? C’est parfois ce que je me demande quand je suis seul. Dans ce cas justement, je me retrouvais seul en choisissant les affaires pour le chaton. J’étais sur que mon frère ne reviendrait plus donc il ne pourrait rien dire, de toute manière, je l’obligerais à l’accepter qu’il le veuille ou non. Enfin, les pensées sur le fait que je mérite vraiment ma race devaient cesser parce que ce n’était pas le moment, car je me devais de m’occuper d’un chaton nommé Mei qui s’était un peu perdu. Je me demandais d’ailleurs ce qu’il pensait de moi mais d’après ses paroles, il me croyait et n’avait pas l’air de trop avoir peur de moi, ce qui était le plus important. Bref, d’ailleurs, en choisissant les affaires du neko dans l’armoire de mon frère, je me mis à penser qu’il faudrait peut être que je me changes de mon coté parce que je n’y avais pas du tout pensé pour le moment comme un idiot. Je restais alors derrière la porte de la salle de bain à attendre que le chaton soit prêt pour que je puisse entrer en me posant contre le mur du couloir. Après un petit temps, le neko annonçait que je pouvais enfin entrer dans la salle de bain. C’est donc rapidement que j’entrais dans la pièce en ouvrant la porte puis la refermant derrière moi. Je lui souris et lui tendis les affaires alors qu’il était placé sur le rebord de la baignoire. Je le regardais dans les yeux puis pris alors les affaires du neko et les mis dans la machine pour faire une machine directement pour qu’il retrouve rapidement ses affaires propres au cas où qu’il voulait partir. Je lui souris un long moment avant de me diriger vers la porte de la salle de bain.

« Tu peux prendre une douche si tu en as envie, je vais t’attendre dans le salon et me changer à mon tour »

Je lui souris une dernière fois avant de m’éloigner de la salle de bain après avoir pris la peine de fermer la porte. Je pense qu’il trouverait rapidement tout ce dont il a besoin pour la douche sur la baignoire vers le robinet. Je me dirigeais doucement vers ma chambre et sortit des affaires pour pouvoir me changer convenablement. Je sortis alors une chemise noir que je n’accrochais que quelques boutons, un pantalon noir assez souple pour ne pas être gêné et se sentir bien dans ma peau. Fallait pas oublier de sortir un caleçon que je mis rapidement sur moi. Les affaires sales, je les déposais dans un coin et y mettrais dans le panier à linge quand la salle de bain serait libre. Je me dirigeais vers la salle de bain durant un moment pour entendre s’il prenait sa douche ou pas. Au bout d’un moment, je finis par m’éloigner a nouveau et je partis en direction du salon. Je passais mes bras derrière mon dos en m’y dirigeant doucement puis finalement, je vois alors la vaisselle qui traînait. Et vu que je m’ennuyais un peu, je décide de la faire malgré que Mei m’en voudrait sûrement mais tant pis. Je sortis alors le liquide vaisselle ainsi que l’éponge et je me mis à nettoyer en oubliant le temps qu’il passait et repensant seulement à mon nettoyage tout simplement, ce qui était appréciable pour le moment. Je me demandais dans combien de temps le neko allait me rejoindre et ce qu’on allait pouvoir faire par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repas pour chaton [pv Mei] [Clos]   Dim 6 Sep - 16:06

Mei ne bougea pas le temps que l’ange mette la machine en route, ayant au préalable prit les vêtements qu’il lui avait ramené, glissé un simple « merci » accompagné d’un sourire. Sourire qu’il soutint le même temps que l’ange faisait de même, jusqu’à ce qu’il quitte la pièce en précisant que si il le voulait il pouvait prendre une douche. Quoique, était-ce réellement une proposition ? Et non pas un ordre déguisé, bien qu’il ne soit pas son maitre ? Ah moins qu’il en ait décidé ainsi, après tout il était pas rare que les anges ou les démons s’approprie les soumis qu’ils avaient pu un jour ramasser dans la rue. Dans tout les cas, le chaton avait acquiescé tout en souriant toujours. Attendant qu’il est quitté la pièce et refermé la porte derrière lui. Puis il se leva, déposant les vêtements qu’il lui avait donné sur la machine à lavé qui tournait. Hésitant tout d’un coup à prendre sa douche ou non, oublié sur le coup l’hypothèse de l’ordre déguisé, maintenant il avait peur d’abuser malgré qu’on lui avait proposé. Vraiment le chaton se posait beaucoup de question. Aussi, il avait pas envie de faire un faux pas, après tout il nourrissait secrètement l’ambition d’être véritablement adopté par l’ange. Contrairement à la majorité des soumis errant qui tenait à leurs liberté lui bien au contraire recherchait depuis longtemps à avoir un maitre ou une maitresse, mais idiot qu’il était, sans trop savoir pourquoi il les avait pourtant toujours évité. Mais revenons donc au cas de la douche. D’un autre côté, cela faisait bien deux ans qu’il n’avait pas prit de douche. Oh ! Il s’était lavé, mais sommairement, comme le ferait un chat ou alors en plongeant dans une rivière, mais ce n’était pas pareils qu’une bonne douche.

Ce fût après exactement six minutes et quarante-deux secondes que le Neko se décida enfin pour la prendre. Oui, fallait pas lui demander son avis dans un cas d’urgence, quoique, ça n’aurait pas été pareils. Bien, il actionna l’eau, n’entendant pas l’ange qui s’était arrêté derrière la porte, trop occupé à régler la température de l’eau. Après quoi il vira la serviette qu’il avait autour de la taille, enfin il la déposa sur le porte serviettes afin de la récupérer facilement après et rentra dans la baignoire. Bon alors, tout en profitant un peu de l’eau chaude, il examina les divers gel douche et shampoing. Finalement le chat allait sentir le jasmin et la fleur de cerisier pour les cheveux. C’était drôle comme choix de parfum pour une maison où ne vivaient que des hommes, du moins dans l’esprit du chaton le jasmin et la fleur de cerisier, de la part d’ange et démon, il voyait plutôt une femme faire ce choix-ci. Mais après ça sentait bon, alors qui s’en souciait sérieusement ? Dans tout les cas c’est au bout d’un temps raisonnable que le Neko sortie de sous la douche, tout propre comme un sous neuf. Il se sécha puis s’habilla, les vêtements lui allait bien si on ne comptait pas le fait qu’il nageait dedans. Le T-shirt baillait sérieusement et il avait du replier plusieurs le pantalon pour qu’il ne tombe pas à terre. D’ailleurs heureusement que l’ange avait pensé à lui ramener une ceinture parce que sinon il ne l’aurait pas gardé très longtemps sur lui. Ceinture qu’il avait du serrer au maximum. Puis tout en se passant la main dans les cheveux pour les brosser plus ou moins il sorti de la salle de bain.

Refermant la porte une fois dans le couloir, il le remonta pour retourner au salon, apercevant l’ange dans la cuisine il allait l’y rejoindre et ce fut à se moment précis que sa vie s’arrêta. Tout semblait tourner autour du Neko, le sol se dérober, à la vue de l’horrible spectacle qui se déroulait là juste là sous ses yeux. Il tendit le bras, un « NOOOOOOOOON » traversant le barrière de ses lèvres, tombant à genoux, pleurant tout les larmes de son corps tout en…euuuh ? °SBAF° ! Mais aieuh ! Oui bon d’accord, d’accord, il ne s’est rien passé de tout cela. Reprenons à ce qui s’est vraiment passé. Le Neko avait donc repéré Dorian à la cuisine, l’y avait rejoins et avait donc remarqué qu’il faisait la vaisselle. Mei miaula un petit coup pour signifier sa présence.

_ Mia ! Vous faites quoi ? Je devais le faire ça, c’est la moindre des choses… '-'

On sentait une pointe de déception dans la voix du Neko, à vrai dire faire la vaisselle-même si c’était pas grand-chose ça aurait été sa manière de remercier l’Oyada, ne pouvant pas faire grand-chose de mieux. Mais là, tout tombait à l’eau, et puis « Merci » selon lui c’était faible à la longue comme remerciement. Son oreille esquissa un mouvement rapide, comme pour chasser quelque chose alors qu’il fixait l’ange de ses yeux vert émeraude.
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Stephan Oyada

avatar

Nombre de messages : 124
Age : 35
Date d'inscription : 16/11/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle
Maître de: Yajuu & Ayochi
Soumis par: Qui sais ?

MessageSujet: Re: Repas pour chaton [pv Mei] [Clos]   Lun 7 Sep - 15:38

Qu’elle étrange soirée, je ne m’attendais vraiment pas à faire une rencontre avec un neko et surtout qu’il ai tant besoin d’aide. Enfin, lui prenait sûrement sa douche, moi j’étais occupé à faire la vaisselle. Cela me libérait l’esprit de ce que j’éprouvais en ce moment. Je me sentais seul, cela se ressentait doucement, enfin du moins je le pensais vraiment. Après tout, cela était un peu normal, au départ, j’avais toujours vécu avec mes frères et mes sœurs puis ensuite, je me suis écarté d’eux pour ne vivre qu’avec mon jumeau. Et voila que celui-ci à décider d’allez faire un voyage, me laissant totalement seul. J’avais eu la chance de faire la rencontre du neko qui prenait sa douche en ce moment même mais ce bonheur allait sûrement s’arrêter car s’il était libre, ce n’était pas pour rien. Enfin c’est ce que je croyais, et voila que je n’arrêtais pas de penser à cela pour le moment, cela en était presque désespérant. Voila que j’avais presque fini la vaisselle de la soirée quand soudain j’entendis un miaulement. J’avais un peu sursauté car je n’avais pas l’habitude qu’on signale sa présence, et je me retournais alors vers le chaton qui était un peu déçu de me voir faire la vaisselle. Je me mis à rincer le dernier objet et le plaça sur l’égouttoir. Par la suite, je me mis à m’essuyer doucement les mains dans une serviette et pris le temps d’observer le neko. Vraiment, les affaires étaient beaucoup trop grand, heureusement qu’il n’avait pas à sortir pour le moment. D’ailleurs, il serait obligé de dormir à la maison s’il ne voulait pas avoir honte de sortir ainsi. Son regard était toujours planté dans le mien et je finis par soupirer avant de poser une main sur sa tête et de lui ébouriffer les cheveux et défait sa coiffure.

« Désolé Mei, mais j’en avais besoin de la faire, si tu tiens temps à me remercier, alors je te laisserais faire l’étendage du linge et tu peux essuyer la vaisselle. »

Je m’étirais ensuite un peu et je quittais doucement la cuisine pour rejoindre le salon, je regardais la pièce d’un œil assez discret puis se laisse tomber sur le canapé, se grattant un peu la tête. Vraiment, je m’ennuyais juste un peu en ce moment même et je ne savais pas quoi dire pour le chaton. Je m’en voulais qu’il soit déçu par ma faute mais cela était vrai que j’en avais besoin, j’avais un besoin de m’occuper comme je le pouvais et même en ce moment. Sauf que je ne trouvais rien, l’esprit était vide. Je me demandais ce que le chaton faisait en ce moment, s’il prenait en ce moment l’idée d’essuyer la vaisselle et de la ranger en même temps. Il se faisait tard, déjà qu’il était tard quand ils sont arrivés dans ce lieu. Il fallait bien qu’ils aillent dormir. C’est ainsi que je me lève et pris la direction vers le chaton, lui disant d’une voix assez calme et posant sa main sur son épaule.

« On devrait dormir, on parleras demain matin de ce que tu veux faire »

Je pris doucement la direction vers le couloir pour me diriger vers la chambre de Kido. Je me mis à chercher dans l’armoire, un t-shirt pour lui servir de chemise de nuit vu qu’il n’avait rien à se mettre sur lui pour le moment. Je finis par le trouver et le sortit de l’armoire et le pose sur le lit de Kido pour se retourner et voit si son chaton se trouvait dans les parages.

(Désolé de ce post pourri T-T)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repas pour chaton [pv Mei] [Clos]   Jeu 10 Sep - 3:42

Bon d’accord, il avait pas fier allure avec le T-shirt qui pendait et le pantalon qui lui descendait presque sur les pieds malgré la ceinture. C’est sur que si il avait eu envie de se mettre en colère, enfin en colère c’était vite dit, ça ne l’aurait pas fait. Voir même il aurait plutôt donné une sacrée crise de rire. Mais quand même ! Bon, il avait plutôt opté pour la déception, ça le faisait mieux pour le coup. Alors c’était pas la peine de le regarder comme-ça ! Il était bien conscient d’être ridicule. Bon, surement que l’ange ne faisait que constater que les vêtements étaient trop grands, n’empêche que. Le Neko laissa ses oreilles tomber sur le côté, poussant un petit miaulement alors que le monsieur se séchait les mains, à croire qu’ils ne faisaient plus que ça depuis son réveil. Bon il avait fait loupé son plan supra méga giga terra machiavélique, tant pis ! Il se vengerait ! Oui enfin bon. Hm ? Oh tiens. Mei fronça les sourcils a l’ébouriffement de cheveux, genre « J’aime pas ça » alors qu’il s’en fichait en fait. Bon, Dorian lui proposait de se rattraper sur l’étendage du linge ou l’essuyage de vaisselles. Ca se tenait comme proposition, très bien même en tout cas ça convenait au chaton qui retrouve son sourire.

Ma’ ! Ca me convient comme-ça ! C’est pas grave, j’y tenais pas tant que ça ! Je vais essuyer la vaisselle ! =3

Hm ? De quoi légèrement menteur sur les bords ? Oui bon ok, il y tenais, mais bon, il avait de quoi compenser il allait pas en une maladie. Bref, il attrapa un torchon alors que l’ange quittait la pièces. Essuyant tranquillement la vaisselle, il pensa à un léger détail, il ne savait pas où ils se rangeaient. Pouvait-il se permettre d’ouvrir les placards pour vérifier, ou est-ce que ça serait mal prit ? Bon, il en tenterai un et si il tombait juste ça irait, sinon il laisserait tomber et les poserait sur la table. Quoique, il était bête, il avait juste à demander à l’ange ! Bah, il verrait, il tenterait quand même en ouvrant une porte de placard. Bon ! Assez tergiversé ! La vaisselle étaient sèche, la main se tendit et ouvrit donc un battant, Bingo ! Les assiettes ! Et il pouvait apercevoir, que si il ouvrait l’autre il aurait les verres. Il rangea donc, et, chance, trouva le tiroir pour les couverts du premier coup. Puis il s’empara du torchon pour le reposer mieux, juste au moment ou Dorian revenait à la cuisine. Nice Timing comme on dirait de nos jours ! Hem. Bon parcontre ne l’ayant pas entendu rentrer, il avait légèrement sursauté en sentant la main se poser sur son épaule puis soupirer en se rendant compte de son idiotie. Il se retourna pour faire face à Monsieur l’ange.

_ Si vous voulez, mia.

Puis c’est vrai qu’il commençait à fatiguer, il dormait pas énormément dans la rue. Parler de ce qu’il voulait faire ? Comment-ça ? Ah ! Si il voulait rester ou pas, c’était-ça ? Du moins le chaton espérait ! Lui qui voulait tant trouver un maitre ! Surtout que Dorian était bien sympathique, du moins il trouvait. Bon, il verrait ça le lendemain comme il avait été dit, pour l’heure il suivit l’ange dans le couloir jusqu’à une chambre. Était-ce celle de l’ange ? Aucune idée, enfin il resta silencieux le temps qu’il fouille dans l’armoire, suivant du regard les mouvements de l’autre.

_ Monsieur Oyada ? C’est pour moi ça ? Il désigna le T-shirt _ Je dors où ? Ici ? C’est la chambre de qui ? '-'

Penchant la tête sur le côté, oui, il posait pas mal de question d’un coup, mais bon.

[C'est guerre mieux T.T]
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Stephan Oyada

avatar

Nombre de messages : 124
Age : 35
Date d'inscription : 16/11/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle
Maître de: Yajuu & Ayochi
Soumis par: Qui sais ?

MessageSujet: Re: Repas pour chaton [pv Mei] [Clos]   Ven 11 Sep - 14:28

Il fallait bien avouer que la réponse du chaton me rassurait dans le fait qu’il était d’accord pour essuyer la vaisselle et étendre le linge demain. Ca me ferait moins de boulot et je pourrais un peu me reposait durant la journée. Cela était décidé, j’allais m’occuper de moi demain et faire la connaissance avec celui-ci. En espérant que tout ce passerait bien entre eux. C’est alors que j’étais occupé à chercher quelques choses pour la nuit pour le chaton que celui-ci en profitait pour essuyer la vaisselle. D’ailleurs, j’avais pu voir qu’il se mettait aussi à ranger dans les placards sans m’avoir demandé. Ce fut une chance, je n’avais pas la tête à lui expliquer tous cela. Bref, de toute manière, cela fut de mon coté, et j’espérais que la chance ne finirait pas par tourner par la suite. Mais il ne fallait pas trop rêver quand même. Bref, par la suite je l’avais appelé pour le guider par la suite en direction de la chambre. J’étais assez ravi qu’il accepte de me suivre et je pouvais alors lui montrer la chambre avec délicatesse. Je le laissais alors entrer dans celle-ci. J’avais sortis un T-shirt pour qu’il puisse dormir avec s’il en avait besoin et durant ma recherche, il avait semblait qu’il était resté bien silencieux. Quand tout fut prêt, je le regardais et il m’assommait alors de questions que je devais faire le tri avant de pouvoir y répondre convenablement. Je l’observais pencher la tête et je me mis à sourire pour doucement le pousser vers le lit en posant mes mains dans son dos. Je finis alors par lui répondre. Il finit par montrer le t-shirt en lui répondant.

« Oui, tu peux t’en servir comme pyjama, tu dors ici pour cette nuit et c’est la chambre de mon frère mais il ne devrait pas rentrer aujourd’hui. Si tu as un souci, n’hésite pas à venir me voir, je serais dans la chambre juste à coté. »

Par la suite, j’enlève tous les draps du lit et les posèrent au pied pour le moment. Puis je finis par sortir des draps propres. Par la suite, je commence à enlever les protèges oreillers pour rejoindre ceux des draps et en sortir encore des propres. Je pris alors les draps pour les mettre rapidement dans la salle de bain. La machine n’avait pas encore finit de tourner donc cette machine devrait attendre demain pour pouvoir être faite. Je soupirais et finit par le mettre dans une cagette en attendant et sortis de la salle de bain. Voila qu’une chose était faite, maintenant il fallait remettre les draps sur le lit. Je pris d’abord une tête d’oreiller pour la remettre doucement pour protéger les oreilles en regardant le chaton, me demandant s’il allait m’aider ou pas du tout.

(Désolé pas fait mieux la, T-T)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repas pour chaton [pv Mei] [Clos]   Jeu 1 Oct - 0:26

Ouais donc, la pluie de question du Neko venaient de recevoir toute les réponses. Le T-shirt était bien pour lui, prêté en guise de pyjama, du coup c’était un peu con qu’il soit prit la peine de s’habiller si c’était pour se changer même pas vingt minutes après. Ensuite, il dormirait dans sa même chambre, qui était celle du frère absent, bien, ça allai parfaitement au Neko qui acquiesça tout en souriant. D’ailleurs, il avait été légèrement orienté vers le lit, duquel il venait de retirer le vêtement, puisque l’ange commençait à retirer les draps. Mei ne fit rien, se mettant un peu à l’écart pour le regarder pour le moment. Les draps finir à terre, les taies d’oreillers finir par s’enlever aussi, avant de disparaitre dans les bras de l’ange direction…il jeta un coup d’œil au couloir…la salle de bain !

Bon, le chat attendit gentiment que l’ange revienne, ce qui ne prit pas trop de temps. Il ne bougea toujours pas, du moins sur le coup, mais il fini tout de même par demander si il pouvait apporter son aide, attendant à peine la réponse pour se mettre à aider justement. Tant mieux d’ailleurs, le lit fut près bien plus vite que si il n’avait rien fait. Et puis, il commençait par tomber de sommeil. Le micro sommeil forcé qu’il avait eu ayant été loin d’être réparateur. D’ailleurs une fois le lit près, il sourit à nouveau à l’ange, manqua de lui faire un câlin mais il se retînt.

- Ma, bonne nuit alors, Monsieur Oyada ! ^^

Sur ce, après que l’ange eu quitté la pièce, il se glissa sous les draps, pour s’endormir à peine quelques secondes plus tard. Plongeant pour le reste de la nuit vers de doux songes, ou pas.

[Sur ce, je vais me pendre, devant cette horreur]
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Stephan Oyada

avatar

Nombre de messages : 124
Age : 35
Date d'inscription : 16/11/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle
Maître de: Yajuu & Ayochi
Soumis par: Qui sais ?

MessageSujet: Re: Repas pour chaton [pv Mei] [Clos]   Sam 3 Oct - 20:47

Je fus content que le jeune neko veuille bien m’aider dans ma tâche pour faire le lit, ainsi, cela fait plus vite que s’il y avait été tout seul. Mais il est vrai que finalement, l’avoir habillé ne servait a rien vu qu’il allait devoir se changer directement maintenant pour allez se coucher. J’avais complètement oublié qu’il était tard, et qu’il fallait se reposer. Mais en fin de compte, je venais de le remarquer même si c’était bien trop tard. Enfin, quand le lit fut prêt, je souhaitais rapidement une bonne nuit au chaton pour m’éclipser rapidement vers ma propre chambre. Ainsi, me retrouvant enfin seul, j’enlève les vêtements et me mis sous les draps en boxer. Je pensais à tout ce qu’il s’était passé dans cette soirée avant de finalement plongé dans le sommeil, un profond sommeil. Par chance, je ne faisais pas de cauchemar, je dormais paisiblement et sans faille. Je n’entendais aucun bruit et ne pensais plus à la présence du chaton dans ma maison. Mais néanmoins, j’espérais qu’il fasse aussi une bonne nuit sans se préoccuper du lendemain. Les heures passées, la nuit laisser doucement la place au jour, à l’aurore du matin….

Je fus réveillé par les quelques lumières du soleil qui passait malgré le rideau pour les cacher. Cela voulait sûrement dire qu’il était au moins dix heures passées. La tête encore tout endormis, je me levais de mon lit, m’observant dans le miroir tout en m’habillant doucement avec les mêmes habits d’hier soir. Quand je fus prêt, je sortis de ma chambre, regardant doucement à travers de la serrure dans la chambre ou se trouvait Mei pour voir s’il dormait encore ou pas mais je n’arrivais pas à voir. Je laissais alors tomber, pour me diriger vers le salon, allumant la télé tout en laissant le son assez bas pour ne pas le réveiller. Ne sachant pas quoi faire comme petit déjeuner pour Mei, et ne voulant pas qu’on mange a part, je devais l’attendre en m’occupant avec la télé. C’était une occasion de pouvoir la regarder car ordinairement, je n’arrivais pas à la voir tant j’avais des choses à faire pour l’entreprise. Bref, ne rien fait n’était pas trop mon genre, en posant mon regard dans le couloir, je pouvais remarquer les saletés du à leur sortis dehors a cause de Sei. C’est ainsi, je me levais directement et partis en direction de la cuisine pour sortir un balai et une pelle. Vous aurez compris que je me mets à balayer dans le couloir jusqu'à la salle de bain toute ce qui était signe de dehors, des feuilles qui étaient un peu tombé sur eux. Par la suite, je nettoie avec de l’eau et une serviette mouillée vite fait bien fait. Le sol fut vite sec grâce à mon contrôle du vent pour accélérer le processus.

Cela fut une bonne chose, mais l’ennuie ne me quittait pas, mais je venais de penser que la boulangerie du coin était fermé et qu’il fallait aller un peu plus loin pour en avoir. Il fallait que je me dépêche si je voulais qu’il en reste pour midi. Je soupirais et attrape alors un bout de papier avec un stylo, et rapidement je notais un petit mot pour le chaton, afin qu’il ne s’inquiète pas de son absence. Dès que le mot fut écrit, je le posais sur la table et partis en direction de ma chambre. J’ouvre alors la fenêtre en grand pour aérer la chambre en laissant ensuite la porte ouverte. Par la suite, je sortis l’étendoir du placard dans la salle de bain avec les épingles que je posais dessus. Tout avait l’air prêt ainsi, je pris mes clefs et mon porte feuille, et j’ouvre la porte d’entrée, sortant rapidement et enfermant le chaton à l’intérieur. Je partis en direction de la boulangerie a pied, les mains dans la poche espérant que Mei ne ferait pas de bêtise à la maison durant son absence. Le mot disait ceci.


Citation :
Bonjour Mei,

Je m’excuse de ne pas pouvoir être la à ton réveil.

J’ai du partir en vitesse car la boulangerie du coin est fermés, si je veux avoir du pain pour le midi, j’ai du partir sans pouvoir t’attendre et je ne voulais pas te réveiller.

Sinon, si tu pouvais étendre le linge, je t’ai sortis l’étendoir et les épingles dans la salle de bain. Mais tu n’es pas obligé, ne l’oublie pas chaton.

Voila, sinon, tu peux regarder la télé par la suite, ou écouter de la radio mais tout ce que je te demande, c’est de ne faire aucun dégâts dans la maison.

Je suis de retour dans environ une heure, prends bien soin de toi.

Dorian Stephan Oyada.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repas pour chaton [pv Mei] [Clos]   Mar 13 Oct - 14:19

[Je tiens à préciser que j'ai légèrement...mais légèrement craqué...voila ce que ça donne de vouloir commencer une réponse sur papier avec un stylo qui déconne.]

Et il arriva, après des décennies que dis-je des siècles voir des millénaires, d’errance. Un nombre d’années incalculables, à errer dans le noir. Où peut-être est-ce les ténèbres qui erraient ? Nul ne le sait ! La nuit permanente était si dense, qu’il en devenait difficile de déterminer qui ou quoi était perdu. La noirceur peut-elle se perdre ? Sans doute. Et il arrive donc, de quoi ? Le matin ! Le lever de soleil si attendu, pour l’occasion un banquet avait été orga…

STOP !

S’il vous plait, faites sortir la narratrice, pitié ! Mauvaise histoire ! J’ai dis mauvaise histoire. Existe-elle vraiment, d’ailleurs ? Qu’importe ! Mettez moi cette folle au feu ! « Je proteste ! » Et bien proteste en brulant. « J’ai un talent d’écrivain indéniable ! Parfait ! » Ah ah, oui bien sur, et moi je suis la reine de Meridell…Ah tiens °Note.° « La reine des bouffons du roi, surement. ». Il n’y a pas de roi. « Tu viens de parler de reine ! » Reine n’est pas roi, aller hop le bucher est près ! « Mais crève ! Grognasse !!! » QUOI ?! REPETE ! « Grognasse ! Grosse vache au lait avarié ! » QU’EST-CE QU’ELLE DIT LA MORUE ?!!!

Mei : MAAAAAAA !

Oô ? « ôO  ?»

Mei : è_é

En cœur : Bah quoi ?

Sei : C’que l’inutile veut dire c’est qu’il aimerait bien que vous pensiez à lui, à sa réponse…son rp

…Oh…

Sei : U_U

Oui donc « Attends, pourquoi c’est toi qui fais ? » parce que « Mais je suis pas d’a… » °Se font jeter au feu, arrivé de la sublime, merveilleuse…bref de Neph la Parfaite.°

~~~


Le matin donc, cela faisait un moment que le soleil était levé, mais le chaton dormait encore. Il était tellement bien là. Depuis combien de temps n’avait-il pas dormi dans un lit ? Un vrai lit ? Tellement longtemps. Il dormait si bien, qu’il n’avait même pas entendu l’ange se lever malgré ses sens aiguisé de félin. Moelleux oreiller, douce couette, confortable matelas, pour le coup il aurait passé sa vie à dormir. Oui, mais voila, il ne pouvait pas, cruelle désillusion. Aussi, au bout d’un certain temps se décida-t-il à se lever. Pouvait-il sortir ainsi ? Le T-shirt était assez long, puis ce n’était pour aller dehors. Il s’étira, bailla, se frotta les yeux et enfin sortie de la chambre.

Il traversa le couloir à la recherche de son bienfaiteur, passa le salon, la cuisine, ne trouva personne. Alors qu’il allait aller voir du côté des chambre, son regard fut attirer par un mot posé sur la table. Oh bah il était parti à la boulangerie. Boulangerie *-* ! Blabla étendoir, pince…linges, tout ça tout ça. Bien bien, il froissa le mot et le fourra dans sa poche. En fait le mot tomba par terre vu qu’il n’avait pas de poche. Bon il le ramassa et alla le mettre à la poubelle. Après quoi il se dirigea dans la salle de bain, décidé à faire ce qu’on lui demandait, c’était bien la moindre des choses. Il ouvrir le hublot, et entreprit de sortir le linge, le mettant dans une panière qui trainait là. Une fois fait, il s’attela à les étendre correctement. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas fait ça, deux ans, mais ce n’était pas le genre de truc difficile qui s’oubliait. Il soupira, souvent ses parents lui manquait…Sei, le vrai Sei aussi, autre soupire. Surtout que pauvre de lui, il n’avait jamais compris pourquoi Liâd l’avait ainsi chassé de la maison, enfin il l’avait donné à une autre famille, n’empêche que. Qu’avait-il fait de mal ? Il secoua la tête, essayant de chasser les souvenirs de sa vie d’avant, il ne les reverrait pas, à quoi bon y penser.

Le temps passé, et le linge entièrement en train de sécher, Mei retourna au salon. Il s’installa sur le canapé, fixa un moment l’écran éteint de la télé, sans se décider à l’allumer. Il n’avait jamais vraiment porté attention à la télévision, alors. Mais il s’ennuyait un peu et ne savait pas quoi faire. Aussi finalement, il s’allongea, la tête sur l’accoudoir, attendant simplement. Il fini par s’endormir, d’un sommeil léger cependant. Une tape sur l’épaule et il ouvrirait les yeux.

[Fini..hem --]
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Stephan Oyada

avatar

Nombre de messages : 124
Age : 35
Date d'inscription : 16/11/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle
Maître de: Yajuu & Ayochi
Soumis par: Qui sais ?

MessageSujet: Re: Repas pour chaton [pv Mei] [Clos]   Mer 28 Oct - 17:57

Une matinée différente de celle que j’avais vécue avant, c’était bien la première fois que je devais penser au petit déjeuner pour le chaton. Sauf que je ne savais vraiment pas quoi prendre pour lui, qu’aimait-il ? Je ne savais pas ses goûts, j’espérais alors que la boulangère saurait me guider un petit peu et qu’elle aurait juste.
Un chat, que pouvait aimé un chat à pars le poisson ? Voila ce que ça faisait de ne pas avoir de chat dans sa jeunesse, si j’en avais eu un, j’aurais su quoi faire mais la, cela semblait être raté pour aujourd’hui. La route semblait longue, et pourtant, j’avais choisis de prendre les airs pour aller plus vite, ne voulant pas le laissez trop seul.
Je me posais d’énorme questions sur lui, sur son autre esprit, enfin, je ne comprenais pas trop ce qu’était Sei mais il fallait faire aussi attention à lui, cela pouvait être dangereux pour la maison et moi surtout. Halala, tant de questions qui semble sans réponse pour le moment. Je finis par voir la boulangerie, me voila enfin arrivée, cela fut une bonne chose.

Je me pose doucement au sol, faisant rentrer mes ailes dans mon corps, et avec douceur je finis par entrer dans la boulangerie en saluant tous le monde d’un bonjour simple. Quand ce fut mon tour, je commandais alors mon pain ainsi qu’une viennoiserie pour moi et un autre pour Mei que la jeune boulangère avait choisit avec tact pour celui-ci. Je ne savais pas trop ce que c’était mais ils disaient que c’était pour les nekos, une très bonne friandise.
Dès que le tout fut payé, je repris les airs en direction de la maison, le sac de la boulangère dans les mains. Me laissant guider par les airs pour revenir plus rapidement, je regardais le paysage qui se défilait sous mes yeux.

Après environ un petit quart d’heure, j’apercevais la maison, enfin, me voila enfin de retour. Pfiou, ouvrant la porte du magasin, je montais les escaliers pour rejoindre l’appartement.
Ouvrant maintenant la porte de la maison, j’entrais doucement, essayant de faire le moins de bruit possible. Je posais ensuite le sac sur la table et j’allais en direction du salon. C’est la, que je vois alors Mei allongé, la tête sur l’accoudoir à somnoler avec un air doux. On pouvait lire sur son visage qu’il était vraiment serein.
Je m’en voudrais de devoir le réveiller maintenant, je finis finalement par ouvrir un peu les fenêtre pour aérer la pièce. Cela semblait bien silencieux, comme toujours depuis que j’étais seul dans l’appartement. Après un moment, je me décide à caresser légèrement les cheveux de Mei en murmurant à son oreille.


« Je suis rentré »

D’un coté, j’espérais le réveillé et d’un autre, pas vraiment. Je ne voulais pas le forcer à se lever, et à devoir passez du temps avec moi. Je finis par m’asseoir sur une chaise près de la table, l’observant longuement, en repensant à hier soir. Allait-il accepter de rester ici ?
D’ailleurs, qu’est ce qu’il me prenait de faire une telle proposition, je savais que j’aimais pas avoir de soumis, je voulais leur laisser de la liberté et la, je venais de penser à lui proposer un toit, une compagnie. La réponse viendrait de lui mai la question sortiras t-elle de ma bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repas pour chaton [pv Mei] [Clos]   Dim 1 Nov - 19:32

Il n’avait pas entendu l’ange rentrer, ni la brise fraîche qui vint caresser son visage lorsque la fenêtre fut ouverte. Pourtant lorsque la main passa doucement dans ses cheveux le Neko ouvrit instantanément les yeux, comme-ci il les avait simplement ouvert et fermé dans la seconde. Un sourire fendant le visage du chaton tandis qu’il se redressait en position assise…puis debout. C’était loin d’être poli de rester allongé ou même assit alors qu’un ange…ou un démon même venait toujours juste de rentrer. Surtout si cet ange était un possible…possible futur maitre. Parce que, ouais, lui la liberté tout ça…c’était pas des masses pour lui, il fallait quelqu’un chez qui vivre. Quelqu’un de gentil de préférence…et ce Dorian semblait pas être un monstre, ou alors il cachait furieusement bien son jeu. Mais passons sur les idées machiavélique du chat pour rester ici et avoir un toit.

D’ailleurs, une odeur était venu chatouiller les narines de Mei, alors que l’ange s’installait sur une chaise à coté de la grande table. Il le suivit, passant de l’autre côté, d’appuyant sur le dossier d’une autre, les « pattes » simplement posé dessus. Sans perdre son sourire…il cherchait un truc à dire. Mais quoi ? D’un côté, il aurait bien demandé ce qu’il y avait dans le sac, mais ça ne faisait pas trop « Morphale je ne pense qu’a mangé » de commencé directement par ça ?

_ Maaaa…il y a quoi dans le sac, là ? Monsieur Oyada ?

Ouais bon…qu’est-ce qu’il avait pensé déjà ? Bah c’était largement raté là, laisse tomber la réputation dès le départ. Quoique peut-être que l’Oyada ne lui en tiendrait pas rigueur, mais enfin tout de même ! Il aurait pu s’inquiéter pour lui ! « Bonjour » ? Bof. « Est-ce que ca va ? » Ah ouais ! Ca ! Ca c’était bien ! Simple, poli mais pas…trop.

_Hem ma je veux dire, vous allez bien, ma ? '-'

Ouais bon…pitoyable…


[Buuuuh T_T]
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Stephan Oyada

avatar

Nombre de messages : 124
Age : 35
Date d'inscription : 16/11/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle
Maître de: Yajuu & Ayochi
Soumis par: Qui sais ?

MessageSujet: Re: Repas pour chaton [pv Mei] [Clos]   Jeu 19 Nov - 18:47

A peine rentrée, que déjà, je faisais plein de chose. Mais au bout d'un moment, je finis par m'installer sur une chaise, et je regardais un peu mon appartement avec un regard vide, sans vraiment de vie sur le moment. Bah oui, j'étais ailleurs, totalement à l'ouest, et on se demande bien pourquoi vu qu'il venait pas de se lever à l'instant même.
Bon c'est pas tout mais il fallait se reprendre, mais non, rien à faire, le vide, le néant l'attirer comme un aimant. Pauvre chaton, il pouvait se sentir un peu rejeté par son.. tien, très bonne question, qu'étais je à ses yeux ? J'étais un méchant, un homme cruel pour Sei mais que pensait Mei de moi ?
C'est terrible mais a ce moment la, je finis par tourner légèrement mon visage vers le derrière, car Mei s'y trouvait. Il avait doucement posé ses pattes sur le haut de la chaise à coté de la mienne, et son regard me regardait d'une étrange lueur. Je crois que je viens de comprendre que celui ci avait faim. Ce n'était pas étonnant vu l'endroit ou je l'avais trouvé et pis, les viennoiserie qui se trouvait dans le sac laissait échapper une douce odeur.
Normalement, les nekos devraient aimer cette odeur d'après ce qu'ai dit la boulangère, du moins, je l'espérais car j'avais pris cela pour lui. Il se mit à parler, à me demander ce qu'il y avait dans le sac. Au moins, la il prouvait encore plus qu'il avait faim, et qu'il avait hâte de déguster ce que j'avais rapporté.
Non, je n'étais pas en colère contre lui, parce que je le comprenais parfaitement. On allait donc déjeuner le plus rapidement possible, cela serait le mieux. Alors que j'allais me lever pour justement me préparer quelques choses. Le chaton se mit à me parler, ou plutôt à me demander comment j'allais.
Je me mets à sourire tout en me levant de ma chaise. Je laissais le sac sur la table pour me mettre derrière le chaton. Je posais alors doucement une main sur sa tête pour lui caresser quelques peu avant de répondre enfin à sa question.


« Je vais très bien, merci et toi ? Tu as bien dormis durant la nuit ? »

Je finis par m'étirer un peu juste après et prendre la direction de la cuisine. Je me sortis une tasse de café puis un bol pour le chaton. Vous allez dire que je pourrais lui proposer une tasse mais malheureusement, elle est cassé depuis quelques jours, et il ne pensait pas qu'il aurait de la compagnie chez lui les jours qui suit.
Bon passons les détails, je sors ensuite deux cuillères ainsi que le pot de sucre. Il fallait peut être aussi que je sorte du beurre du frigo mais c'est à ce moment la que je tilt de quelques choses. Je referme finalement le frigo et je tourne à nouveau le regard vers le chaton.


« Tu veux du lait froid ? Un chocolat ? Du café ou du Thé ? Y'as aussi des jus de fruits, je sais pas trop ce que tu veux. S'il te faut quelques choses, n'hésite pas à demander ou à te servir. »

Je sors finalement un plateau ou je dépose ce que j'ai déjà sortis pour y amener rapidement sur la table de la salle. Je sors ensuite les viennoiseries que je dépose sur la table, je mets les deux croissants de mon coté puis ceux pour le chaton de son coté. Tout en les posant, je précise en le regardant.

« Je sais pas si tu vas aimé, mais c'est la boulangère qui m'as conseillé de prendre ça pour toi, j'espère que tu aimeras si ça te plait pas, tu pourras prendre un de mes croissants si tu les préfères »

Par la suite, il se dirige vers la cuisine et se met à préparer pour faire chauffer de l'eau pour du café en attendant la réponse du chaton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Repas pour chaton [pv Mei] [Clos]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Repas pour chaton [pv Mei] [Clos]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Repas du tournoi
» Un endroit pour dormir... Oh un chat ! Minou Minou !! [libre]
» [EVENT] Une fin pour nos héros [CLOS]
» [Clos] Girlfriend pour Alecto !
» Pour une poignée de Whiskas...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devotion [Maîtres/Soumis] :: Inscriptions :: RP-
Sauter vers: